Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

19 Exemples assez drôles de ce que les gens peuvent dire et ressentir sous les effets d’une anesthésie

Certes, on ne s’amuse pas toujours dans les hôpitaux, mais il ne faut pas croire que le fait de travailler dans le monde médical est ennuyant. En fait, il y a des gens qui trouveront toujours une raison de rire d’eux-mêmes dans n’importe quelle situation. Ainsi, toute expérience malheureuse peut devenir une anecdote amusante à raconter lors de réunions entre amis, qu’il s’agisse de l’histoire des hérissons qui n’ont jamais apporté de champagne dans la chambre, ou du cas d’une patiente très mignonne qui s’est subitement transformée en Godzilla.

Chez Sympa, nous avons pris beaucoup de plaisir à lire les histoires des utilisateurs de Pikabu et de Reddit qui ont expérimenté par eux-mêmes les effets de l’anesthésie générale, et qui ont ensuite écrit un témoignage à ce sujet.

***

Je suis anesthésiste, et voici deux de mes histoires préférées. La première, c’est celle d’un patient qui, en se réveillant de l’anesthésie, m’a demandé : “Je suis en enfer ?” Je lui ai répondu : “Non, vous êtes juste à l’hôpital.” Et la seconde, c’est un patient qui, lorsque je lui ai injecté le produit anesthésiant, m’a caressé les poils du bras en murmurant : “Tu t’es acheté un si beau tapis...” electric_dolphin

***

Après mon opération de l’appendicite, j’ai essayé de convaincre le chirurgien que j’étais un inspecteur qui devait vérifier les salles d’opération, et que j’avais subi une intervention chirurgicale uniquement pour le contrôler. J’ai passé une semaine dans cet hôpital, et tout le monde m’appelait “inspecteur.” KaiBrunenG

***

Quand j’étais au lycée, je me suis fait opérer du genou. Après l’opération, je me suis réveillée en salle de réanimation, où il y avait six ou sept autres patients qui reprenaient conscience. J’étais confuse et encore à moitié endormie lorsque deux infirmières sont passées devant moi, en poussant un chariot avec un ordinateur. Elles se sont arrêtées devant moi, écrivaient quelque chose sur l’ordinateur, et l’une d’elles chuchota nerveusement : “Nous devons la brancher avant qu’elle ne meure.” J’ai cru qu’elle parlait de moi, et j’ai commencé à hurler aux infirmières de me brancher tout de suite, même s’il fallait débrancher les autres patients pour ça. Il s’est avéré qu’elle faisait référence à la batterie de l’ordinateur portable, qui était déchargée. Apparemment, le taux de mortalité lors des chirurgies du genou est assez faible. dreadpirateryan13

***

Mon frère pensait que le brassard sur son bras permettant de prendre la tension artérielle était une pieuvre domestiquée, et il nous a demandé de passer dans une animalerie pour acheter de la nourriture à son nouvel animal de compagnie. Mars_Arbiter

***

En se réveillant de l’anesthésie, ma colocataire a chuchoté qu’elle était une pilote ivre venant de la planète Saturne. Uragankatrina88

***

J’ai eu des hallucinations dans lesquelles je me voyais comme une marionnette, avec de longs membres fixés à des articulations cassées, qui partaient dans toutes les directions, suspendus à des ficelles. Je criais si fort de peur que mon mari qui attendait dans le couloir pensait que je me faisais opérer sans anesthésie ! AngelsSilence

***

Après son opération, ma voisine de chambre, qui était encore sous les effets de l’anesthésie, m’a dit que je ressemblais beaucoup à son chat, et m’a demandé de sourire, encore et encore, alors qu’elle riait. lutaosk

***

Je suis chirurgien. Un jour, j’ai dû opérer une femme, plutôt mignonne. L’anesthésie ne faisait pas effet, alors nous en avons ajouté plus, et elle m’a dit : “Je suis vétérinaire, mais je n’ai jamais sacrifié un cheval en l’endormant.” Quand elle s’est réveillée, elle a commencé à attraper tout ce qui l’entourait : un cathéter, un masque, les infirmières, elle a essayé de se lever du lit. J’ai réussi à la retenir, mais il s’est avéré qu’elle était plus forte que je l’imaginais. Cependant, ce comportement est assez normal après une anesthésie. Mais après quelques heures, une infirmière m’a appelé, en panique. Je me suis précipité dans la chambre, la femme était debout sur son lit, criait, et agitait ses bras comme si elle était Godzilla, pendant que le personnel essayait de l’attraper. On a du lui faire une anesthésie supplémentaire. Au bout d’un moment, la patiente a dit qu’elle voulait sortir du lit pour aller fumer. On a dû aller chercher en urgence un chewing-gum à la nicotine à la pharmacie pour le lui donner le plus vite possible. Dr_D-R-E

***

Après l’opération, je me suis réveillé de l’anesthésie directement dans ma chambre. Au début, j’ai rugi comme un lion : je me prenais vraiment pour un lion ! Et puis j’ai demandé de l’eau et une fourchette parce qu’on ne peut pas boire sans fourchette. MGBOZZ

***

Je suis infirmière, et mes patients préférés sont ceux qui ont le plus d’imagination. Ils voient de drôles de choses. Un jour, alors qu’on sortait un patient de la salle d’opération, ce dernier regardait dans le vide en disant : “Marine ! J’ai vu Atlantis ! Il y a des sirènes ! Elles ont des queues ! Et tout autour, il y a de la glace... Elles vont rester coincées dans la glace !” KiraAtybrc

***

Pendant l’injection de l’anesthésique, j’ai essayé sans succès de me rappeler le nom du produit qu’on m’injectait. Après l’opération, je me suis réveillée et j’ai demandé : “Qu’est-ce qu’ils m’ont donné, et quand me rendront-ils ma culotte ?” LampaKota

***

Avant l’intervention chirurgicale, j’étais toujours dans ma chambre, ils m’ont fait une injection et m’ont emmené à la salle d’opération sur une civière. Pendant le trajet, j’avais l’impression d’être coincé le nez au plafond. Et les lampes flottaient le long des murs. reag1394

***

J’étais dans un monde merveilleux où tout était fait de cubes, et ça bougeait. Moi aussi, j’étais un cube, et j’aimais la vie cubique. J’ai réalisé que les cubes autour de moi étaient mes amis, et je les connaissais depuis que nous étions de petits cubes. Et puis l’image a commencé à s’estomper, et j’ai reconnu une prise carrée sur un mur de l’hôpital. Et puis j’ai réalisé que j’étais un humain. Je voulais retourner dans ce monde cubique : tout était si agréable ! romanoFFF

***

Et je me souviens qu’avant de m’endormir, sur le point de me faire opérer, j’ai dit au médecin : “Ça sent la peinture bleue ici.” Il a eu l’air surpris. psheva

Une semaine avant mon opération de l’épaule, ma copine m’a quitté, et j’étais très inquiet. Mon anesthésiste s’est avéré être une personne très gentille : il m’a dit ce qui allait se passer, et il m’a même réconforté au sujet de ma séparation. Au bloc opératoire, en m’endormant, je l’ai regardé dans les yeux, je l’ai appelé par le nom de mon ex-petite amie, et je lui ai dit : “Je t’aime toujours.” Je ne m’en souviens pas, mais il me l’a raconté plus tard. Ses collègues l’ont appelé par le nom de mon ex pendant toute l’opération. DoctorWhoToYou

***

En me réveillant de l’anesthésie, j’ai brusquement nié être mariée, et j’ai répété mon nom de jeune fille avec ténacité, en ajoutant : “C’est pas possible !” GooGoosha89

***

En se réveillant de son anesthésie, mon voisin de chambre a murmuré avec plus ou moins d’intensité et de volume : “Les hérissons m’ont laissé tomber, ils ne m’ont pas apporté le champagne.” pangey.a

***

J’ai eu un accouchement difficile, et je délirais de douleur. Au même moment, une nouvelle équipe de médecins est arrivée, et un autre anesthésiste s’est approché et m’a promis que tout irait bien. Je ne sais pas ce qu’il m’a injecté, mais il s’est avéré qu’il avait raison. Mon nouvel ami m’a tenu la main pendant que j’accouchais, et après la naissance de mon fils, j’ai essayé de convaincre mon mari que nous devions immédiatement renoncer au prénom prévu pour le bébé, et l’appeler comme cet anesthésiste. onelittlechickadee

***

Après mon anesthésie, on m’a demandé :
— Quel est votre nom ?
— Antoine.
— Où habitez-vous ?
— Laisse-moi, je sais comment rentrer tout seul.
— Ha, ha, ha, il survivra. Avylor

Bonus

Avant mon opération, une infirmière est venue dans ma chambre et m’a demandé si j’avais des questions. J’ai dit : “Oui, je ne comprends pas pourquoi j’ai dû me raser tous les poils de mon corps, y compris mes sourcils, alors qu’on doit m’opérer pour une hernie.” Elle a eu peur et m’a demandé qui m’avait dit de faire ça. J’ai une alopécie générale, ce qui veut dire je n’ai aucun poil. Je n’ai pas raté l’occasion de lui faire une blague. Trippm86

Est-ce que toi-même, ou une personne de tes connaissances, avez vécu une expérience similaire ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage !

Photo de couverture electric_dolphin / Reddit