15 Preuves qu’il existe encore des gens au grand cœur dans ce monde

Lorsque le personnage principal a des ennuis dans un film, nous savons qu’il va sûrement finir par s’en sortir. Soit il se sauvera lui-même, soit quelqu’un l’aidera. Ça, c’est au cinéma. Mais y a-t-il de la place pour la bonté et les miracles dans la vraie vie ?

Chez Sympa, nous avons réussi à trouver des histoires qui nous donnent personnellement de l’espoir. Nous devons avouer qu’il n’était pas simple d’écrire cet article : nous avons eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Et dans le bonus, tu découvriras que les bonnes actions reviennent toujours.

  • Un jour, alors que je voyageais en Corée du Sud, je marchais le long de la route. Un camion passait par là. Le conducteur m’a vue et s’est arrêté. Il a pris quelque chose dans la boîte à gants et s’est dirigé vers moi. Il n’y avait personne autour de moi et j’ai eu très peur car je n’avais nulle part où me cacher. Il s’est précipité et m’a expliqué que j’étais sur une vieille route et que je devais faire demi-tour. Puis il a dit que j’étais très jolie, et m’a donné une tasse de café et une pomme. Tout de suite après, il est monté dans le camion. C’était inattendu, mais ça m’a fait plaisir. © Marmm / AdMe
  • J’ai emmené mon chat se faire stériliser. C’était l’hiver. Je me suis dit “Il va être sous anesthésie, il va avoir froid dans la cage de transport”. Je l’ai enveloppé dans une couverture et je suis montée dans le bus. Un type s’est levé et m’a cédé son siège. J’ai enlevé le plaid de la tête du chat sans arrière-pensée. Le gars a failli avoir une crise cardiaque. Je n’ai pas tout de suite compris pourquoi. © Khildour / AdMe
  • Récemment, mon mari est tombé très malade. J’étais, bien évidemment, inquiète. Et les vacances familiales tant attendues risquaient d’être annulées. En revenant de la pharmacie, je devais traverser la route à un passage piéton au feu rouge. Et j’ai donc appuyé sur le bouton pour avoir le vert et passer. Quand j’ai appuyé sur le bouton, le mot “attendre” est apparu. Sous le mot “attendre”, quelqu’un avait signé le mot “un miracle”. Cet acte, qui en fait n’est autre que du vandalisme, m’a vraiment inspirée ! Finalement, le miracle est arrivé : en deux semaines, mon mari s’est rétabli presque complètement et nous avons pu partir en vacances. Les miracles existent ! © Anna Voloshina Kasatkina / Facebook

Les petits crapauds disent que tu vas réussir. (Ils croient en toi). // Et toi aussi, crois en toi ! //

  • Il était 19h30, c’était l’hiver. Il faisait déjà nuit. Je rentrais chez moi dans un bus bondé. À côté de moi, était assis un homme désagréable qui essayait de “s’accouder” sur moi à chaque bosse de la route. C’était la première fois que je me retrouvais dans une telle situation et j’étais confuse. Je l’ai juste regardé avec colère. Mais alors la femme de l’autre côté de l’allée a dit d’une voix forte : “Arrêtez le bus”, et à ce type : “Descendez tout de suite”. Il a répondu effrontément : “Qu’est-ce qui se passera si je ne descends pas ?” La femme a répondu : “Alors tu iras au poste de police”. Elle s’est avérée être agent de police ! Le type est sorti en la maudissant. Elle s’est assise à côté de moi et m’a dit : “Ne tolère jamais des choses pareilles”. © Shreya Mishra / Quora
  • Je me rendais au café pour fêter mon anniversaire avec mes amis. Soudain, un inconnu s’est approché de moi avec une rose et m’a dit qu’il voulait juste l’offrir à la plus jolie fille qu’il rencontrerait dans la rue, et que, du coup, c’était moi. Je dois dire qu’à l’époque, ça m’a vraiment donné confiance en moi. © Lampa / AdMe
  • Je suis allé en Angleterre pour la première fois, c’était pour le travail. J’ai reçu une avance sur une toute nouvelle carte que je devais aller récupérer à la banque. J’y arrive et je vois que la banque vient de fermer ! Je ne connais personne ici, et je n’ai pas d’argent, mais rien du tout. Soudain, j’ai vu une employée à l’intérieur de l’agence. En désespoir de cause, j’ai frappé à la porte. J’ai eu de la chance car la femme a ouvert et je lui ai expliqué la situation. Il n’était pas possible de me donner ma carte en dehors des heures de travail. Elle a donc transféré de l’argent de mon compte au sien, a retiré l’argent de sa carte et me l’a donné. Mais elle aurait pu ne pas m’aider. © Binita Sen / Quora
  • J’ai gardé une fille avec des besoins spéciaux à une époque. Elle avait quatre ans et j’en avais 15. On regardait un dessin animé et une chanson est passée. Il y avait les mots “Je t’aime” dedans. La petite fille a demandé ce que signifiait cette phrase. J’ai dit que c’était quand tu tiens à quelqu’un et que cette personne te rend heureux. Elle a réfléchi un moment, m’a regardé et a dit : “Je t’aime”, et elle m’a fait un câlin. C’était si sincère et innocent ! © Zombiie_priincess / Reddit
  • Ma fille avait environ 12 ans, elle était en train d’acheter quelque chose dans un supermarché et a dit à la caissière : “Souriez plus souvent”. Quelques mois plus tard, la caissière l’a reconnue dans la rue et l’a remerciée pour son conseil. Car, le même jour, à la caisse, elle avait rencontré son futur petit ami, et maintenant ils allaient se marier ! © Vladimir Pisarenko / Facebook
  • Une fois, j’étais sur le balcon et j’observais la rue. Soudain, un type a renversé un chien et est parti. Nous sommes tous sortis en famille et avons commencé à aider. C’était un énorme chien de combat. Avec nous, 15 autres personnes sont venues l’aider. Deux filles avaient des serviettes sur la tête car elles étaient en train de teindre leurs cheveux. Un homme est sorti en caleçon. Un vétérinaire passait par là sur sa moto et a accepté d’aider gratuitement, mais le chien devait être transporté d’une manière ou d’une autre. Un homme inconnu s’est arrêté et l’a conduit dans sa vieille camionnette. Et après on dit que de bonnes personnes n’existent pas ? © Podslouchano / VK
  • J’ai rayé ma voiture l’autre jour. Je suis allé chez un mécanicien que je connais. C’est un type normal, il conduit une vieille voiture cabossée. On s’est mis d’accord sur 150 €. Il m’a appellé avant la date prévue : il avait déjà fini. Et il a dit que le travail de recherche de la bonne peinture n’avait pas été difficile et que la réparation serait 30 € moins chère. J’ai passé toute la journée à réfléchir : qu’est-ce qui l’empêchait de me faire payer ces 30 € supplémentaires ? Et j’ai réalisé que ce n’était rien d’autre que sa conscience. Ce type n’est pas seulement un pro de voitures, c’est un pro de sa conscience ! Un véritable Jedi ! © eugenek80 / Pikabu
  • Si je vois une personne et que je me surprends à aimer sa robe, son chapeau ou ses ongles, je le lui dis. Un compliment de la part d’un étranger fait toujours sourire la personne. Et j’essaie aussi de faire des compliments aux hommes que je connais, d’une manière qui ne semble pas étrange. © june_june_hannah_ / Reddit
  • J’ai voyagé en Europe. J’ai mis mon billet de train dans mon journal. J’ai détourné la tête une seconde et le journal n’était plus là. J’ai couru dans la gare en panique. Soudain, un type est arrivé et m’a demandé ce qui s’était passé. Il m’a aidé à tout régler et à monter dans le train. Je lui ai fait un câlin d’adieu et l’ai embrassé sur la joue. © Ann Borne / Quora
  • Je ne passe pas devant les gens qui pleurent sans m’arrêter. J’essaie d’aider ceux qui n’ont pas assez d’argent pour le métro ou la nourriture, je porte des sacs de nourriture pour les chats et les chiens. Je rends les choses que je trouve. Je ne cherche pas la gratitude des gens, mais l’univers me la donne toujours en retour. J’ai perdu mon portefeuille et quelqu’un me l’a rendu ; j’ai laissé mon portable dans le parc et on m’a rappelé ; je me suis tordu la cheville et je ne pouvais pas descendre les escaliers et des jeunes gens m’ont aidée. © Podslouchano / VK
  • Un groupe de jeunes filles accompagné d’un homme d’une soixantaine d’années sont venus chercher une amie à la maternité. Au moment solennel de la remise du bébé, les infirmières ont regardé d’un air désapprobateur le seul homme de notre délégation et lui ont tendu le nouveau-né : “Tenez, jeune homme !” en appuyant sur le mot “jeune” sarcastiquement. L’homme a été très gêné et a dit qu’elles se sont trompées et qu’il était, en fait, le patron de la jeune maman. La police morale représentée par les infirmières, a écarquillé les yeux d’un air pas content. En effet, notre amie avait 19 ans. Le père du bébé avait disparu pendant la grossesse. Et le patron était juste un homme gentil avec une voiture. Après, nous nous sommes gentiment moquées de lui pendant tout le trajet. © kisik4 / Pikabu

Bonus : on dit que les bonnes actions reviennent toujours. Et c’est difficile de croire à quel point c’est vrai

  • Cette histoire a 41 ans. J’étais à la maternité. J’avais donné naissance à un bébé de 6 mois, je terminais mes études et j’étais sur le point de soutenir mon mémoire. Il n’y avait qu’une seule femme dans la pièce d’à côté qui n’avait pas encore accouché. Personne n’est entré chez elle. La pauvre criait de toutes ses forces. Je suis allée la voir plusieurs fois : pour lui chercher de l’eau, ou pour appeler une sage-femme ou un médecin. Finalement, elle a accouché en toute sécurité. On a commencé à discuter. Je lui ai parlé de moi, lui disant que je ne pourrais pas avoir ma soutenance cette année, car je voulais être avec mon enfant à l’hôpital. À la sortie, la femme m’a dit de ne pas m’inquiéter. Son mari s’est avéré être le professeur avec qui j’ai dû avoir ma soutenance ! Trois mois plus tard, je suis sortie de l’hôpital avec mon bébé et j’ai passé mes examens. © Natalia Ovsiannikova Jakobsdóttir / Facebook

As-tu été aidé par de gentils inconnus ? Ou peut-être es-tu cet inconnu ? N’hésite pas à nous raconter ton histoire la plus touchante dans les commentaires.

Partager cet article