Sympa
Sympa

20 Anecdotes qui mettent en lumière la radinerie des gens

Économiser est une habitude qui présente sans aucun doute de nombreux avantages, mais il y a ceux qui la poussent à l’extrême. Et vouloir éviter de dépenser de l’argent peut mettre les amis ou la famille dans des situations inconfortables.

Chez Sympa, nous sommes toujours étonnés de voir à quel point certaines personnes sont radines, alors nous aimerions partager les histoires les plus bizarres des internautes.

  • Nous avons été invités à un repas et avons apporté des friandises et des boissons. J’ai laissé les bouteilles dans la cuisine pendant que je saluais les invités ; elles étaient encore dans l’emballage du magasin. Quand je suis retournée les chercher, elles avaient été sorties et mises sur une étagère en guise de décoration. © Elisa Montes / Facebook
  • Nous sommes allés à une fête. Nous étions quatre à fêter notre anniversaire, dont mon fils aîné et moi. J’ai apporté un gros gâteau décoré. Quand nous sommes arrivés, la maîtresse de maison l’a mis de côté dans la cuisine. Quand il a été temps de chanter “Joyeux anniversaire” et de servir le gâteau, ils ont sorti un petit gâteau et ont distribué des portions qui étaient quasiment transparentes tellement elles étaient fines. Comme nous passions la nuit dans cette maison, lorsque nous avons pris le petit déjeuner, je suis allée dans la cuisine et j’ai sorti le gâteau, je l’ai coupé et je l’ai donné à certaines personnes pour qu’elles l’emportent chez elles. Je n’ai pas tout laissé à la dame, comme elle le voulait. Je trouvais que c’était un abus de sa part. © Mildred Rugeles / Facebook
  • Cela m’est arrivé à la fête de Noël de la famille d’un ami. Ils ont demandé une certaine somme d’argent par personne pour le dîner. J’ai seulement mangé une part de gâteau et une boisson gazeuse, parce que j’étais enceinte. Mon mari n’a pas mangé. C’était une déception totale. Ils avaient tout sur une table pour la famille de l’ami et nous, par contre, nous n’avions même pas d’eau. © Anais Anais / Facebook
  • Quand ma sœur était petite, à l’école, la directrice a organisé une rencontre de fin d’année avec des bonbons, des gâteaux et des boissons payés avec l’argent donné par les parents. Elle a acheté un énorme gâteau, mais les enfants n’avaient droit qu’à une tranche très fine. Cependant, on a tous vu la directrice partir avec des sacs de bonbons et plus de la moitié du gâteau. Elle ramenait tout à la maison. © Ana Luisa / Facebook
  • Une fois, une amie de ma mère nous a invités chez elle l’après-midi. Nous nous sommes arrêtés pour acheter du pain, du jambon, du fromage et des pâtisseries. Lorsque nous sommes arrivés, ma mère a tout remis à son amie et nous sommes allés dans le salon. On a fini par remarquer que les personnes présentes dans la maison disparaissaient une par une, et lorsqu’une personne revenait, une autre partait. On a compris qu’ils étaient partis un par un manger dans la cuisine. Nous sommes restés jusqu’à presque minuit et ils ne nous ont même pas proposé à boire. Nous avons passé toute la semaine à manger du pain sec, car ma mère a dépensé l’argent de la semaine pour cette visite et nous n’en avons pas profité. Évidemment, lorsque nous avons reçu l’invitation suivante, nous n’y sommes pas allés. © Miriam Aguilar / Facebook
  • Une fois, quand nous étions enfants, on nous a invités à faire du camping. Ma mère a demandé ce que nous devions prendre pour manger ou dormir, mais ils ont répondu que rien, pas même des couvertures. Nous avons quand même pris quelques couvertures. Lorsque nous sommes arrivés au camping, ils se sont éloignés de nous, ils ont commencé à cuisiner et à manger devant nous en nous ignorant totalement. Et, pour couronner le tout, ils ont mangé le petit déjeuner de la même façon, ils nous ont totalement exclus, ils nous ont tourné le dos. Quand ils ont finalement voulu partir et que c’était le moment de payer, ils se sont retournés pour nous regarder et nous dire que c’était à nous de payer. Ma mère était tellement énervée qu’elle leur a dit non, que tout le monde devait payer. Le conducteur était indigné, tout comme les autres. Nous n’avons plus jamais adressé un mot à ces gens. © Thalia Os / Facebook
  • À mon travail, il nous arrive d’organiser un repas de temps en temps, et nous mettons tous une somme d’argent égale. Mais une personne en particulier ne se joignait à nous que si c’était gratuit. Elle était l’une de celles qui avaient le plus d’argent, mais elle était vraiment très avare. © M Carmen Molina Forte / Facebook
  • C’était la veillée funèbre de mon grand-père. J’ai préparé le déjeuner pour mes frères et sœurs et mes parents. Quand j’ai vu une personne de la famille, je lui ai dit d’entrer et de se servir. Lorsque nous sommes revenus, il ne restait que les abats du ragoût. Elle avait invité ses amis à notre déjeuner comme si c’était un vulgaire pot commun. Certaines personnes n’ont aucun respect. © Lalla Karla / Facebook
  • Je me souviens d’une fois où nous nous sommes retrouvés avec des amis de mon ex. Nous sommes sortis nous balader et il se faisait tard ; il était environ 16h. À ce moment-là, je n’avais plus faim, j’étais passé à autre chose, mais ils se sont arrêtés pour déjeuner. Ils ont commencé à commander comme des fous. Mon partenaire m’a dit de commander quelque chose ; je lui ai dit que je n’en avais pas envie, mais il a insisté, alors j’ai commandé une omelette. Ils ont mangé et bu presque tout sur le menu, et quand il était temps de payer, j’ai dû payer la même chose qu’eux, et la facture était très salée. Si je mange du canard et que tu manges un œuf au plat, je ne vais pas te faire payer la même chose que moi ! © Miriam Ortiz / Facebook
  • Mon ex était le directeur de l’immeuble où nous vivions. Presque tous les voisins étaient des étrangers. Un jour, nous avons invité l’un d’eux à dîner à 19h. À 20h, il n’était toujours pas arrivé, alors nous avons commencé à manger. Il s’est présenté à 20h30 avec deux carottes crues. Je ne sais pas, il a peut-être cru que nous étions des lapins. © Ada Bohorquez / Facebook
  • Un jour, à l’université, une camarade de classe nous a invités à manger chez elle. Nous sommes allés au supermarché, avons acheté des boissons gazeuses et des snacks, sommes arrivés chez elle, avons regardé un film et avons commencé à manger. Nous lui avons dit merci beaucoup pour la nourriture et nous étions sur le point de partir quand elle nous a dit : “C’est 2.50 euros chacun”. C’était il y a douze ans. Et nous, tout embarrassés, l’avons payé et sommes partis. Je ne m’étais jamais sentie aussi mal à l’aise de toute ma vie. © Blanca Flor Méndez CamaCho / Facebook
  • Une fois, nous avons été invités à une soirée ; ils ont installé des tables et des chaises — dix personnes par table — et elles ont toutes été remplies. Nous attendions la nourriture et oh, surprise ! Ils ont seulement servi une assiette de viande de cornichon et de tortillas pour tout le monde. Il n’y avait rien d’autre à manger. Nous avons dû manger un taco chacun. © Adri Lara / Facebook
  • Un ami d’enfance m’a invité au premier anniversaire de son fils. J’ai voyagé avec deux gâteaux pendant 3 heures en bus et, à mon arrivée, j’ai commencé à aider à préparer des sandwichs. Sa femme a fait deux gâteaux et quand elle a vu ceux que j’avais apportés, elle a demandé ce que nous allons faire avec autant de nourriture. Et bien de toute la soirée, je n’ai eu droit qu’à la moitié d’un sandwich. © Carmen Vázquez / Facebook
  • Ma cousine a participé à un Secret Santa quand elle était à l’école. Le cadeau devait avoir une valeur d’au moins sept euros. Elle a offert une peluche et des accessoires pour cheveux, mais en retour elle a reçu une paire de boucles d’oreilles usagées et rouillées d’une valeur inférieure à un euro. © Alejandra Martinez / Facebook
  • Nous sommes allés faire un travail de groupe chez une amie de 13h30 à 20h. Nous étions quatre. Lorsque nous sommes arrivés chez elle, ses parents et son frère l’attendaient pour manger, ils ont donc déjeuné dans le jardin et elle nous a dit de commencer le travail. Elle a mangé avec sa famille et ne nous a même pas invités à boire de l’eau, même si nous avions marché au soleil et que nous avions chaud. À 19 heures, ils sont de nouveau passés à table pour le dîner et ne nous ont rien proposé. La fille ne nous a même pas aidés, elle venait juste nous voir de temps en temps, nous demandait comment ça se passait et retournait regarder la télé. © Nercy Carrillo / Facebook
  • Une fois, nous sommes allés chez une sœur pour Noël. Nous devions tous apporter quelque chose pour le dîner car elle n’avait rien préparé. Quand l’heure du dîner est arrivée, elle nous a dit de ne pas encore nous asseoir à table, car ses invités mangeraient d’abord. La table était remplie de personnes que nous ne connaissions même pas. Je ne suis plus jamais allée chez elle pour le repas de Noël. © Mimasol Falconetrevino / Facebook

Qu’est-ce qui t’a fait comprendre que tu avais affaire à une personne terriblement radine ? Quelle est la chose la plus extrême que tu aies jamais faite pour économiser de l’argent ?

Photo de couverture Miriam Aguilar / Facebook
Sympa/Gens/20 Anecdotes qui mettent en lumière la radinerie des gens
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire