Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Avantages qu’obtiennent les enfants qui ont la permission de manger avec les mains

Chaque étape de l’évolution d’un bébé est merveilleuse. Lorsqu’il commence à manger des aliments solides, les mères ne cessent de débattre autour d’un même sujet : est-ce qu’il faut le laisser s’alimenter avec les mains ou lui apprendre à utiliser des couverts ? Pour ce qui est des bonnes manières, il les apprendra avec le temps. Il est important de laisser ton enfant utiliser ses mains pour se nourrir. Cette activité est particulièrement bénéfique pour son développement, bien qu’il salisse tout et qu’il passe directement de la chaise haute au bain. Les pédiatres ont donné un nom à cette alimentation : ils l’ont appelée la méthode Baby Led Weaning.

Chez Sympa, nous nous intéressons à la croissance des enfants, alors nous t’expliquons en quoi consiste cette méthode et les 5 avantages pour ton bébé de manger avec ses mains.

La méthode BLW ou Baby Led Weaning

Il y a quelques années, le BLW a vu le jour au Royaume-Uni. Il encourage l’exploration du monde de la nourriture à travers les mains du bébé. Bien que les mères aient du mal à laisser leur enfant manger seul et se retrouver à la fin du repas avec de la purée de potiron de la tête aux pieds, la méthode montre que les bébés peuvent découvrir seuls des textures, des arômes et des saveurs, en stimulant tous leurs sens, et en favorisant donc le développement de leur future relation avec les aliments. Avant de laisser un enfant manger de manière autonome, sans cuillères, il est nécessaire de prendre en compte certains critères :

  • Le bébé ne doit jamais être seul au moment du repas. Le fait qu’il mange avec ses mains ne veut pas dire que la mère ne doive pas le surveiller.
  • Le bébé ne doit plus avoir le réflexe d’extrusion, lorsqu’il expulse les aliments avec sa langue et il doit montrer de l’intérêt pour la nourriture.
  • Le bébé doit pouvoir se tenir droit. Les aliments sont donnés par la mère, mais ils ne sont pas servis dans la bouche.
  • L’idéal serait qu’il mange la même chose que le reste de la famille, assis à table avec eux.
  • Il n’est pas nécessaire que le bébé ait des dents.

Une fois que le bébé remplit tous ces points, manger avec les mains sera bénéfique pour son développement.

1. Développement de la motricité fine

En offrant de petits aliments fins ou de différentes formes, l’enfant va affiner sa capacité à attraper des objets qui lui demandent de l’effort et de l’habilité. Il apprend aussi à quoi sert chaque partie de ses mains, en les exerçant et en renforçant sa mobilité. Avec la pratique, le bébé voudra imiter les membres de sa famille et utiliser des couverts. La pratique lui permet de se sentir sûr de lui et il pourra tenir son verre d’eau sans aucun problème.

2. Développement de la coordination œil-main

Il y parvient lorsqu’il choisit ce qu’il va mettre dans la bouche en fonction de ce qu’il voit dans son assiette. Il prend ce qui attire son attention et décide ce qu’il goûte ou non. De cette façon, il améliore la coordination œil-main.

3. Développement du toucher

Dans l’assiette, le bébé voit différents aliments. Il les prend, les examine, assimile les couleurs et les saveurs avec les différentes tailles et textures, stimulant son sens du toucher.

4. Développement d’anticorps

Le fait que les mains du bébé soient en contact avec les aliments permet d’aider son organisme à créer des anticorps. D’autre part, il l’aide à avoir un estomac résistant aux infections.

5. Développement de l’indépendance

Au départ, manger avec les mains n’est pas une tâche facile. Le bébé doit arriver à attraper ce qu’il veut et le mettre dans la bouche. Il découvre ses capacités en fonction qu’il apprend à attraper chaque aliment. Cela stimule ses envies de continuer l’apprentissage en réalisant d’autres tâches par lui-même.

6. Développer le contrôle de l’appétit

Une étude établit un lien entre la BLC et le contrôle de la satiété. Jusqu’au moment où le bébé commence à manger seul, il associe la “faim” avec le lait maternel. Maintenant, il apprend à gérer son appétit parce qu’il arrêtera de manger lorsqu’il sera repu. De cette façon, les bases des futures habitudes alimentaires saines et équilibrées sont mises en place.

7. Développement de la curiosité naturelle pour les aliments

Selon une étude, les enfants peuvent éprouver certaines difficultés à tolérer les aliments solides, dans le cas où ils n’ont pas été introduits dans leur alimentation avant l’âge de 10 mois. Le bébé ressent une certaine curiosité naturelle pour la nourriture autour de l’âge de 6 mois. Le moment parfait pour lui proposer différents aliments pour qu’il puisse les serrer, écraser, goûter et sentir. Dans le futur, il est probable que l’enfant accepte de manger des aliments nouveaux et bons pour sa santé.

8. Contrôle de possibles allergies et intolérances

En commençant à alimenter le bébé avec cette méthode, les aliments doivent s’introduire l’un après l’autre pour avoir un meilleur contrôle sur ce qu’il mange et la quantité. En agissant de cette façon, il est plus facile de détecter de possibles intolérances ou allergies et les arrêter à temps. De plus, il sera plus simple de vérifier ce qu’il aime ou non.

9. Allaitement maternel prolongé

Lorsque le bébé mange des aliments solides tout seul, cela ne veut pas dire qu’il n’aura plus besoin de lait maternel. Il sera sa principale source nutritive, parce que l’enfant ne se sentira pas suffisament rassasié avec la nourriture et continuera à demander du lait. Les aliments doivent être un complément jusqu’à ce qu’il soit prêt à arrêter de prendre le sein. Le lait maternel contient une hormone appelée leptine, qui aide l’enfant à ressentir la satiété et à contrôler son appétit.

10. Développement de la socialisation avec la famille

Asseoir le bébé à table, avec le reste de la famille, l’aide à développer une bonne relation avec les aliments, mais également avec les autres. Manger en famille est un excellent moyen d’éviter l’obésité infantile. De plus, cela aide l’enfant à manger comme les autres plus rapidement. La méthode BLW permet à l’enfant de s’adapter au régime alimentaire suivi par sa famille. De toute évidence, il faut veiller à ce qu’elle soit saine et complète.

Quand et comment commencer ?

D’après l’Unicef, l’allaitement maternel doit être prolongé jusqu’à l’âge de 6 mois. À partir de cette période, le pédiatre conseille des aliments qu’il peut consommer.

Concernant la nourriture qui est proposée à l’enfant, elle doit être d’une taille facile à attraper, qui tient dans sa main et qui dépasse un peu. La texture des aliments doit être molle, facile à fondre dans la bouche, étant donné qu’il n’a pas encore de molaires. Quant à la viande, elle doit être coupée de manière transversale.

Le sol se nettoie et les vêtements se lavent, mais le développement d’un bébé n’a lieu qu’une fois. Un conseil : Arme-toi de patience et laisse ton enfant profiter de son repas en utilisant ses mains.

Connaissais-tu la méthode BLW ? Quel est l’aliment préféré de ton bébé ?
N’hésite pas à partager ton expérience dans les commentaires !