19 Lecteurs de Sympa ont mis la main sur un objet du passé qui a marqué leur journée

Il arrive que lors du grand nettoyage de printemps, on atteigne enfin le grenier. Et là, on tombe sur un carton tout poussiéreux qui contient des dessins d’enfants, des notes de cours, des billets de cinéma d’il y a trente ans... Le temps s’arrête, et voilà que tous nos projets de nettoyage sont oubliés, la serpillière est mise de côté, et on s’installe pour trier ces petits trésors. Beaucoup d’entre nous ont certainement vécu ce genre de situations.

Chez Sympa, nous sommes toujours heureux lorsque les lecteurs partagent avec nous leurs histoires uniques. Après avoir lu plusieurs récits sur les découvertes venant du passé, nous avons décidé qu’elles méritaient d’être présentées dans un article séparé. Le bonus t’expliquera comment on peut envoyer un message dans le futur.

  • Nous avons acheté une charmante maison ancienne à la campagne pour en faire notre chalet d’été. Sous le vieux papier peint, au moment des travaux, on a trouvé des dessins d’enfant faits au crayon sur le mur en bois. Ils représentaient une maison (la nôtre, j’imagine), des fleurs dans une clairière, un grand arbre (le chêne qui se trouve sur notre terrain et qui doit avoir au moins deux siècles d’âge) et un petit avion léger qui survole le tout. D’après mes estimations, ces dessins datent du début des années 50, car sous la première couche du papier peint, se trouvaient des journaux de 1950-1953. © Romanova / AdMe
  • Récemment j’ai retrouvé dans l’armoire une robe avec laquelle j’ai été photographiée lorsque j’avais un an. C’était il y a 33 ans. Maman a pris soin de la conserver. Elle m’en a fait cadeau, et maintenant je la garde précieusement. © Taissia Valenteï / Facebook
  • Nous avons conservé une “feuille opérationnelle” sur laquelle les collègues de papa ont écrit un message de félicitations pour la naissance de son fils, mon frère cadet. À l’époque, papa pilotait de grands avions. La feuille présentait un bébé avec une couche et une casquette de pilote. Aujourd’hui ce petit bout de chou est le commandant d’équipage, il aura bientôt 34 ans. © Gula Skazka / AdMe

“La petite bague que j’ai portée quand j’avais cinq ou six ans. Je l’ai retrouvée il y a deux ans, c’est très étrange, d’où vient-elle ? Depuis tout ce temps nous avons fait trois fois des travaux, et aujourd’hui j’ai 30 ans.”

  • Parfois, je relis les lettres que j’écrivais à mes parents lorsque j’étais partie faire des études à l’université et que je vivais dans un foyer étudiant. “Maman, pourrais-tu m’envoyer un peu d’argent ?” : ma petite phrase fétiche. © Olga Ivanova / Facebook
  • Pour mes 13 ans, mes parents m’ont offert une clé USB blanche de 1 Go. Peu de personnes en avaient : en 2006, des choses de ce genre coûtaient encore cher. Après sept ans d’utilisation, je l’ai égarée. Mais deux ans plus tard, je l’ai retrouvée dans la cour de ma maison. Je ne sais pas comment elle a pu survivre deux hivers et deux printemps, dans l’humidité de l’air extérieur. La clé fonctionnait toujours et tous les fichiers étaient en place. L’ordinateur m’a juste demandé de vérifier les fichiers pour une présence éventuelle d’erreurs. Le capuchon était cassé et ne tenait plus très bien. Aujourd’hui, je continue à m’en servir pour le travail. J’ai perdu toutes les autres que j’ai achetées plus tard, mais la toute première me sert toujours, 15 ans après, même sans son capuchon. © Polina Karabardina / AdMe
  • Dans un sac au fond du placard, j’ai retrouvé mon “trésor” : mes journaux intimes qui datent de 1991-2008, mes agendas scolaires de 1987-1994, des lettres d’amis, des dessins. C’est trop mignon. © Elen Katchan / Facebook

  • Il y a trois ans, nous sommes partis en vacances en famille au bord de la mer. Nous étions sur une plage, et notre fils aîné a trouvé un message écrit sur un bout de papier, glissé dans une fissure du rocher. C’était la lettre d’une fillette, qui s’appelait Sophie, et qui s’adressait à elle-même dans le futur. Le fait que la fillette portait le même nom de famille que le mien était un peu troublant. Nous avons remis le message à sa place, pour qu’elle puisse un jour le retrouver. © Irina Vinogradova / Facebook
  • Dans le grenier, j’ai retrouvé une poupée qui était restée là depuis 38 ans. C’est désormais la poupée préférée de ma petite-fille. © Valentina Martynenko / Facebook
  • J’ai une poêle à frire en fonte qui a plus de cent ans. Lorsque je m’en sers, je pense à ma grand-mère. © Ekaterina Sigapova / Facebook
  • Ma sœur a retrouvé l’un de mes dessins, que j’avais fait à l’âge de 12 ans. En triant les papiers, j’en ai retrouvé d’autres, datant de la même période : des chevaux, des chevaux et encore des chevaux. J’ai montré à mon fils comment je dessinais à son âge. © Olga Rostikova / Facebook
  • En rangeant le grenier, j’ai retrouvé un chaton en peluche, que j’avais fabriqué dans une colonie de vacances en été 1993. © Xenia Ze / Facebook

“Aujourd’hui, en faisant le tri dans le garage, j’ai trouvé ce coffret de parfums non entamé, qui doit dater d’il y a environ 50 ans.”

  • Mon mari a une “malle temporelle”, petite et rigide, avec des coins en métal. Elle appartenait à son grand-père. Elle contient des cartes postales anciennes, des certificats, des badges, de petits pistolets divers, des porte-clés, des lettres, des billets et d’autres bricoles chères au cœur. Nous la sortons de temps en temps pour replonger dans le passé. Les enfants, comme pour la première fois, regardent tous ces objets avec nous. Aussi, ce sont des retrouvailles avec mes camarades de classe qui me renvoient dans mon enfance. Lorsqu’ils arrivent, ce sont des messieurs-dames respectables, mais au bout de vingt minutes, ils redeviennent des gamins, les mêmes qu’avant, à l’école. © Ryzhaïa Lissa / AdMe
  • Un jour, lorsque j’étais en train de chercher le carnet de vaccination de ma fille, je suis tombé sur mon portefeuille que j’avais emporté en voyage. Dedans, 200 € m’attendaient. Un petit coucou de 2016. © Roukonozhka Aï-Aï/ AdMe
  • Pendant le rangement du garage, je suis tombée sur des lettres de mes camarades de classe, qui dataient de la fin des années 90. À l’époque, on s’écrivait encore. © Lilia Kosin / Facebook
  • Un jour, en vacances dans notre maison de campagne, nous sommes partis nous baigner dans la rivière. J’ai pris dans l’armoire la première serviette qui m’est tombée sous la main. Dessus, j’ai découvert une étiquette avec mon nom et mon prénom. Il s’est avéré que la serviette avait plus de 40 ans ! © Alex Rozhkov / Facebook
  • Mon fils a perdu une majorette à la maternelle. Nous avons été très surpris lorsque, dix ans plus tard, mon fils cadet, qui fréquentait la même école maternelle, a retrouvé cette petite voiture sous le plancher de la terrasse. Elle était en fait tombée dans un interstice et y était restée pendant toutes ces années. © Elena Kravtchenko / Facebook

Bonus : un message dans le futur

  • Il y a quatre ans, nous avons fait construire une piscine, et en-dessous j’ai décidé d’enterrer un message dans le futur. J’ai acheté un coffre-fort imperméable et solide, j’y ai mis nos brosses à dents : à l’avenir, ils pourront certainement en extraire l’ADN. Quelques bijoux, de l’argent de différents pays, des cartes de baseball, une petite icône et une lettre qui raconte qui nous sommes. © Irina Korneeva / Facebook

Fais-tu partie de ces personnes qui conservent les souvenirs ou préfères-tu te débarrasser de toutes choses inutiles ? N’hésite pas à nous en parler dans les commentaires.

Partager cet article