Sympa

16 Internautes ont évoqué les règles bizarres de l’époque de leur enfance que leurs familles considéraient comme normales

Chaque famille a ses propres principes pour élever les enfants et ce n’est pas un hasard si l’on dit : “Ma maison, mes règles !” Évidemment, il y a des choses que tout parent exige de ses enfants : ne pas insérer les doigts dans une prise, se brosser les dents ou ne pas casser les jouets des frères ou des sœurs. Tout cela concerne les règles de base relatives à la santé, la sécurité et la socialisation des enfants. Mais certains parents n’ont pas voulu s’arrêter là et ont élargi le cadre des interdictions, frôlant presque l’absurdité...

Sympa a demandé aux utilisateurs des réseaux sociaux de partager les règles étranges qu’ils étaient obligés de suivre dans leur enfance. Et il s’avère que beaucoup d’entre eux ont grandi avec des restrictions sévères.

  • Si dans un film, les protagonistes commençaient à s’embrasser, ma mère s’emportait et essayait de cacher l’écran avec un oreiller, et elle toussait fortement jusqu’à ce que la séquence prenne fin. © Dameunbatido / Reddit

  • Pas d’écouteurs. Tout le monde doit entendre la musique pour que les parents s’assurent que je n’écoute rien d’inapproprié. © Asher Blyz / Quora

  • Je devais toujours finir mon assiette, car “il y a des enfants qui meurent de faim”. Or, je ne comprenais pas comment mes excès alimentaires pouvaient soulager les enfants affamés. © Christine Zacharda / Quora

  • Il m’était interdit de tenir des bâtonnets de pain dans ma bouche comme une cigarette, je devais obligatoirement les croquer. Papa redoutait qu’à force de faire ça, je commence à fumer. © Dubrovski / Pikabu

  • Le père de mon meilleur ami ne me laissait manger qu’un seul grain de pop-corn à la fois. © CallMeRawie / Reddit

  • On nous a interdit de nous asseoir sur le canapé en cuir en t-shirt, short ou pieds nus, pour ne pas le toucher avec notre peau. © SuperBubber / Reddit

  • Pas de chant à table, sauf si c’est un anniversaire. © ParadiseSold / Reddit

  • Quand j’avais 6 ans, ma mère m’a dit que si je me comportais bien, elle me permettrait de ne pas aller à l’école les samedis et dimanches. Et c’est seulement quand l’instituteur m’a dit “À lundi !” que j’ai tout compris. © missdontcare_ / Reddit

  • Le port de pyjama était proscrit pendant la journée, même quand j’étais malade. © Babet Becker / Quora

  • On ne m’autorisait pas à mettre des bijoux quand j’étais enfant (toutes ces bagues en plastique et bracelets en bonbons), en prétendant qu’à force de porter des bijoux, je commencerais à m’habiller comme une gitane, puis à escroquer les voyageurs dans les trains et je finirais dans une prison où je me ferais couvrir les doigts de bagues tatouées. © Omia / Pikabu

  • À une époque, pour une raison que j’ignore, mes parents ne me laissaient pas boire pendant les repas. Ils disaient que je remplissais l’estomac avec du thé, alors qu’il fallait d’abord manger et puis boire, pour éviter que le sentiment de satiété n’arrive trop vite. Je devais me forcer à tout avaler rapidement, juste pour boire quelques gorgées d’eau. © HereshNeale / Pikabu

  • Quand je désobéissais, on m’interdisait de lire. Enfant, j’adorais la lecture (comme maintenant d’ailleurs), et à l’époque, c’était une sanction très efficace. © CharlieChooper / Reddit

  • Quand mes notes n’étaient pas excellentes, on ne m’autorisait pas à manger à table. J’étais persuadé que c’était pareil dans toutes les familles jusqu’à ce que je dîne chez mon copain, mauvais élève. Ses parents étaient si aimants et si attentionnés... © GreatGooseGimbo / Reddit

  • Ma grand-mère me défendait de me déplacer dans l’appartement en posant les talons par terre. Que sur la pointe des pieds, doucement. Toutes les assiettes et les tasses avaient leur propre place et que Dieu me garde d’en ranger une de manière différente ! © SkazkaSoap / Pikabu

  • Quand j’étais petit, il m’était interdit de boire les restes de boissons à cause du bruit que cela faisait. Papa disait toujours qu’il préférait m’acheter un autre jus et ne pas entendre ce “bruit de la pauvreté”. © Подслушано

  • Mes parents ne me laissaient pas célébrer mes anniversaires. Ils prétendaient que j’étais encore petite, et disaient que par contre, quand j’aurai 20 ans, je pourrai le faire. Un jour, je suis allée à la fête d’une fille qui était née le même jour que moi. C’était le plus triste des anniversaires. J’avais l’impression que c’était ma journée, mais les félicitations étaient adressées à une autre. © Подслушано

Et toi, est-ce que les adultes te faisaient suivre des règles bizarres ? Quelles choses banales et anodines n’étaient pas bienvenues dans ta famille ? N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !