Sympa
Sympa

15 Compagnons de route dont les gens se souviendront toute leur vie

Nous rencontrons souvent des compagnons de voyage mémorables : mélomanes, bavards et amateurs de saucissons odorants. Ainsi, les métros, les bus et les trains sont une source inépuisable d’histoires.

Chez Sympa, nous venons justement de lire de telles histoires, que les internautes ont décidé de partager en ligne.

  • Nous étions dans un train. Une mère a décidé que tout le monde lui était redevable et a demandé au chef de bord de changer la couche de son petit. Elle lui a tendu le bébé et lui a dit : “Change-le”. Le chef de bord n’a pas été confus, il a gloussé avec une autre passagère avec un bébé (elle a accepté de jouer le jeu) et a apporté à la mère le bébé de quelqu’un d’autre : “Voilà, c’est fait”. © KeraTamara / Pikabu
  • Il y a environ 20 ans, ma mère était dans un train express bondé. Soudain, une femme a eu des contractions. Bref, elle a accouché dans le train. © Nidhi Pandurangi / Quora
  • D’habitude, je dors bien dans les trains. Mais pas cette fois-ci. J’ai voyagé avec une femme qui avait un chat. С’était la nuit et, pour une raison quelconque, elle a laissé le chat sortir se promener. Pendant tout le trajet, j’ai entendu un murmure fort et menaçant : “Minou, minou, minou.” Au petit matin, tout le wagon regardait cette femme de travers.
  • Une fois, j’étais dans un bus en direction d’une autre ville. Une jolie fille s’est assise à côté de moi, une vraie beauté. J’ai pensé que nous pourrions papoter, mais c’était la nuit et elle s’est endormie directement. Vers le matin, j’ai découvert sa tête sur mon épaule. Je l’ai regardée et j’ai souri, mais deux minutes plus tard elle s’est mise à ronfler, bavant sur mon épaule. Ouais, c’est une bonne chose de ne pas savoir ce que l’on fait dans notre sommeil. © Podslouschano / VK
  • Un jour, dans le métro, un type parlait très fort au téléphone. Il était soit en train de fulminer contre son subordonné, soit de discuter de ses victoires sur le plan personnel. La seule chose qui était claire pour tout le monde autour de lui, c’est qu’il n’y avait personne à l’autre bout du fil. © Irwin Klien / Quora
  • Train, six heures du matin, les gens essaient encore de dormir. Soudain, j’entends un fort “tut-tut-tut-tut” dans mon sommeil. J’ouvre les yeux : tout le monde fixe l’homme-mélomane et se tait. J’ai été la seule à lui faire une remarque. Je n’ai pas honte. Et le type, en réponse, a sorti son oreillette et a demandé d’un air surpris : “Vous entendez ?” Il s’est avéré qu’il avait juste mal branché la prise de ses écouteurs.
  • J’avais six ans. J’ai pris le bus pour aller au cours de danse à l’autre bout de la ville. Quand j’étais déjà dans le bus, je n’ai pas trouvé d’argent pour payer le billet et j’ai fondu en larmes. Tout le bus me rassurait, et les passagers se sont même disputés pour savoir qui allait payer pour moi. Puis je suis arrivée à mon cours et j’ai trouvé mon argent dans la poche cachée. Je n’oublierai jamais la gentillesse de tous ces gens ! © Podslouschano / VK
  • Une fois, à l’heure de pointe dans le métro, une jeune femme portait un faucon ou une buse sur son bras — je ne sais pas ce que c’était exactement, je ne suis pas ornithologue. Mais je pouvais voir que c’était un oiseau prédateur, avec des pattes puissantes et un bec impressionnant. Il remuait la tête de manière inquisitrice. Les gens s’éloignaient rapidement et silencieusement. © Irina / AdMe
  • J’ai vu toutes sortes de choses au cours de mes 30 années dans le métro, mais je n’oublierai jamais un type. Il portait un costume et de bonnes chaussures, mais il portait un carton sur lui qui le couvrait jusqu’à la taille. Il avait fait un trou au niveau des yeux et regardait autour de lui. © David Presas / Quora
  • J’entre dans le métro. C’est l’heure de pointe. Il y a deux gars lourds assis sur un siège pour trois, et il n’y a aucune chance que je puisse me glisser entre eux. Je me dis, OK, je vais rester debout. Apparemment, tout le monde le pensait aussi. Mais ensuite, un homme maigrichon s’installe entre eux et commence à les pousser lentement dans des directions opposées. Il atteint le dossier du siège et sourit béatement : “Très bien !” © Podslouschano / VK
  • J’étais dans le métro avec un mal de tête affreux. Il y avait un homme à l’air miteux qui se tenait à côté. Il s’est levé, a posé sa main sur ma tête pendant quelques secondes, et est sorti. Je n’ai rien compris, j’ai eu un peu peur, mais environ cinq minutes plus tard, je me suis soudain rendu compte que ma tête ne me faisait plus mal ! Pourtant, je ne croyais pas en de telles choses. © Podslouschano / VK
  • J’étais dans le bus et j’ai observé le gars assis à côté de moi sortir une magnifique bague de fiançailles de sa boîte, la regarder et la remettre plusieurs fois. Il était si heureux et souriant et ça m’a fait du bien. Il était probablement sur le chemin pour faire sa demande en mariage. © Podslouschano / VK
  • Une fois, j’ai vu un mec qui venait apparemment d’acheter un nouveau matelas et qui le ramenait chez lui, en métro, pendant les heures de pointe. © Andrew Karam / Quora
  • Je me souviens d’une mamie. Elle m’a d’abord demandé d’appeler sa fille pour lui dire qu’elle était montée dans le train. Et toutes les cinq minutes, elle avait de nouvelles demandes, alors j’ai mis mes écouteurs. Les passagers voisins ricanaient en silence. Quand le gars à côté a sorti son ordinateur portable, la mamie s’est penchée vers lui et lui a demandé de mettre sa série télévisée préférée : “Voyons, ce n’est tout de même pas difficile !” Sur ce coup, j’ai rigolé. © demoran / Pikabu
  • Un type habillé d’un costume orange vif entre dans un wagon de métro. Je vois que tout le monde prend des photos de lui. Cela m’a donné envie d’essuyer mes yeux : il avait un rat peint en rose vif sur l’épaule. Sur ses genoux, il y en avait un deuxième, bleu. © Brit MacNiallais / Quora

Quelles choses curieuses as-tu rencontrées sur la route ?

Sympa/Gens/15 Compagnons de route dont les gens se souviendront toute leur vie
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire