Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici six principes de l’éducation traditionnelle qu’il vaudrait mieux oublier à tout jamais pour avoir des enfants épanouis

Te poses-tu souvent la question de savoir si les principes d'éducation que tu as pour tes enfants sont les bons ? Est-ce que tu les actualises souvent, en fonction de la réalité de la vie moderne ? Nous sommes quasiment tous guidés, à plus ou moins grande échelle, par les règles qui nous viennent de nos parents : "Travaille bien", "fais de ton mieux", "quand tu seras grand, tu seras le chef"...

Cependant, une psychologue pour enfants, auteur de nombreux livres et articles scientifiques, L. Petranovskaia, nous garantit que si l'on procède ainsi, on ne prépare pas nos enfants pour le monde de demain mais pour celui d'hier.

La rédaction de Sympa a été très surprise par cette affirmation et a tenté de vérifier si le moment de revoir nos pensées pour nous défaire des principes obsolètes n'était pas arrivé.

6. Il faut économiser

La première règle de nos parents et grands-parents n'a aujourd'hui plus aucun sens. Tu peux économiser pendant un moment bien défini et pour quelque chose de bien spécifique. Un fond de placement à long terme "sous l'oreiller" ou un dépôt à la banque cache quelque chose d'un peu suspect. Tu obtiendras probablement le résultat opposé. Avoir quelques économies, est bien sûr nécessaire, mais il vaut mieux s'assurer que ces économies soient rémunératrices.

Dans le monde d'aujourd'hui, l'argent doit être investi prudemment, et tout le monde ne sait pas forcément comment s'y prendre. Pour bien le faire, il serait bon d'avoir en tête quelques petits concepts basiques de la planification financière que chacun devrait connaître pour pouvoir bien administrer son argent.

5. Si tu fais quelque chose, fais de ton mieux

C'est l'une des règles classiques et fondamentales qui se transmettent tel un dogme de génération en génération.

Mais, étant donnée la longueur des journées scolaires et le nombre croissant d'exigences qu'on leur impose, les étudiants n'ont qu'une seule porte de sortie : décider quelle sera la matière sur laquelle il faudra vraiment concentrer ses efforts, celle pour laquelle une simple lecture suffira et celle pour laquelle ils pourront tout bêtement copier sur leurs camarades de classe.

En fait, si tu fais tout très bien, comment pourras-tu faire une chose particulièrement mieux que les autres ?

Lorsqu'il s'agira de répartir ses efforts et de diviser son temps entre le travail, la famille, les loisirs et d'autres choses indispensables pour vivre pleinement sa vie, cette compétence sera une des plus utiles à l'âge adulte : apprendre à faire des choix.

4. Pour avoir du succès, il faut travailler dur

Tu le dis trop souvent à ton fils, alors que les journaux sont remplis d'exemples et d'articles sur des gens qui ont connu des succès grandioses sans passer par cette case suprêmement ennuyeuse : Mark Zuckerberg, Steve Jobs et d'autres entrepreneurs mondialement célèbres n'ont jamais eu de travail détestable et ont pourtant accédé au boulot de leurs rêves. Ils ont tout simplement fait ce qui leur plaisait, apportant leurs idées avec conviction pour finalement arriver à obtenir un résultat incroyable.

Il y a aussi ceux qui, sans fournir aucun effort et sans que l'on sache réellement pourquoi, ont rencontré un immense succès, sans doute un peu lié à la chance.

Cela fait bien longtemps que succès et dur labeur ne sont plus synonymes. C'est plutôt le contraire : plus tu passes de temps à faire un travail que tu déteste et moins tu as de chance d'avoir du succès, car plus tu seras malheureux.

3. Il faut acquérir le plus de compétences possibles

"Comment peux-tu ne pas savoir ça ?" t'exclames-tu lorsque ton fils est incapable de te dire qui est Anne Frank. La réalité est que savoir cela ou pas n'aura aucune incidence sur sa vie future. En plus, la réponse peut être trouvée en quelques secondes sur internet.

Voilà la compétence clé aujourd'hui : la capacité de trouver rapidement l'information, d'évaluer sa fiabilité et de savoir l'enregistrer et l'utiliser. C'est exactement ce que nous devons enseigner aux générations futures.

La culture générale est importante, mais elle ne sera pas forcément utile dans la vie de tous les jours.

2. Le plus important est d'avoir une profession stable

Combien de rêves d'enfant furent brisés par cette affirmation. T'en souviens-tu ? De quoi me parles-tu : écrire des livres ? Et pourquoi pas de la poésie tant qu'on y est ? Tu n'es pas sérieux ? Tu dois être comptable, une profession digne de ce nom ! Mais nous oublions que, dans 10 ou 15 ans, l'importance et les débouchés d'une profession choisie peut complètement changer.

Le monde d'aujourd'hui est tellement changeant, que seuls ceux qui savent être flexibles, prévoir les changements et qui sont disposés à se remettre en question s'en sortiront.

1. Gravir les échelons dans ta profession est une preuve de succès

Pour beaucoup, le fait de pouvoir progresser professionnellement non seulement de façon ascendante (ouvrier, superviseur, gérant et ainsi de suite) mais aussi de façon horizontale est une réelle découverte.

Tu as des exemples de ce style sous les yeux : combien de succès sur les réseaux sociaux ont surgi grâce à la capacité de tricoter, coudre, dessiner, travailler le bois et autre.

Dans le monde d'aujourd'hui, une passion quelconque peut devenir ton job favori. L'important est d'avoir le goût et l'envie de continuellement progresser.

Si un enfant n'est pas intéressé par les maths, mais dessine extrêmement bien, c'est justement sur cette dernière compétence qu'il faudra mettre l'accent, au lieu de prendre un professeur particulier pour travailler la matière qui lui pose le plus de problème.

Et maintenant... Remplaçons ces principes obsolètes

Pour avoir du succès dans le monde moderne, comme disent les experts, il faut avoir :

  • une bonne capacité de communication (arrêter le "Arthur, assieds-toi, tais-toi et écoute-moi") ;
  • la capacité de coopérer et de travailler en équipe (dans la vie adulte, il y a toujours de nombreux cas pour lesquels un travail en équipe est nécessaire pour mener à bien un projet) ;
  • de la créativité et la capacité de penser hors du cadre ;
  • un esprit critique développé (c'est justement ce qui aide à survivre dans le monde moderne).

Es-tu disposé à changer tes principes d'éducation ou tu continues à penser qu'il y a des vérités éternelles qui ne passeront pas de mode. Crois-tu que ces principes seront aussi obsolètes dans une trentaine d'années ?

Illustratrice Natalia Kulakova pour Sympa