Sympa
Sympa

19 Histoires sorties de l’imagination des enfants, mais qui feraient de bons scénarios de films

L’imagination est fondamentale pour le développement de l’enfant, à tel point que nos chères petites têtes blondes nous surprennent toujours. Tous ceux qui passent du temps avec des enfants savent bien que de temps en temps, ces derniers font des actions ou lancent des commentaires tellement percutants qu’ils nous poussent à nous demander : “Mais où a-t-il trouvé ça ?”

L’équipe de Sympa, à la fois curieuse et passionnée par la créativité des enfants, a sélectionné quelques histoires sorties de leurs jeunes esprits imaginatifs, mais qui pourraient un jour se retrouver dans un film. Amuse-toi bien à les découvrir !

  • Mon fils avait environ quatre ans. Il me regardait mettre de la crème sur mon visage, et il m’a demandé :
    — “Maman, pourquoi tu mets ça sur ton visage tous les jours ?”
    — “Pour ne pas vieillir” lui ai-je expliqué.
    Puis, très effrayé, il a répondu :
    — “Maman, n’utilise plus cette crème, parce que si tu ne vieillis pas, ça veut dire que je ne grandirai pas.” © Sulamita Soares Eda / Facebook
  • Un jour, un homme qui fabrique des meubles en bois est venu chez moi, et mon mari m’a dit :
    — Mon amour, c’est le monsieur dont je t’ai parlé, celui qui fabrique des meubles en bois.
    Mon fils de quatre ans lui a alors demandé :
    — Vous faites des garde-robes ?
    Le charpentier a répondu oui.
    — Vous faites des armoires ?
    — Oui, j’en fais.
    — Vous savez tout faire ?
    — Je fais un peu de tout.
    — Vous pouvez pondre des œufs ?
    Après ça, je ne savais plus où me mettre. Plus tard, j’ai ri aux éclats. © Claudia Campos / Facebook
  • Ma fille avait presque trois ans, et nous étions à la fenêtre de notre appartement à regarder une pluie fine tomber. Elle m’a dit que cette pluie était idéale pour les plantations. Je lui ai demandé comment elle savait cela, et elle m’a répondu que, lorsqu’elle était adulte, elle vivait dans un endroit avec le même champ que celui de l’oncle à qui nous avions récemment rendu visite. © Val Dias / Facebook
  • Quand il avait quatre ans, mon fils jouait avec un ami imaginaire qu’il appelait Liulim. Cela ne me dérangeait pas, car à l’époque, je pensais que c’était le monde fantastique de l’imagination d’un enfant. Jusqu’au jour où, alors qu’il jouait avec Liulim dans le jardin, sous un arbre, je l’ai entendu pleurer. Mon mari et moi avons couru vers lui parce que nous pensions qu’il était tombé. Mon fils a montré sa petite main piquée par les guêpes, et il a dit que c’était Liulim qui lui avait dit de ramasser leur nid accroché à la branche basse de l’arbre. J’ai donc ordonné à Liulim de disparaître, et mon fils n’a plus jamais joué avec lui. © Flor Morena / Facebook
  • Lorsque mon fils cadet avait deux ans, j’ai reçu la visite d’une amie de ma mère. Il était couché, la tête sur mes genoux, et écoutait attentivement notre conversation, lorsque mon amie a fait la remarque suivante :
    — Comme ton fils a grandi... quand je pense qu’il y a encore peu de temps, il était dans ton ventre !
    Mon fils m’a alors rapidement regardée dans les yeux et m’a demandé :
    — Maman, tu m’as “mangé” ?
    Nous avons beaucoup ri ! © Mah Martins Santana / Facebook
  • Ma fille Sabrina m’a demandé d’acheter quelque chose qu’elle voulait vraiment, mais qui était trop cher. Je lui ai dit :
    — Je ne peux pas, ma chérie, je suis raide.
    Elle m’a alors rapidement répondu :
    — Quand tu seras mou, tu me l’achèteras ? © Paulo S M Carneiro / Facebook
  • J’étais enceinte de ma deuxième fille et mon aînée, alors âgée de trois ans, posait toujours plein de questions. Plusieurs jours après que je lui ai répondu comment le bébé allait naître, elle a trouvé cette idée :
    — Et si le bébé te mord en sortant ?
    Je lui ai dit que les bébés n’avaient pas de dents, et elle m’a répondu :
    — “C’est dégoûtant !” et montrant ses propres gencives : "Est-ce qu’ils ont juste ces bosses-là ? © Maria Angélica Giudice / Facebook
  • Mon deuxième fils avait des coliques et pleurait beaucoup, ce qui nous fatiguait énormément. C’est alors que mon fils aîné, qui avait deux ans et demi à l’époque, a eu une idée géniale :
    — Jetons-le à la poubelle ! © Mah Martins Santana / Facebook
  • Mon fils m’a demandé de l’argent de poche. J’ai accepté de lui donner 3 dollars par mois, et il était heureux.
    — “Qu’est-ce que tu vas faire avec tout cet argent ?” lui ai-je demandé.
    — “C’est personnel, je ne peux pas te le dire.”
    Il a donc gardé l’objet de ses dépenses confidentiel, invoquant quasiment la LGPD (loi générale sur la protection des données). © PrazeresLeandro / Twitter
  • Quand j’étais petite, je ne comprenais pas ce que signifiait “rendre la monnaie.” Je pensais que certains magasins nous donnaient de l’argent pour prendre leurs produits. Alors j’ai demandé à ma mère :
    — Pourquoi n’allons-nous pas juste dans les magasins où on nous donne de l’argent ? © ricardo_on_*** / Reddit
  • Quand mon petit frère avait quatre ans, il commençait toujours ses histoires par “quand j’étais un vieil homme...”, puis il racontait à quel point il aimait voler. Il n’avait jamais pris d’avion de sa vie. © KristinaProbably / Reddit
  • Je suis assistante dans une école de danse pour enfants de trois à cinq ans. Nous faisions un échauffement où nous pouvions “voler” où nous voulions. La plupart des enfants choisissaient des endroits comme “le pays des chiens” ou “le pays des chats”, mais une petite fille a insisté pour dire qu’elle voulait aller à Home Depot (un magasin d’articles ménagers et de matériaux de construction) parce que c’était son endroit préféré. © kaeamas / Reddit
  • Je travaille dans un magasin de jouets, donc quasiment chaque jour, j’entends des choses étranges de la part des enfants. Une fois, il y avait un enfant qui prétendait que les dinosaures n’étaient pas éteints. J’étais très curieux de comprendre sa façon de penser, alors je lui ai demandé :
    — S’ils sont encore en vie, où sont-ils ?
    Le petit garçon a pris un air suffisant, comme s’il parlait à la personne la plus stupide de la planète, et il m’a dit, avec toute l’intensité dont un enfant de quatre ans est capable :
    — Dans l’Oklahoma. © batmansleftn***le / Reddit
  • Un jour, j’étais au travail, et un mignon petit garçon de trois ou quatre ans est venu vers moi avec beaucoup d’enthousiasme : “Tu m’as tellement manqué”, a-t-il dit en me serrant dans ses bras. Je n’avais jamais vu ce garçon auparavant, et ses parents semblaient très confus et surpris par cette scène. J’ai juste ri et je leur ai dit que je devais ressembler à quelqu’un qu’il connaissait. © kdubbs22 / Reddit

Et toi, as-tu déjà été surpris par un enfant qui raconte des histoires similaires ? N’hésite pas à partager tes anecdotes avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Sulamita Soares Eda / Facebook
Partager cet article