Sympa

16 Internautes racontent la situation la plus gênante de leur vie

2-2-
13k

Chacun de nous a déjà été dans une situation qui l’a fait rougir comme une tomate ou, au moins, en a été témoin. Lorsque nous sommes gênés, notre corps réagit de la même façon que face à un danger et nous voulons donc nous échapper le plus vite possible. Les personnes dont nous avons sélectionné les histoires auraient été contentes de s’enfuir, mais elles n’en ont malheureusement pas eu la possibilité.

Sympa compte bien te remonter le moral avec ces amusantes histoires racontées par les internautes.

  • Ma femme et ma fille sont allées faire du shopping dans un centre commercial. Je les attendais dans la voiture quand une femme a ouvert mon coffre en râlant : " Tu as encore laissé ton bordel ! Il n’y a pas de place pour les courses ! " Je la regardais, surpris, dans mon rétroviseur. Puis elle s’est assise derrière et a dit : " Tu aurais pu m’aider quand même ! Bon, on y va ou quoi ?... " Là, je me retourne et dis : " On va où ? " Elle a eu l’air stupéfait et n’a pu prononcer que : " Ah ! ". Nous avons rigolé et je l’ai aidée à sortir ses sacs et à retrouver sa voiture avec son mari. © Alexeich56 / pikabu

  • Dans l’avion, j’ai demandé à un monsieur de m’aider à descendre ma valise. Sa femme a commencé à psychoter et à crier que j’étais bien capable de le faire moi-même. Puis, elle s’est mise à taper son mari, a attrapé ma valise — déjà descendue par son homme — et l’a remise dans le porte-bagages. © klevtsova_jane / twitter

  • J’ai travaillé en tant que mécanicien pour les taxis, j’ai donc beaucoup d’anecdotes. Je vais vous en raconter une. Un chauffeur de taxi est venu récupérer des passagers à l’aéroport. Un homme s’approche de sa voiture, jette ses sacs derrière et s’assoit devant. Sur la route, ils discutent de tout et de rien. En arrivant à destination, le passager paie et s’en va. Le chauffeur l’arrête :
    — Monsieur, vous oubliez vos sacs !
    L’homme se retourne et s’étonne :
    — Quels sacs ?
    Puis, ses yeux s’agrandissent et il ajoute :
    — Oh punaise, on a oublié ma femme à l’aéroport !
    Ils ont donc dû y repartir. © CucuRuku / pikabu

  • Cela fait dix ans que je travaille comme chauffeur de taxi. Il est donc difficile de m’étonner ou d’être gêné. Du moins, c’est ce que je croyais jusqu’à aujourd’hui. C’était une journée ordinaire, je suis allé chercher des passagers : deux jeunes hommes bien habillés, très polis, bref, les passagers parfaits. Je regarde l’adresse de destination — 5, place Victor Hugo, magasin " Famille “. Je décide de vérifier pour être sûr :
    — ” Famille ", c’est ça ?
    Dans mon rétroviseur, je vois leur regard stupéfait :
    — Mais pas du tout, on est juste amis.
    J’ai eu honte. © Lobas / pikabu

  • Si un jour vous vous sentez idiot, rappelez-vous qu’aujourd’hui, j’ai fait tomber un thermomètre au mercure dans son coffret et l’ai regardé en panique pendant une demi-heure en réfléchissant comment m’en sortir, alors qu’il n’était même pas cassé. © DerDunkleGraf / twitter

.

  • Je suis allé chez le coiffeur. Après avoir commencé à couper mes cheveux, la coiffeuse s’est exclamée : " Vous avez tellement de cheveux dans le cou ! " J’ai eu un peu honte car le cou poilu, ce n’est pas top. J’ai décidé de faire une blague et j’ai dit : " Vous n’avez pas encore vu mon cul ! “.
    La jeune fille a fait un pas en arrière et m’a fait un regard sérieux. Il semblerait qu’elle n’a pas apprécié la blague car quelques secondes plus tard elle a dit : ” J’espère que vous avez de l’argent car je ne vais pas raser votre cul pour 25 euros ! " © Kolgotka / pikabu

  • J’étais assise devant mon ordi, nue, parce qu’il faisait trop chaud dans l’appartement, tout comme dehors. D’un coup, j’ai entendu quelqu’un toquer à la fenêtre. Je me retourne et je vois deux cordistes. Ils m’ont dit : " Madame, vous pourriez quand même fermer le rideau ! C’est un peu gênant ". © kate_ne_smeshno / twitter

  • Quand j’avais 8 ans, j’ai entendu à la télé le mot “prostituée”. Je ne connaissais pas sa signification, mais j’aimais bien ce mot. Il ressemblait au mot “institut” et je savais qu’un institut, c’était bien. Un jour, je jouais dans la cour avec une fille qui était deux fois plus vieille que moi. Pour rigoler, je l’ai appelée “prostituée”. Il y a eu un moment de silence. Puis la fille s’est mise à pleurer et est partie en courant. Mon frère aîné m’a ramenée à la maison et a tout raconté à nos parents. J’en ai toujours très honte. © deshpis / pikabu

  • Mon père m’appelle et me dit : — Commande un taxi pour mon ami.
    Moi : — D’accord.
    Dix minutes plus tard, je le rappelle : — Papa, le taxi attend.
    Mon père : — Qu’il attende, on n’a pas encore fini la soirée. © vos_yeux / twitter

  • Une femme est entrée dans notre magasin. Elle choisissait des barrettes pour sa fille juste à côté de moi. J’ai trouvé qu’elle sentait trop bon et lui ai fait un compliment : " J’adore votre parfum ! C’est quoi comme marque ? " Elle a répondu qu’elle avait accidentellement renversé une bière sur elle. © kokoshin_el / twitter

  • Avec ma mère, on essayait des vêtements dans une boutique. On en avait une quinzaine. Quand ma mère en a mis un autre, je lui ai dit : " Ah, non, maman, c’est trop moche, enlève-le ! " Elle m’a répondu presque en larmes : " Chérie, il est à moi..." © alexygoncharova / twitter

Et toi, quelle est la situation la plus gênante dont tu aies été témoin ?
Et quelle est la plus grosse honte de ta vie ?
N’hésite pas à nous raconter tout ça dans les commentaires... Il faut savoir rire de ses échecs !

Photo de couverture nenasheva_mira / twitter
2-2-
13k