Sympa
Sympa

16 Clients farfelus qui donnent envie de changer de métier

On sait très bien que travailler avec des gens n’est pas de tout repos. Il faut parfois s’armer de patience, de sang-froid et d’un bon sens de l’humour. En effet, comment faire quand on a régulièrement affaire à des clients qui veulent se faire rembourser pour des produits qu’ils ont déjà consommés ? Ou qui vont jusqu’à soutenir que le pancréas n’existe pas. À un médecin, rien que ça.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui partager avec toi des témoignages d’employés du secteur des services, dont nous saluons la patience !

  • Je n’ai jamais entendu ça ! Interrogée sur le nettoyage de sa peau, une patiente a répondu : “J’ai la peau grasse, aucun de vos soins ne marche pour moi. Je me lave déjà le visage avec du produit vaisselle.” © Mu_ryska / Twitter
  • J’ai vu une dame qui a mangé quelques morceaux de poulet rôti à l’intérieur du magasin et qui l’a ensuite apporté à la caisse pour se faire rembourser. Oui, pour ce poulet à moitié fini parce qu’il était “trop ​​salé”. © sesamesnapsinhalf / Reddit
  • L’été dernier, j’ai travaillé dans un magasin d’une grande enseigne. Un homme de 40 ans arrive, pose le déshydrateur pour fruits sur le comptoir, là où se trouvent les caisses, et s’en va aussitôt. Trois jours plus tard il revient et dit : “Pourquoi ne m’avez-vous pas rendu mon argent ?” Il n’avait pas aimé l’apparence de l’appareil qu’il avait commandé en ligne. Il a alors appelé le service clients, et ils ont dit qu’il pouvait retourner l’appareil dans n’importe lequel de nos magasins. Il est venu sans ticket de caisse, sans rien dire, l’a juste laissé et a attendu le remboursement pendant trois jours. © koeni9se99 / Pikabu
  • Je suis esthéticienne. Une de mes clientes, qui vient me voir pour se faire épiler, récupère toujours après la procédure les bandes de cire avec les poils arrachés pour montrer à son mari les sacrifices qu’elle fait pour lui. © Podslouchano / Ideer
  • Une patiente a affirmé que j’avais inventé l’organe appelé la vésicule biliaire. Lorsque je lui ai demandé d’où venait la bile, elle a répondu qu’elle venait de l’appendice et que puisqu’on le lui avait déjà retiré, plus rien dans son ventre ne pouvait lui faire mal. Selon elle, c’est le cœur qui était à l’origine de sa douleur dans l’hypochondre droit. © mopey_girl / Twitter
  • On m’a demandé une fois : “Combien coûte cette boîte à cinq dollars ?” J’ai répondu au hasard que c’était 10 dollars. La réaction a été immédiate : “Mais c’est écrit cinq dollars dessus !” © TILTNSTACK / Reddit
  • Ma mère a un cabinet comptable. Une cliente a sollicité ses services. Son ancien comptable a fait une erreur dans les documents qu’il fallait refaire en toute urgence, car l’échéance de la déclaration approchait. Bref, une partie du travail avait été effectuée de manière incorrecte. La cliente a sorti : “J’ai payé ce comptable. Dois-je vous payer, vous aussi, pour la même chose ?” © fenderovna / Pikabu
  • Je travaille dans une boutique. Une cliente met du temps à choisir, puis se présente à la caisse, laisse tomber quelques pièces et quand elle se penche pour les ramasser, un puissant “prout” retentit. De quoi faire tomber la peinture des murs. La dame se redresse et lâche aussitôt : “Le client est roi !”, pivote à 180 degrés et disparaît, en laissant la marchandise à la caisse. Je m’efforçais tellement de me retenir de rire que j’en avais les larmes aux yeux. © Podslouchano / Ideer
  • Un client demande à un artisan de fabriquer des souvenirs. Ils se mettent d’accord sur le type de souvenirs, la taille, la quantité. Les dimensions sont indiquées en millimètres, avec la possibilité d’une petite marge d’erreur de 5 mm, bref le cahier des charges est précis et détaillé. Partout se trouve l’abréviation “mm” pour “millimètres”. C’est important ! Le client reçoit la commande et crie au scandale à cause des tailles qui ne sont pas conformes. Il pensait que les dimensions étaient en centimètres ! Il prétend que l’artisan est un escroc et ainsi de suite. L’artisan revient vers les échanges, partout, il est question des millimètres, marqués comme “mm”. Il l’explique poliment. Les souvenirs sont de taille régulière, réalisés pour être posés sur un bureau. Autrement dit, aucune tricherie. Pensez-vous que le client ait présente des excuses ? Loin s’en faut, il n’arrêtait pas de crier qu’il s’était fait arnaquer et a écrit un avis négatif. Après ça, il n’aura rien, il peut faire n’importe quoi. En plus, il ne se considère certainement pas comme en tort. © Marsianka1 / Pikabu
  • À une époque, je travaillais dans un fast food. Un client a demandé un cheeseburger sans fromage. On lui a donné un hamburger. En effet, c’est la même chose, le premier a du fromage, l’autre n’en a pas, seuls les noms sont différents. Cependant, le client a pété les plombs quand il a lu que c’était un “hamburger”. Nous avons essayé de lui expliquer, en vain, il a crié, hurlé et menacé de m’attendre jusqu’à la fin de mon service. Il ne l’a pas fait, d’ailleurs. © MDK_DWR_85 / Reddit
  • Un client a persuadé notre patron d’ouvrir le soir du réveillon de Noël pour pouvoir faire ses courses à la dernière minute. C’est moi qui ai été obligé de travailler. Ce client est venu, a fait le tour des vitrines pendant deux heures, puis a acheté quelques articles, les moins chers, et avant de partir, il a eu le culot de lancer : “Je n’en reviens pas ! On vous fait travailler le soir de Noël.” © sandiercy / Reddit
  • À chaque fois, j’ai le même dialogue avec les clients. Je demande s’ils ont un numéro de compte pour que je puisse vérifier les informations. Ils répondent : “Oui.” Rien de plus. Le silence se prolonge. Vient ensuite : “Il faut que je vous le donne ?” © DJ_So_And_So / Reddit
  • Je travaille dans une pizzeria. Une cliente appelle et commande une pizza, mais sans pâte. Elle dit qu’elle aime tous les ingrédients sauf la pâte. Le responsable l’a félicitée pour la blague, mais quand elle a dit qu’elle ne plaisantait pas et qu’elle a insisté, nous étions tous éberlués. Au final, elle a dit que le service n’était pas à la hauteur. © Podslouchano / Ideer
  • Client : “Bonjour, rien ne fonctionne.”
    Assistance technique du fournisseur d’accès Internet : “Qui est le propriétaire du contrat ?”
    Client : “Moi.”
    Assistance technique du fournisseur d’accès Internet : “Avez-vous un nom de famille ?”
    Client : “Oui.” © Bash.im
  • Je dis au client : “Vous ne pouvez pas clôturer le dépôt avant la fin de l’échéance.” Il rétorque : “On a résolu des problèmes à la fac, et c’était possible.” Je le regarde, il me regarde. Je finis par dire : “Hélas, la vraie vie ne ressemble pas aux problèmes qu’on a à la fac.” © amai_vy / Twitter
  • Un vieux monsieur ne croyait pas que je pouvais compter correctement la monnaie à rendre. Selon lui, je suis une fille et donc je ne suis bonne qu’à “me tenir là et à être belle”. © georgia080 / Reddit

Et toi, as-tu déjà eu affaire à des personnes tellement pénibles que tu as dû te dire intérieurement : “Du calme, inspire, expire” ?

Sympa/Histoires/16 Clients farfelus qui donnent envie de changer de métier
Partager cet article