17 Histoires qui réchauffent le cœur

Les voisins qui baissent le son sans dire un mot lorsqu’on le leur demande, les gens qui disent des mots gentils à un inconnu, ne sont pas des histoires inventées, mais celles de la vie réelle. Elles prouvent, d’ailleurs, qu’il y a beaucoup plus de gentillesse dans le monde qu’on ne le pense.

Les récits que Sympa a décidé de publier ici peuvent faire le même effet qu’un bain relaxant avant d’aller dormir : ils réchauffent le cœur et nous mettent de bonne humeur.

  • Mon bébé était malade et je le gardais à la maison. Je ne pouvais ni sortir, ni le laisser tout seul un instant. J’avais très mal à la tête, et mes voisins d’en bas ont décidé d’organiser une soirée, mettant de la musique à fond. Je ne pouvais pas descendre leur parler. Je leur ai écrit alors un mot sur un bout de papier en leur demandant de baisser un peu le son et je l’ai descendu attaché à une ficelle depuis mon balcon. À la réception de mon message, ils ont immédiatement éteint la musique. Ils m’ont même écrit une réponse, où ils se sont excusés et ont même proposé leur aide pour garder le bébé et aller chercher le nécessaire à la pharmacie. C’était si agréable de tomber sur des personnes bien élevées. © Tatiana Granapolskaya / Facebook
  • Quand j’étais petite, ma mère et moi avons réussi à obtenir un séjour à la mer, dans une station de cure, avec une pension complète. Nous n’étions pas très riches à l’époque. Le dernier jour, on devait libérer notre chambre à midi et notre bus n’était prévu qu’à 5h le lendemain matin. On nous a autorisées à laisser les valises à l’hôtel jusqu’au soir, et nous sommes parties toutes le deux nous ​​promener dans la ville. Pendant notre promenade, je réclamais à ma mère de m’acheter des bricoles, mais elle m’expliquait que nous avions beaucoup de temps devant nous, mais pas beaucoup d’argent. Le soir venu, j’avais très faim. Maman a décidé de nous acheter des hot-dogs, puis elle s’est aperçue que son portefeuille avait été volé. La vendeuse nous a regardées d’un air méprisant. Gênées, nous étions déjà sur le point de partir chercher nos valises, lorsque j’ai proposé qu’on se baigne une dernière fois dans la mer avant notre départ. L’endroit étant très touristique, je suis donc ressortie de l’eau quelques instants plus tard avec un petit paquet de pièces que j’ai récupérées au fond. Le montant était suffisant pour nous acheter un petit repas. Puis nous avons attendu notre bus de 5h, et je ne me suis pas endormie un instant. C’était le lever du soleil le plus beau de ma vie. © Happygerl / Pikabu
  • Nous avons eu la chance d’assister à un stand-up. À la table voisine était installé un couple adorable, l’air tout à fait respectable. Le spectacle s’est terminé, les lumières se sont rallumées et nous avons vu la serveuse en panique : nos voisins étaient partis sans payer. Je sais ce que c’est que de perdre de l’argent pendant son service, par la faute d’un client. C’est rageant, c’est injuste, et c’est comme cela que l’on arrête de croire en la bonté humaine. Les fuyards n’avaient pas consommé beaucoup : leur addition s’élevait à une trentaine d’euros. Nous avons donc décidé de la régler. La serveuse n’y a pas cru au début. De toute ma vie, je n’avais jamais vu une telle gratitude sincère dans les yeux de quelqu’un. © AlekseyKuz / Pikabu
  • La direction a décidé de fermer notre magasin, il n’était plus possible de faire ni retours de produits ni remboursement. Pour cette raison, de nombreux clients étaient très mécontents. Un jour, un gars est arrivé pour retourner une valise qu’il avait achetée chez nous. Il l’a échangée contre d’autres choses, mais il lui restait encore 12 euros à peu près. Je m’attendais déjà à des négociations interminables, mais je l’ai informé qu’il pourrait compléter ses achats avec d’autres marchandises pour ce montant. Pendant ce temps-là, il a commencé à sortir des bonbons, des biscuits, des gâteaux sur le tapis de caisse. Je lui ai dit à ce moment-là qu’il lui restait encore quelques centimes à dépenser. Sa réponse m’a frappé : “Alors, je ne vais pas vous arranger les choses avec ceci...” Et il est parti en souriant, me laissant l’énorme tas de produits qu’il venait d’acheter... © bacon_cake / Reddit

“Bonjour ! Ce thé cherche une maison. Il est fruité ! Je l’ai acheté par erreur en pensant que c’était du thé noir. Cette boîte contient cent (ou plus précisément, quatre-vingt-dix-huit) sachets, que je laisse à qui voudra, car je n’apprécie pas vraiment le thé aux fruits et je ne sais pas quoi en faire. Il est délicieux selon les dires des amateurs de ce genre de boissons. Il est à toi maintenant et je te laisse en profiter.”

  • Cela est arrivé à une copine. Elle est tombée sur un chemin verglacé et s’est cassé le bras. La douleur lui a fait perdre connaissance. Revenue à elle, la première chose qu’elle a vue était le visage d’un homme, et elle ne voyait plus son sac. Ma copine a pensé qu’on le lui avait volé pendant qu’elle était restée inconsciente. Ce monsieur lui a dit alors : “Ne vous inquiétez pas, Madame, j’ai appelé les pompiers, je resterai avec vous jusqu’à leur arrivée, c’est moi qui ai votre sac, toutes vos affaires sont là.” © Galina Smirnova / Facebook
  • Il y a quelques mois, ma mère âgée a reçu un petit montant sur sa carte, 10 euros. Il était déjà tard dans la soirée, lorsqu’elle a reçu un appel. Le gars qui appelait lui a dit qu’il avait fait une erreur lors du transfert d’argent et a demandé le remboursement. Maman lui a expliqué qu’elle devait attendre le matin, car elle avait un simple portable avec des touches et non pas un smartphone. Qu’elle devait se rendre à la banque pour faire l’opération. Je ne sais pas ce qu’elle lui a dit d’autre, mais le garçon à la fin a proposé à ma mère, au lieu de lui renvoyer cette somme, de s’acheter quelque chose qui lui ferait plaisir, pour la fête des mamans. Merci à ce jeune homme d’avoir apporté de la joie dans la vie d’une personne inconnue. © RabiGaGa / Pikabu
  • Quand je vois des personnes qui ont un travail physique dur et mal payé, je dis haut et fort à ma fille quelque chose comme cela : “La dame nettoie pour que tout soit très propre”, “Regarde ces messieurs qui refont le chemin, ce sera très beau et nous pourrons nous promener ici”, “Tu vois le monsieur qui porte de lourdes caisses ? C’est pour que nous puissions acheter des produits frais”, et ainsi de suite. Cela n’a rien d’extraordinaire, mais c’est encourageant de savoir que quelqu’un voit et apprécie ton travail. On reçoit toujours des sourires en retour. © Podslushano / VK
  • C’était au mois de février, il neigeait très fort. Je suis sorti pour me rendre au travail, et du coin de l’œil, j’ai remarqué un homme qui s’appuyait contre le mur de l’immeuble. Plus loin, j’avais toujours cette image dans ma tête : les pieds du gars étaient quand même pas mal recouverts de neige, jusqu’aux chevilles. J’ai rebroussé chemin et je me suis approché de lui :

— Monsieur, il est 6h45 du matin, que faites-vous ici ? Vous avez vos pieds complètement recouverts de neige !

Il m’a répondu alors :

— Jeune homme, je suis aveugle, pourriez-vous me raccompagner chez moi, je me suis égaré.

Il m’a pris la main, la sienne était totalement gelée. Il lui restait cinquante mètres à faire jusqu’à chez lui. En fait, il avait quitté la maison la veille, et s’est perdu sur le chemin du retour ; il avait marché toute la nuit ! Je l’ai raccompagné dans le hall de son immeuble, il m’a demandé de mettre sa main sur le garde-corps de l’escalier et m’a dit qu’il allait se débrouiller. J’ai couru jusqu’à l’arrêt de bus et ce jour-là, je ne l’ai pas raté. © MetodProb / Pikabu

  • Mon fils avait seize ans. Un jour, j’ai remarqué qu’il cachait quelque chose ; il s’enfermait dans sa chambre, passait des coups de fil et parlait à voix basse. Il sortait quelque chose de la maison sous ses vêtements. Lorsque ses amis venaient le voir, ils s’enfermaient tous dans sa chambre. J’entendais des éclats de rire, et quand je frappais à la porte, ils se taisaient et cachaient rapidement quelque chose. Stressée, je ne savais pas quoi penser. Un jour, lorsqu’il n’était pas là, je suis rentrée dans sa chambre pour comprendre. Je n’ai rien trouvé de suspect. Quelque temps après, mon fils a avoué qu’il avait adopté un chaton. Il l’avait ramassé dans la rue et avait très peur que je sois contre. © Podslushano / VK
  • Ma famille m’avait abandonné et pendant mon adolescence je manquais constamment d’argent. Avec ma petite amie, qui avait également rompu les relations avec sa famille, je partageais un appartement miteux. Aujourd’hui, je suis devenu l’un des IT spécialistes les plus respectés dans mon domaine. Ceci arrive malgré le fait que je n’avais jamais passé mon bac et que je suis beaucoup plus jeune que de nombreux autres employés de notre service informatique. © Captain_Sy**ilis / Reddit
  • Hier, j’ai eu deux clientes : une mère avec sa fille. Elles ont acheté des sandwichs, mais la petite voulait en plus un brownie, et elles n’avaient pas assez d’argent. L’enfant l’a pris assez calmement, mais avait l’air plutôt déçue. Lorsque le tour du client suivant est arrivé, le gars m’a dit : “Je voudrais prendre tous les gâteaux que vous avez, à part ces cinq-là.” On lui a rempli trois sacs avec des pâtisseries, pour environ une centaine d’euros. Il a pris alors tout ce tas de friandises et l’a offert à la fillette qui était absolument émerveillée. Les personnes qui ont assisté à la scène étaient heureuses pour elle. © SwiggitySwoner123 / Reddit
  • Samedi matin, mon chat est tombé par la fenêtre du huitième étage. Je dormais à ce moment-là. J’ai entendu quelqu’un sonner à toutes les portes voisines, mais ne me suis pas levée. Plus tard, quand j’ai réalisé que mon chat adoré n’était plus là, je suis partie à sa recherche et je suis tombée sur une annonce en bas de l’immeuble : on a retrouvé un chat qui était tombé, contactez l’appartement du rez-de-chaussée. J’ai sonné à la porte. Dans un T1 plus que modeste, une famille de cinq personnes : un couple avec deux enfants en bas âge et une grand-mère. Le monsieur m’a raconté qu’ils avaient vu le chat couché et que les corbeaux s’en approchaient déjà. N’ayant pas trouvé les propriétaires, ils l’ont emmené à la clinique vétérinaire. Mon chat avait une blessure à la patte, mais, le plus important était qu’il avait la vie sauve ! Ces personnes ont sauvé mon chat, réglé les soins et elles étaient gênées de récupérer l’argent que je leur devais ! Ils n’ont voulu prendre que la somme exacte indiquée sur la facture du véto. Plus tard, j’ai quand même insisté qu’ils prennent une boîte de chocolats en guise de remerciements. © Olga Baeva / Facebook
  • Je travaille dans une agence photo. Aujourd’hui une femme est venue pour nous demander de l’aide : récemment, elle avait perdu toutes les photos de son portable, alors qu’elle ne les avait pas supprimées. J’ai retiré la carte mémoire de son portable et l’ai insérée dans mon ordinateur. Il n’y avait pas grand-chose à espérer, mais j’ai quand même formaté la carte mémoire et l’ai chargée dans notre programme de récupération. Finalement j’ai pu restituer 90% des photos et des vidéos de cette carte. J’ai appelé la dame et en apprenant cela, elle a eu les larmes aux yeux. Il y avait des photos auxquelles elle tenait beaucoup : la remise des diplômes de son petit-fils, des voyages en famille, son chien disparu quelques mois auparavant. Elle a acheté une nouvelle carte, puis a couru derrière le comptoir et m’a serré dans ses bras. © RubberReptile / Reddit
  • Ma grand-mère a été maîtresse en maternelle pendant cinquante ans, jusqu’à l’âge de 72 ans. Plusieurs des enfants de ses classes venaient de familles pauvres. Parfois, mamie devenait étonnamment maladroite. Elle trébuchait en arrosant des plantes et renversait de l’eau sur un enfant qui portait les mêmes vêtements depuis plusieurs semaines. Après quoi elle n’avait pas d’autre choix que de l’envoyer se laver et de lui donner des vêtements propres, et de rendre ses vieux vêtements après les avoir passés à la machine. Des cas d’une telle maladresse étrange arrivaient souvent à ma grand-mère et, curieusement, avec toujours les mêmes enfants. De plus, mamie faisait parfois des erreurs en comptant ses petits-enfants, et cuisinait des portions supplémentaires de nourriture, qu’elle offrait à quelqu’un qui était souvent victime de sa maladresse. © WatchForFallenRock / Reddit

Cela t’est-il déjà arrivé, dans des moments difficiles, de recevoir de l’aide alors que tu ne t’y attendais pas, ou trouves-tu toujours un moyen efficace de t’en sortir tout seul ? N’hésite pas à partager avec nous tes histoires chaleureuses qui illuminent notre vie.

Partager cet article