Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Parents qui ont bien éduqué leurs enfants et qui sont maintenant extrêmement fiers d’eux

La plupart des parents trouvent toujours une raison pour être fiers de leurs enfants. En effet, les papas et les mamans ne manquent jamais de choses qui suscitent leur admiration et leur joie, et ce, même si leur gamin est le plus malicieux et le plus malfaisant du monde. Et après tout, il s’agit d’un comportement tout à fait normal : nous devons être fiers de nos enfants.

Chez Sympa, nous adorons aussi nos gamins et pensons souvent qu’ils sont incontestablement les meilleurs du monde. Oui, nous comprenons parfaitement les sentiments des autres parents et n’avons pas pu passer à côté de leurs récits concernant l’unicité de leur enfant.

1.

Ma belle-mère a dit à mon fils de 4 ans que sa voix ressemblait à celle d’une fille. Je m’apprêtais à le défendre, mais ma fille de 6 ans a sursauté en déclarant : “Désolée Mamie, mais mon frère parle normalement ! C’est juste qu’il a 4 ans. Et ce que tu viens de dire, c’est mesquin !” Ça, c’est ma fille ! © Unknown / Reddit

2.

Lorsque ma fille avait 5 ans, son père — mon mari — est parti travailler à l’étranger pendant un an. Quelque temps plus tard, je suis tombée en me blessant le genou, et j’ai dû être opérée. Peu de temps après cet incident, il devait y avoir une réunion des parents à l’école de ma fille. La classe se situait au deuxième étage. Alors, elle a demandé à son enseignant de ne pas m’envoyer d’invitation à la réunion, pour m’épargner la peine de monter les escaliers.

Cependant, elle lui a proposé une alternative : écrire un rapport sous forme de lettre qu’elle me remettra ensuite. Elle ne s’est pas uniquement contentée de se plaindre du problème survenu : elle a réfléchi à la situation et a trouvé une excellente solution. C’est stupéfiant à quel point elle est devenue mature à seulement 5 ans ! © Visalakshi / Quora

3.

“La ville des champignons.

Il était une fois un champignon qui s’appelait Timothée. Les champignons vivaient dans des arbres et utilisaient les trous de ces arbres en guise de fenêtres. Avec l’arrivée de l’automne, tout le monde dans la ville des champignons a eu peur, car les humains ont commencé à chercher et à cueillir les champignons, pour les déposer dans leurs paniers. Les feuilles devenaient jaunes et tombaient de plus en plus, les lapins et les écureuils changeaient de couleur. Les champignons avaient des télévisions chez eux, et aux informations, on racontait qui avait été déposé dans les paniers. Il restait de moins en moins de survivants. Ceux qui étaient encore en vie, restaient chez eux. Quant à Timothée, il jouait à la maison, mangeait, et faisait ses devoirs. Sa maison était bien cachée et il a survécu jusqu’à l’hiver”.

En CE1, mon fils a reçu comme devoir d’écrire une rédaction sur le thème de la forêt automnale. Il était précisé que 3 — 5 phrases suffiraient amplement. Une fois arrivé à la maison, il est allé dans sa chambre pour écrire. Après avoir terminé, il me rapporte ÇA pour que je le lui vérifie. Mon premier souhait était de lui interdire de prendre ce récit à l’école, de garder uniquement la partie avec la forêt et les champignons qui y vivent... Mais j’ai été stupéfaite, d’autant plus que c’était le tout premier récit qu’il écrivait dans sa vie. L’enseignante était aux anges, ses camarades de classe aussi, et nous nous vantions de sa note et de son récit devant toutes nos connaissances. Deux semaines plus tard, le chapitre Le premier hiver de Timothée était prêt. Puis, Les trois petits cochons se sont transformés en l’histoire passionnante du Voyage vers le royaume voisin, après lequel est apparue l’histoire La grande aventure (qui a été écrite comme devoir : écrire un récit sur le thème Que voyons-nous sur la lune ?). Ses camarades de classe attendaient chaque histoire avec grande impatience.

Ensuite, j’ai décidé d’ajouter à cette histoire un peu de folie et de couleurs, et j’ai trouvé un illustrateur de livres pour enfants : Timothée a commencé à prendre forme et couleur. La dernière étape a été d’envoyer des lettres, ainsi que d’appeler les éditeurs et les imprimeurs à la recherche de ceux qui ne m’enverront pas balader, qui répondront à toutes mes questions stupides, et exécuteront ma petite commande. Maintenant, le chef-d’oeuvre de mon fils a été enregistré et a reçu un ISBN ! La quasi-totalité du tirage a été offerte à des amis, parents, professeurs et tuteurs. Quant à nous, nous avons vécu une expérience intéressante et avons arrêté de manger les champignons. © Nikki2035 / Pikabu

4.

Ma femme et moi essayons d’élever un fils intelligent, gentil et fort. Il y a un an, mon épouse a engagé un tuteur d’anglais pour notre garçon, et moi, je l’ai inscrit à des cours de taekwondo : pour l’instant, il ne fait que lui apprendre les poses et les coups, sans se battre avec de partenaire. Un jour, il est revenu de l’école (il était en CP), et m’a annoncé :

— Patrick est toujours en train de me pousser et de se battre avec moi.

— Eh, bien, rends-lui la monnaie de sa pièce. Tu en es capable, non ?!

— Non, je ne peux pas. Je suis gentil.

Puis, mon fils n’a finalement plus pu le supporter et a fortement mordu Patrick en retour à ses harcèlements. Ce n’était pas très sportif, et il est peu probable qu’on lui ait appris cela durant ses cours de taekwondo, mais ce qui est fait est fait. La mère de Patrick s’est plainte du comportement de mon fils lors d’une réunion avec le professeur, mais quand nous lui avons répondu que son gamin bat notre garçon, elle a répondu que ce n’est pas grave — qu’ils règleraient cela entre eux. Eh bien, je suppose qu’ils ont effectivement pu régler leur problème, car Patrick a immédiatement cessé d’embêter notre fils. © Radrigosen / Pikabu

5.

Hier, on m’a contacté de l’école et annoncé que mon fils de 13 ans qui est habituellement poli et gentil, a enfreint l’une des règles de l’établissement scolaire. À cause de cet incident, il lui sera interdit de se rendre en colonie de vacances avec ses camarades de classe. Nous en avons parlé avec lui, et j’ai compris qu’il avait fait une bêtise qui aurait pu vexer quelqu’un. Son comportement n’était pas malveillant, et il ne se doutait même pas qu’il était en train d’enfreindre le règlement de l’école.

Ce matin, il est allé à l’école avec un énorme sourire aux lèvres et deux lettres d’excuses très sincères. Pendant que les autres seront en colonie de vacances, il passera une semaine à l’école. Il a accepté sa punition et le fait qu’elle soit juste, et traite cette situation avec une grande compréhension. Nous faisons tous des erreurs, et mon fils a réalisé la sienne. Il a accepté les conséquences, et continue sa vie avec une attitude positive. Je suis très fière de lui ! © J L Van Dijk / Quora

6.

Une fois, mon fils de 2 ans était assis dans sa chaise haute. Sa mère et moi sommes tous les deux des professeurs d’arts de combat médiévaux, et ce jour-là, nous imitions un combat. Soudain, il a lancé : “Hé ! Ne frappe pas ma maman, d’accord papa ?” Ma femme et moi avons ri, mais j’ai ensuite réalisé qu’il était on ne peut plus sérieux. Il a essayé de se lever et a répété d’un air menaçant : “Tu as compris, papa ?” J’ai dû accepter (et essayer de garder un air sérieux) pour qu’il se calme.

Il pouvait à peine marcher, mais il était déjà prêt à se lancer sur un adulte de 190 cm et qui fait 100 kg pour protéger sa mère. Impossible d’être encore plus fier que je ne le suis déjà ! © Steve Taylor / Quora

7.

J’ai deux filles et un garçon. Mon fils est venu au monde exactement un an après la naissance de ma fille aînée, et il n’a jamais reçu beaucoup d’attention de notre part : nous étions beaucoup trop épuisés à nous occuper de trois enfants. Il a toujours été bon élève et recevait de bonnes notes, puis il est devenu un excellent avocat : maintenant, il est avocat partenaire dans un cabinet juridique.

Il a toujours été obsédé par l’histoire. Lorsqu’il a commencé à travailler à Londres, il a proposé d’organiser des visites gratuites dans le British Museum. La plupart des gens ne se doutent même pas qu’il s’agit en fait d’un avocat à succès, et certains essaient même de lui donner un pourboire. Je suis très fier des tours guidés qu’il organise au musée ! Même plus encore que du succès qu’il a atteint dans son cabinet d’avocats. © Rukhsana Rasheed / Quora

8.

Il y a deux ans, j’ai convenu avec mon fils que s’il obtenait plus de 80 pour 100 dans une matière sur trois, je lui achèterais l’iPhone dernier cri avec la plus grande mémoire. Mon fils a rempli sa part du marché, et le jour suivant, je lui ai acheté son nouveau téléphone. Cependant, il m’a demandé de le rendre et d’acheter deux téléphones pas chers à la place d’un seul. Il a gardé un téléphone pour lui, et a offert le deuxième à une amie avec laquelle il étudie depuis la 6e.

Il s’est avéré que cette amie vit avec sa grand-mère et qu’elles n’ont pas beaucoup d’argent. Cela faisait un an que son téléphone était cassé et que l’écran ne fonctionnait pas bien. De plus, ils vont bientôt camper quelques jours avec leur classe, et mon fils a voulu payer les dépenses de la jeune fille en me demandant de lui donner l’argent qui est resté après l’achat des deux téléphones. Il m’a dit qu’il voudrait lui faire plaisir, car elle l’a toujours aidé, et qu’il voudrait qu’elle garde un bon souvenir de lui (mon fils déménage dans une autre ville pour étudier). Son acte m’a vraiment ému. © aleksey3x / Pikabu

9.

Mon fils avait un assez gros trouble du développement du langage, et il étudiait selon un programme spécial. Grace à ça, il pouvait utiliser ses manuels lors des tests et des règles moins strictes étaient appliquées à son égard. Une fois, lors d’une réunion de parents, son enseignante m’a montré les résultats qu’il a obtenus lors de ses derniers examens, et ils étaient bons. Elle m’a alors annoncé que mon fils n’avait pas utilisé ses avantages lors du test : il voulait être évalué comme tous les autres. Je suis très fier de lui ! © Mechelle Bennett / Quora

10.

Le jour de Pâques, ma fille de 2 ans ramassait des œufs de Pâques au zoo. Il s’agissait d’œufs en plastique vides, mais la plupart des gamins étaient prêts à se battre pour eux. Mais ma fille ramassait ces œufs et les donnait aux autres enfants. © award07 / Reddit

11.

Nous avons organisé un vide-grenier : notre fils voulait gagner de l’argent pour s’acheter un vélo. Nous aurions pu tout simplement lui en acheter un, mais nous avons décidé de profiter de cette occasion pour lui faire comprendre ce qu’est le travail, l’argent, et la responsabilité. C’est pour ça que nous lui avons dit de gagner lui-même de l’argent pour son nouveau vélo. Notre fils a rassemblé tous ses vieux jouets et les a mis en vente. Avec notre aide, il vendait également des hot-dogs et de la limonade, ce qui lui a permis de gagner les 70 $ dont il avait besoin pour son achat.

Le lendemain, il a aperçu une machine à glace et a voulu l’acheter à la place du vélo, afin de démarrer sa propre affaire et gagner plus d’argent. Ma femme et moi en avons discuté, et lui avons annoncé que nous couvrirons le reste des dépenses s’il s’engage à vendre ses glaces dans la rue tous les samedi durant tout l’été. Notre fils a accepté. Nous avons alors acheté la machine, et le samedi suivant, il a commencé à vendre sa marchandise. Les ventes allaient plutôt bien ! Il a décidé de commencer avec un sac de glace et trois parfums différents.

En deux mois, tout le quartier était au courant de la petite affaire de notre fils, et tout le monde a voulu le soutenir. Une fois, lors d’une journée particulièrement chaude, des pompiers sont même venus pour acheter le dessert glacé que vendait notre garçon. Son affaire s’est développée : maintenant, il vend non seulement devant notre maison, mais il se rend également à divers événements. Il a aussi élargi son assortiment et a maintenant 21 saveurs de glaces ! © FiveOverFive / Imgur

12.

La première tentative de mon fils de 11 ans de forger quelque chose. Je n’ai fait que légèrement ajuster la forme : 90 % du travail a été fait par lui sous ma supervision. C’est un grand moment de fierté. © aiydee / Reddit

13.

Quand mon fils a eu 4 ans, nous lui avons acheté un kit de docteur pour enfants. Il adorait vraiment “guérir” tout le monde. Il marchait fièrement, frappait les genoux de toute la famille avec son petit marteau, mesurait notre température, soupirait lourdement et prescrivait un “traitement”. Une fois, ma femme et moi nous sommes disputés. Je ne me souviens plus vraiment de la raison, mais il s’agissait d’une sérieuse dispute avec des cris. À tel point que nous avons failli commencer à nous battre. Notre jeune “docteur” nous a regardés et a dit :

“Je sais pourquoi vous vous disputez : vous avez mal au cœur, je vais vous soigner”. Il a mis son stéthoscope et a commencé à nous écouter à tour de rôle : “Bah, tout est clair. Papa, approche-toi de maman et embrasse-là. Maman, fais un câlin à papa”.

Nous avons fait tout ce qu’a dit notre “docteur”, et avons commencé à sourire. Et nous avons eu si honte devant notre fils. Comment a-t-il pu y penser à seulement 4 ans ?! © Radrigosen / Pikabu

14.

Un jour, lors de leur footing, ma fille et son mari ont remarqué une maison derrière la clôture de laquelle se trouvaient deux chiens épuisés et attachés en laisse. Il était clair que plus personne ne vivait dans cette maison. Pendant une semaine, ma fille et son mari se rendaient à cette maison et donnaient à boire et à manger aux pauvres animaux enchaînés. Un matin, ils ont aperçu que le chien de l’un de leurs amis s’est retrouvé lui aussi enchaîné dans cette cour. À ce même moment, ils ont remarqué une voiture avec deux hommes. Ces derniers sont entrés dans la cour, ont versé de l’eau dans les bols des chiens, en ont pris quelques-uns avec eux (sans leur enlever les chaînes), et sont partis.

Là, mes enfants ont appelé la police, leur ont donné le numéro de la voiture, et ont décrit l’apparence de ces hommes. Il s’est avéré que dans cette cour étaient enchaînés et gardés des chiens volés qui servaient “d’appâts” pour les combats de chiens. La police a finalement arrêté ces hommes. Je suis fière de ma fille et de son époux ! © Louise Getts / Quora

Et toi, quelles raisons as-tu d’être fière de ton enfant ? N’hésite pas à nous en parler dans les commentaires !