15+ Internautes ont raconté des cas où des chauffeurs de taxi leur ont redonné confiance en l’humanité

Les conducteurs de taxi sont épuisés, non seulement physiquement, mais aussi émotionnellement au travail. Ils essaient de s’entendre avec de nombreux passagers qu’ils transportent chaque jour. On doit trouver un contact avec chacun d’entre eux. Cela commence à ressembler un peu au métier d’assistant social. L’essentiel est de garder une attitude bienveillante envers les gens.

Chez Sympa, nous avons décidé de te présenter des conducteurs de taxi qui sont prêts à tout pour le confort de leurs passagers. Comme bonus, nous te prouverons qu’il n’y a pas que les chauffeurs de taxi qui prennent des personnes au hasard en auto-stop.

  • J’étais sur le chemin du retour à ma cité universitaire dans l’après-midi. J’étais très fatigué et j’ai décidé de prendre un taxi. En chemin, j’ai discuté avec le conducteur, qui m’a parlé avec enthousiasme de sa fille de huit ans, qui allait à l’école et rêvait de devenir médecin. Les frais de scolarité augmentaient chaque année. Le conducteur devait travailler 14 heures par jour pour qu’elle puisse recevoir une éducation. Lui-même s’est mis au volant à l’âge de 16 ans, alors qu’il venait à peine d’obtenir son certificat de fin d’études. Il déplorait son manque d’éducation et me conseillait de prendre mes études au sérieux. Et à la fin du trajet, il a dit : “Il est si rare pour moi de rencontrer des gens avec qui je peux juste avoir une conversation agréable, donc je ne peux pas te faire payer”. Il m’a donné son numéro de téléphone en disant : “La prochaine fois que tu as besoin d’un taxi, appelle-moi”. C’est certainement l’un des meilleurs voyages que j’aie fait. © Unknown author / Quora
  • Ma fille a dû être emmenée à l’hôpital, elle était en larmes. Le conducteur de taxi a roulé très doucement. Ma fille s’est endormie, au moins je pouvais reprendre mon souffle. Puis, alors qu’on sortait de la voiture, le conducteur m’a regardée et m’a demandé : “Est-ce tout ce qui vous reste comme argent ? Je ne le prendrai pas si c’est le cas”. Je n’ai pas compris immédiatement ce qui se passait, je pensais qu’il n’arrivait pas à prélever l’argent de ma carte. Je me suis même mise à chercher si j’avais la somme en espèces, et puis j’ai réalisé qu’il avait juste pitié de moi. © MrsMiddle / Pikabu
  • Une petite histoire agréable qui s’est passée au Japon. Nous sommes allés rendre visite à un ami et avons hélé un taxi à la gare. Au Japon, les rues et les villes sont marquées par des numéros. Nous avions besoin du numéro 218. Nous avons demandé au chauffeur de le mettre dans l’appareil de navigation, mais malheureusement, seul 217 est apparu sur la carte. Peut-être la localité a-t-elle été ajoutée récemment et la carte n’a pas encore été actualisée. Le conducteur a dit quelque chose en japonais, mais nous ne l’avons pas très bien compris, car notre connaissance de la langue était médiocre. Bref, il nous a emmenés au point 217, a éteint le taximètre et a commencé à tourner autour de chaque maison. Nous avons dit que c’était bon et que nous pouvions marcher. Il a répondu en japonais quelque chose comme “C’est mon devoir”. Finalement, nous avons vu des amis marcher vers nous alors que nous étions à environ 50 mètres de chez eux. Le chauffeur de taxi ne nous a fait payer que le montant qui s’est affiché au compteur. © Varun Pai / Quora

" Je rentrais d’un enterrement de vie de jeune fille et le conducteur du taxi m’a donné un sac entier d’oranges et de citrons. C’était si gentil ! "

  • Un après-midi pluvieux, je rentrais du bureau vers 19 heures et j’ai décidé de prendre un taxi. Ceux qui sont allés à Mumbai savent que pendant la saison des pluies, il est très difficile de trouver une voiture ici. Personne n’a voulu me prendre. Finalement, vers 20 heures, un chauffeur âgé a eu pitié de moi et m’a proposé de monter dans la voiture. Entre-temps, il pleuvait, il y avait un énorme embouteillage sur la route et je recevais sans cesse des appels de ma mère, qui s’inquiétait pour moi. Le conducteur a vu que j’étais inquiète et m’a dit : “Ne vous inquiétez pas, vous êtes dans mon taxi et je vous ramène chez vous en toute sécurité”. Nous avons beaucoup parlé de sa famille, de ses filles, de son enfance et bien sûr de mon avenir. Le conducteur avait même manqué son dîner et a dit : “Pas de problème, j’ai un travail à faire ce soir”. Au total, nous sommes restés coincés dans les embouteillages pendant plus de deux heures, mais j’étais heureuse de l’avoir rencontré. © Nishi R / Quora
  • J’ai emmené un père et son fils d’environ cinq ans. Le gamin a fait des dessins sur le siège avant avec un feutre. Sans un mot, son père m’a payé 50 euros pour le nettoyage à sec et 20 euros pour le temps perdu. Je lui ai demandé : “Pourquoi est-ce que vous n’anticipez pas sa bêtise ?” Ce à quoi le père a répondu : “Eh bien, c’est un enfant. Qu’est-ce qu’on peut faire ?” Peu importe, ça ne me dérangeait pas. J’ai passé un peu de temps à la station de lavage, je me suis reposé et j’ai pris un café. © ExCoonMan / Pikabu
  • Je suis très distraite ! Je me souviens avoir fait des études supérieures et avoir oublié tout un paquet de documents dans un taxi. Il y avait mon passeport, mon diplôme, ma carte militaire et des certificats médicaux. J’avais des locataires à l’adresse qui figurait dans mes papiers, ils n’étaient pas en ville à ce moment-là. Mais ce conducteur de taxi aimable a frappé à la porte des voisins et leur a laissé mes documents. J’ai essayé de le remercier, mais il a dit : “Merci, non merci.” Je lui ai envoyé 30 euros par téléphone portable, et il les a rendus aussi ! © Podslouchano / VK
  • À la fin des années 90, je suis rentrée pour mes études après les vacances d’été. Le train avait du retard et je n’ai pas pu prendre le tram pour aller à mon campus. J’ai dû mettre mon sac dans la consigne à bagages pour la nuit jusqu’à ce que les trams se remettent à fonctionner. C’était une nuit froide, alors j’ai acheté du thé chaud et je suis sortie sur le côté de la place de la gare. Un conducteur de taxi, homme d’une cinquantaine d’années, s’est approché de moi et m’a demandé pourquoi j’étais si petite et seule à la gare la nuit. J’avais environ 17-18 ans. Je lui ai dit que j’étais en retard pour le tram, que mon dortoir était fermé pour la nuit, et que j’attendais juste le matin. Il m’a regardée et m’a dit : “Viens, prend la place dans ma voiture”. Il m’a donné du thé et m’a expliqué, de manière paternelle, qu’il était dangereux de rester seule à la gare. Et quand les trams ont commencé à circuler, il m’a aidée à prendre mon sac et à le porter jusqu’à l’arrêt de bus. Il a proposé de me conduire, mais je ne me sentais pas à l’aise. Maintenant, je pense à lui et je le remercie. © Katerina Orlova / AdMe
  • Un jour, je rentrais de l’université. Il faisait si chaud dehors que je n’étais pas en état de marcher depuis l’arrêt de bus et j’ai pris un taxi. En chemin, j’ai discuté un peu avec le conducteur de la météo et du karma. À la fin du voyage, au moment de payer, je me suis soudain rendu compte avec horreur que l’argent que j’avais ne suffisait pas. Il a répondu que c’était pas grave. J’ai été surpris ; d’habitude, les chauffeurs de taxi veillent à chaque centime. J’ai recommencé à fouiller dans mes poches pour trouver plus. Prenant pitié de moi, le conducteur a dit : “Pas de soucis. Peut-être que je te devais de l’argent à un moment donné. C’est le karma”. Abasourdi, je l’ai regardé partir. © Ashish Bhat / Quora
  • C’était à une heure du matin. J’ai été retenue au travail et j’ai pris un taxi pour rentrer chez moi. Le chauffeur de taxi était un homme âgé.
    En général, je demandais qu’on me dépose sans entrer dans la cour : je ne voulais pas que l’homme ait à circuler dans ces voies étroites. J’ai demandé à cet homme la même chose, et il m’a répondu : “Êtes-vous folle ? Il est une heure du matin ! Qui laisserait une fille sortir dans la rue à cette heure-ci ? Attendez que je me gare pour que je vous éclaire le chemin. Faites-moi signe quand vous rentrerez. J’ai une petite-fille de votre âge et je ne peux pas ne pas m’inquiéter”.
    Je n’ai pas résisté. J’ai couru jusqu’à la porte dans la lumière vive et, en observant le regard surpris de mon mari, j’ai fait signe à l’homme depuis le balcon, puis il est parti. © 2ruki2nogi / Pikabu
  • Je suis partie voir chez un ami dans une autre ville, j’avais mon bébé avec moi. J’ai été retenue au travail, puis dans les embouteillages sur le chemin. Il restait une heure avant le départ du train au lieu de deux heures et demie. J’ai appelé un taxi et une demi-heure avant le départ, la voiture est arrivée. J’ai dit : “Je suppose que c’est trop tard”. Le conducteur a dit : “Nan, montez, je vais essayer des routes secrètes”.
    Et nous avons vraiment contourné des sentiers de chèvres pour éviter tout le trafic. Nous avons sauté dans le dernier wagon du train alors que les portes se fermaient déjà. Le conducteur de taxi a envoyé un texto plus tard pour demander si nous étions arrivés à temps, il était inquiet. © JuliaPilulia / AdMe
  • Un soir, je rentrais chez moi. Un homme âgé m’a demandé de l’accompagner dans une certaine rue. J’ai regardé les cartes, et c’était à une heure d’ici. Étant donné l’allure du monsieur, c’était plusieurs heures de marche. J’ai dû appeler un taxi pour ne pas l’abandonner. J’ai à peine réussi à faire monter cet homme âgé dans la voiture, j’ai donné l’argent au chauffeur de taxi et il m’a dit : “Non, je n’en ai pas besoin. Les bonnes actions n’ont pas de prix !” Apparemment, il a réalisé que je ne connaissais pas ce monsieur. Au bout d’un moment, le conducteur du taxi m’a appelé et m’a dit : “Votre connaissance âgée a fait un bon trajet, sans aucun problème, je l’ai déposé directement chez lui. Merci !” Je l’ai remercié en retour, et les larmes ont commencé à me monter aux yeux. © Palata n° 6 / VK

" Je suis montée dans un taxi, et j’étais toute triste. Le conducteur m’a donné un Kinder et m’a dit de ne plus pleurer ".

  • Un jour, j’étais dans un taxi, le chauffeur était un homme âgé avec des moustaches longues. Je lui ai posé une question au sujet de ses moustaches, et son visage s’est éclairé. Il s’est retourné et a commencé à en parler. Il s’est avéré qu’une fois, il avait rencontré un homme avec des moustaches longues et il avait été inspiré par son exemple. Il avait toujours voulu se faire pousser des moustaches et cet homme lui a donné quelques conseils sur la façon de les soigner. Lorsqu’il en a terminé avec les moustaches, il a commencé à me raconter son histoire, qu’il avait une grande famille et qu’il aimait ses enfants et ses petits-enfants, qui attendaient avec impatience son retour à la maison. À la fin, il n’a pas pris d’argent et m’a remercié pour le bon moment que nous avions passé ensemble. Il a également ajouté que les gens de nos jours n’ont pas le temps de parler et qu’il était heureux de partager son histoire avec un inconnu. © Unknown author / Quora
  • Ma future femme et moi sommes entrés en courant dans la mairie pour la cérémonie de mariage. Je fouillais dans mes poches et j’ai réalisé que j’avais laissé les alliances dans le taxi. Je suis parti dans la rue en courant, la voiture n’était pas là, bien sûr. J’ai regardé autour de moi, horrifié, et à ce moment-là, ma femme a crié : “Les anneaux sont là, reviens vite !” Il s’est avéré que le conducteur avait remarqué la boîte avec les bagues, s’était garé et l’avait apportée lui-même à la mairie. Merci à ce type, il a sauvé notre mariage ! © Podlouchano Verkhnyaya Pyshma et Sredneuralsk / VK
  • J’aime mon travail. J’aime rencontrer des gens intéressants. J’essaie toujours de faire en sorte que chaque passager garde un souvenir agréable de son voyage. J’essaie d’aider les gens de manière désintéressée. Une fois, j’ai emmené gratuitement sous la pluie une mère avec de petits enfants et une pile de provisions. J’ai également raccompagné une femme qui était en difficulté dans une ville qu’elle ne connaissait pas, juste pour m’assurer qu’il ne lui arriverait rien. © Brenda Rae Pike / Quora
  • Hier soir, en rentrant d’un voyage d’affaires, j’ai hélé un taxi. J’ai fait tomber mon porte-monnaie en descendant, il y avait mon permis de conduire, ma carte d’identité, mes cartes bancaires, mon argent, tout. Je l’ai cherché comme une folle ce soir, j’ai tout regardé, et ma fille m’a conseillée de rappeler le chauffeur de taxi. Il s’est avéré qu’il était en train de me chercher lui aussi. Il est venu une demi-heure plus tard et m’a remis mon porte-monnaie ! © ***xxx / Pikabu

Bonus : il n’y a pas que les chauffeurs de taxi qui prennent des auto-stoppeurs au hasard

  • Une nuit, ma voiture est tombée en panne et je me suis garée sur le bord de la route. Soudain, une voiture s’est arrêtée à côté de moi. Tout excitée, j’ai sauté dans la voiture et donné mon adresse au conducteur. J’ai décidé que le voyage allait me coûter cher, alors la première chose que j’ai faite à mon arrivée a été de chercher un taximètre, et comme je n’en ai pas trouvé, j’ai demandé : “C’est combien ?” La réponse que j’ai obtenue était la suivante : “Madame, c’est une voiture de patrouille, donc c’est gratuit”. © Margaret L. Scott / Quora

Et toi, as-tu eu un voyage en taxi dont tu te souviens le mieux ? Est-ce qu’on t’a demandé aussi de ne pas payer, ou est-ce qu’on t’a rendu un objet perdu ? N’hésite pas à partager tes histoires dans les commentaires !

Partager cet article