Sympa
Sympa

16 Internautes ont raconté les rêves dont ils se souviendront toute leur vie et en parleront à leurs petits-enfants

Une personne passe environ un tiers de sa vie — près de 26 ans — à dormir. Les rêves prophétiques, palpitants, mystiques et absurdes nous transportent dans un autre univers. Et parfois, nous ne voulons même pas que le réveil sonne et nous arrache de l’étreinte de Morphée.

Chez Sympa, nous avons relu avec voracité les histoires de rêves des internautes et avons décidé de publier les plus originales.

  • La veille de mon mariage, j’ai rêvé de mon défunt grand-père qui m’a dit : “N’épouse surtout pas cet Antoine”. Inutile de dire que le mariage a été malheureux et que j’ai souffert de cet Antoine toute ma vie.
  • J’ai fait souvent le même rêve quand j’étais enfant. Je jouais au ballon avec ma mère devant l’hôpital où elle travaillait. Soudain, une femme aux cheveux courts, petite et mince, se met en cercle avec nous, attrape le ballon et le lance de sorte qu’il roule sous le porche de l’hôpital. Maman va le chercher. Cinq ans plus tard, j’ai vu cette femme en personne. Elle était la cause du divorce de mes parents.
  • J’ai fait un rêve. Un valet noir de cartes était allongé sur mon canapé et m’a dit : “J’en ai marre de vivre avec ton père, je veux vivre avec toi”. Bientôt mon père est mort, et son chat noir a emménagé avec moi. Il fixait souvent le vide, comme s’il regardait quelqu’un. Je suis tombée sous le charme de ce chat. Il est mort trois ans plus tard du diabète, tout comme mon père.
  • Quand j’étais enfant, j’ai eu un chat et je l’ai appelé “Caillou”. La nuit, j’ai fait un rêve où le chat disait qu’il n’aimait pas son prénom. J’ai dit : “Comment dois-je t’appeler ?” Il a dit, “Grisou.” Et à partir de ce moment-là, on l’a appelé “Grisou” dans la famille. Et le plus drôle, c’est qu’il répondait.
  • J’ai rêvé que je retirais un plombage d’une dent fraîchement plombée avec ma main. Le matin, j’ai raconté mon rêve à ma mère : "Tu imagines ? J’ai pointé mon doigt vers cette dent, et le plombage s’est détaché et est resté dans ma main. Un moment de silence a suivi.
  • J’ai eu de la chance une fois. Dans un rêve, j’ai gagné une moto à la loterie. Elle était cool et rouge ! Me voilà un motard ! Le lendemain matin, j’ai essayé péniblement de me rappeler où je l’avais garée... Hélas, je n’ai pas pu m’en souvenir. Peut-être qu’elle est toujours là, à m’attendre, la pauvre...
  • J’ai rêvé d’un couloir et de trois pièces avec des panneaux : “Passé”, “Présent” et “Futur”. J’ai commencé à les examiner une par une. Je suis allée dans le passé — j’étais dans le jardin de ma grand-mère, où toute mon enfance avait eu lieu depuis que je portais des couches. Je suis entrée dans la pièce intitulée “Présent” — je me suis retrouvée dans ma maison, j’ai vu mon premier Nokia et une bouteille vide avec un mot à l’intérieur. J’ai cassé la bouteille, j’ai sorti le mot, et essayé de le lire. Il était illisible : la police était petite, l’encre était brouillée. Il y a une pièce appelée “Le futur” à gauche. Et je n’y suis pas allée. J’avais peur. Qui sait ce qu’il y a, comment je vais vivre avec ça ? !
  • J’ai vu une amie d’enfance dans mon rêve. Elle m’a dit qu’elle attendait un bébé. Je lui ai dit, “Moi aussi.” Je me suis réveillée, je l’ai appelée, je lui ai dit, on a rigolé. Un mois plus tard, je découvre que je suis enceinte de mon troisième. Et au bout d’un moment, mon amie m’a dit qu’elle attendait une fille. La différence d’âge de nos enfants est de deux mois.
  • J’ai rêvé que j’étais une boîte de petits pois verts posée sur l’étagère de la porte du réfrigérateur. J’étais au calme, dans l’obscurité, au frais et si paisible... Quel bonheur d’être un pot entier et fermé ! Un de mes rêves les plus extraordinaires. J’ai fait ce rêve quand mon fils était petit et très agité. Je manquais chroniquement de sommeil et j’étais stressée.
  • J’avais environ 12 ans et j’ai fait un rêve où je donnais naissance à un enfant. Il faut comprendre qu’à cette époque, je n’avais vu aucun film ou livre sur le sujet et que personne ne m’en avait parlé. Je n’avais même pas encore eu mes règles. Mais le rêve était si réaliste, avec le docteur et la sage-femme et leurs conversations. J’ai fini par donner naissance à un garçon. Je me suis réveillée et je me suis souvenue de ce rêve pour le reste de ma vie. Après, bien sûr, j’ai donné naissance à mon fils, et il y a eu un effet de déjà vu au moment de l’accouchement.
  • Au beau milieu de mon rêve, une idée brillante m’est venue à l’esprit. C’était si magnifique que j’ai allumé la lumière et je suis restée allongée à y penser tout en riant de joie. Puis, je me suis levée pour la noter et je me suis rendormi. Le lendemain matin, je me suis précipitée vers cette feuille là et j’ai été stupéfaite. C’était un non-sens total : une série de mots, dont certains étaient soulignés, et un point d’exclamation. Hélas, ma grande idée a été oubliée.
  • La nuit avant l’accouchement, j’ai fait un rêve. Je suis entré dans la pièce et tout l’espace était rempli d’horloges : sur les murs, sur le sol, au plafond. Elles indiquaient toutes une heure différente. Je sors dans un long couloir et je vois quelqu’un que je connais. Je lui demande quelle heure il est. Elle regarde sa montre-bracelet et dit : “Il est sept heures et demie.” Mon fils est né à exactement 7h30 ce même jour.
  • Je traversais une période difficile de ma vie, j’étais déprimée. Soudain, je reçois un appel d’une amie proche à qui je n’ai pas parlé depuis longtemps. Elle dit : " Est-ce que ça va ? J’ai rêvé que l’on m’appelait pour me dire que mon amie était dans une mauvaise passe et que j’étais la seule à pouvoir l’aider." Ses paroles m’ont fait fondre en larmes. On s’est rencontrées, on a parlé. Je me suis sentie beaucoup mieux. © Nozima Usmanova / AdMe
  • Je me souviens d’un rêve de mon enfance. Ma mère m’a réveillée, disant que je devais aller à l’école. Je me suis levée, j’ai fait mon lit, j’ai enlevé mon pyjama, je me suis habillée, je suis allée dans la salle de bains, j’ai ouvert la porte. Et il y avait mon père et mon frère qui flottaient sur les coussins du canapé dans la baignoire. Je me suis alors rendu compte que je rêvais encore, même si tout semblait réel. © Dedee / AdMe
  • J’ai rêvé d’un de mes amis qui est acteur. Je suis allée dans un cinéma et il y vendait des billets. Il m’en a donné un gratuitement en tant qu’amie. Je suis allée voir ce film. C’était un film mystique, avec des sorcières, des fantômes et d’autres personnages surnaturels. Six mois plus tard, je rendais visite à ma famille et je suis tombée sur cette connaissance. Il s’est avéré qu’il était venu juste pour un jour à la première de son film. Il m’a donné un billet. Et il s’est avéré que c’était justement ce film mystique de mon rêve.
  • J’ai vu du charabia dans un rêve. Je me promenais tranquillement. Un type m’a invité à entrer dans un endroit secret. Il a dit que j’allais recevoir une gâterie éthérée. Je suis entré, il y avait déjà une queue de personnes qui attendaient. On les a appelés dans la pièce un par un, mais personne n’en est sorti. Mon tour est arrivé, mais personne n’a appelé pour moi. Je ne pouvais plus supporter cela. Je suis entré dans la pièce ; il faisait terriblement sombre et je pouvais entendre des ronronnements. Soudain, une voix : “Vous n’avez pas encore été invité”. J’étais furieux et j’ai exigé qu’on me fasse le plaisir éthéré. Le type m’a répondu : “Puisque vous êtes si audacieux, votre réveil va sonner.” Et le réveil a vraiment sonné, je me suis réveillé. Je l’ai raconté à ma femme, elle a rigolé. " Calme-toi ", dit-elle. — Tu y as entendu un ronronnement — ça devrait être des gens qui caressaient des chats dans le noir. Ce n’est pas une mauvaise théorie. © made_in_ekb / AdMe

Raconte-nous si tu as fait un rêve qui a sa place dans cette sélection.

Sympa/Gens/16 Internautes ont raconté les rêves dont ils se souviendront toute leur vie et en parleront à leurs petits-enfants
Partager cet article