Sympa
Sympa

15 Femmes expliquent pourquoi elles ne portent pas de soutien-gorge et racontent les réactions

L’histoire du soutien-gorge tel qu’on le connaît aujourd’hui remonte à une centaine d’années, mais la polémique sur la question de savoir s’il faut ou non en porter un et s’il est convenable de s’afficher en public sans soutien-gorge ne s’apaise pas à ce jour. Ces dernières années, de plus en plus de femmes délaissent cet accessoire, une décision qui soulève souvent beaucoup de questions de la part des autres.

  • Ma mère n’a jamais porté de soutien-gorge, et je n’en ai pas besoin dans 90 % des cas. Ce n’est pas pour attirer l’attention que je ne mets pas de soutien-gorge, mais parce que je ne supporte pas cet accessoire. La réaction des gens m’est égale. Une fois, un type m’a demandé ce que mon mari pensait de mon apparence provocante. Pourquoi devrais-je me préoccuper de ce que pense mon mari ? S’il s’en souciait, il me l’aurait sûrement dit en 18 ans de mariage. © Sumer Rose / Quora
  • J’ai une petite poitrine qui a de plus une forme légèrement irrégulière. Le soutien-gorge ne reste jamais en place, il remonte ou descend ou encore part de travers, tout simplement parce qu’il n’y a rien pour le maintenir en place. J’ai essayé beaucoup de modèles et le résultat est le même : plus d’inconvénients et de malaise que de maintien. © Xaski Xarf / ADME
  • Quand je vois une autre femme sans soutien-gorge, je me dis : “Oh, voici une âme sœur.” Je porte un soutien-gorge au bureau par pudeur (et probablement à cause du code vestimentaire), mais c’est tout. Je n’en porte jamais à la maison. En été, si je dois sortir, je me passe de cette pièce de dressing car il fait déjà trop chaud. Je fais mes courses et je m’occupe de mes affaires sans soutien-gorge, et je me fiche du regard des autres. © Tricia Sutton / Quora
  • J’ai arrêté de porter les soutiens-gorge il y a trois ans. C’est la meilleure décision de ma vie ! Mes seins s’affaissent moins, je n’ai pas de boutons dans le dos et les armatures ne blessent plus mon corps. Je ne porte cet accessoire que pour les séances de sport, les réunions de travail très sérieuses et les rendez-vous romantiques. © ohnoitsmckenzie / Reddit
  • Je n’ai pas de poitrine généreuse et j’ai toujours choisi les soutiens-gorge selon le principe “plus c’est gros, mieux c’est”. Mais cet été, la chaleur a été insupportable, et à mes 30 ans, j’ai enfin décidé de sortir de chez moi avec un haut sans soutien-gorge. C’était libérateur et relaxant. Le monde ne s’est pas effondré. Personne ne m’a jeté de tomates, personne ne m’a pointée du doigt. Aujourd’hui, j’ai même porté une robe d’été sans soutien-gorge. Voilà donc, bannis les soutiens-gorge ! © Hippotenuza / Pikabu
  • Je ne porte presque jamais de soutien-gorge pour des raisons de confort, je m’habille pourtant de façon appropriée. Si je vais dans un lieu public, je porte normalement un blouson et une chemise ample ou un pull par-dessus et il n’y a aucun problème. Un été, je portais une robe légère pour une promenade entre amies, quand ma mère m’a appelée et m’a demandé d’acheter des œufs et du lait en rentrant. Quand c’était mon tour à la caisse, la caissière m’a demandé d’attendre et a fait venir le gérant et ils m’ont dit, les mains sur les hanches : “Veuillez quitter le magasin. Vous n’avez pas de soutien-gorge, ce n’est pas convenable. Il pourrait y avoir des enfants ici.” Une file d’attente s’était formée derrière moi, les gens ont entendu cet échange et me dévisageaient maintenant, alors que personne ne s’intéressait à moi avant. J’ai dit que si je payais mes courses, je partirais en une minute. Les employés ont compris que c’était la meilleure solution pour tout le monde. Ils ont scanné mes courses et je suis partie. J’ai juré de ne plus jamais rien acheter dans ce supermarché. © Marla / Quora
  • Je suis pour bannir les soutiens-gorge ! Je n’en ai pas besoin. Nous les portons uniquement pour les gens qui se sentent offensés par le corps féminin. C’est juste un accessoire de plus que les femmes “doivent” acheter pour être présentables. Si les hommes devaient porter des soutiens-gorge, ils s’en seraient déjà plaints à toutes les instances. © Hailsyea4 / Reddit
  • Il n’y a aucune loi qui nous oblige, nous les femmes, à porter un soutien-gorge. Je m’en passe depuis près de 50 ans et j’apprécie cette liberté. Bien sûr, avec de petits seins, c’est beaucoup plus facile. Par ailleurs, si quelqu’un me fixe, tant pis, cette attention ne me dérange pas. © Kelly / Quora
  • Je bosse dans un cabinet d’avocat, et je ne porte le soutien-gorge qu’au bureau. Toutefois, cela n’a pas toujours été le cas : l’un de mes premiers jours de travail, je suis venue vêtue d’un magnifique chemisier en soie lilas et sans soutien-gorge. Quelques heures plus tard, le chef m’a convoquée et m’a dit que mon apparence “détournait” l’attention de certains employés. Il m’a fortement conseillé de toujours porter des sous-vêtements au bureau. Bon, maintenant, je porte toujours un soutien-gorge au travail, mais rarement ailleurs. © Susan Marsh / Quora
  • Je ne porte jamais de soutien-gorge, et je me moque de la pudeur et de la moralité. La seule raison de porter un soutien-gorge est une poitrine trop généreuse, dans ce cas le port de cet accessoire permet d’éviter les maux de dos. Sinon, je ne comprends pas le buzz autour de ce thème. Ce ne sont que les seins dont le contour est visible à travers la chemisier, rien que ça. En même temps, nous portons des pantalons qui mettent en valeur les fesses ou les jambes. Je ne comprends pas pourquoi c’est considéré comme normal dans le premier cas et vulgaire dans l’autre. Il faudrait alors que nous portions tous des vêtements informes pour camoufler nos lignes.
    © Melanie Daniels / Quora
  • J’ai été au chômage tout l’été et je ne portais que des T-shirts et des shorts, sans soutien-gorge, puisque je ne devais pas apparaître en public. Je m’y suis tellement habituée que j’ai lâché le port de soutif. Avec comme seule exception les activités sportives. Courir et sauter sans soutien-gorge est peu confortable et parfois même douloureux. © Olga Goutarts
  • Cela fait un an que j’ai abandonné le soutien-gorge, une expérience libératrice pour moi. Je ne vois pas du tout l’intérêt de cacher ma petite poitrine. J’étais mal à l’aise au début, mais avec le temps cette gêne est partie. © marinkapone / Pikabu
  • En automne de l’année dernière, on m’a enlevé une douzaine de papillomes sur le dos. Je n’ai pas porté de soutien-gorge pendant environ trois semaines pour ne pas abîmer les cicatrices. Quand j’en ai mis un plus tard, c’était terriblement inconfortable. Il serrait trop et mes seins étaient douloureux, alors que c’était mon soutien-gorge préféré, le plus doux. J’ai fini par ne plus en porter la plupart du temps, je trouve que c’est mieux qu’avant. © myrkoshka / Pikabu
  • Je ne portais pas de soutien-gorge à cause de l’asthme. Pendant une crise, chaque particule d’air compte, alors que les élastiques me privent de toutes mes forces. Je ne mettais un soutien-gorge qu’avec des tenues transparentes ou moulantes. Même si j’ai presque toujours travaillé dans un milieu d’hommes, personne n’y prêtait attention. En tout cas, je le pensais jusqu’à une révélation. Un collègue, Nicolas, est venu me voir un jour et m’a demandé quand j’allais porter l’uniforme. Là, j’étais vraiment déroutée, même si je ne suis pas la personne qu’on peut facilement perturber. Nous n’avons pas d’uniforme. J’ai regardé ma tenue : une salopette, un T-shirt, des chaussures... Qu’est-ce qui ne va pas ? Il a pointé du doigt ma poitrine : “Le soutif, il est où ?” J’ai repris enfin mon souffle : “Mince, Nicolas ! Tout le monde s’en fiche, mais toi, tu es le seul à t’y intéresser !” Il m’a alors dévoilé que tous les mecs ne parlent que de moi : peu importe le sujet de conversation, ça dérape et revient sur mon apparence. Eh oui. J’ai dû revoir mon attitude envers cet accessoire. © Camparker / Pikabu
  • Je suis la personne la plus heureuse sur terre, parce que je ne porte de soutien-gorge quasi jamais, tant en hiver qu’en été. Quel est l’intérêt si tu n’as pas grand-chose à mettre dans le bonnet ? J’en ai rien à faire de savoir si l’on aime ça ou pas trop. Moi, je suis à l’aise et je me sens bien ! © RusukStark / Pikabu

Quel est ton avis, les soutiens-gorge sont-ils une nécessité ou un vestige du passé ?

Photo de couverture Camparker / Pikabu
Sympa/Histoires/15 Femmes expliquent pourquoi elles ne portent pas de soutien-gorge et racontent les réactions
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire