Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Histoires qui seront une bouffée d’air frais pour tous ceux qui n’en peuvent plus d’entendre de mauvaises nouvelles

4-2-
73k

Les bonnes choses arrivent souvent quand tu ne t’y attends pas du tout. Elles apparaissent de nulle part, comme si la vie voulait soudain te rappeler que ce monde est un endroit bienveillant et qu’à sa façon, il te sourira. Cela viendra peut-être d’un passant dans la rue qui te rendra ton portefeuille tombé de ta poche, ou d’un chauffeur qui te déposera gratuitement là où tu auras besoin de te rendre. Il se peut aussi que tu fasses toi-même office d’une bouée de sauvetage pour quelqu’un d’autre.

Chez Sympa, nous savons que lorsque tu ressens ce vide à l’intérieur de toi et que tu n’as plus la force d’avancer, il n’y a pas meilleur remède que des histoires qui prouvent qu’il y a du bon dans chacun d’entre nous.

  • J’arrive à la fenêtre du drive pour payer, je tends ma carte bancaire, et on me dit :
    — Le client d’avant a déjà payé pour vous. Il a dit qu’il voulait faire plaisir à quelqu’un au hasard.
    — Alors je paie pour le client suivant.
    Je suis parti et j’ai pensé : j’ai en quelque sorte eu doublement plaisir : j’ai eu un café gratuit et en même temps, j’ai fait plaisir à quelqu’un d’autre. © umorist / Pikabu

  • Il y a un étang près de la maison. Récemment, un petit caneton y est apparu. Complètement seul. Une toute petite boule de poils. Le soir, le caneton essayait de dormir sur une brindille flottant dans l’eau, mais il tombait constamment en s’endormant. Sur le rivage, c’était dangereux pour lui. Mon mari et moi avons bien réfléchi et nous lui avons construit un endroit plus confortable et plus sûr pour dormir. © tatianos / Pikabu

  • Ma fille cadette est née prématurément et elle avait des problèmes de santé. J’ai dû quitter mon travail pour m’occuper d’elle. Nous vivions avec les allocations sociales et ce n’était pas facile. Avant Noël, des élèves d’une classe de l’école locale du dimanche ont décidé de nous aider. Ils nous ont ramené, à mes filles et moi, tellement de choses, dont nous ne pouvions même pas rêver : produits ménagers, jouets, vêtements, couches — tellement de couches ! Des vêtements chauds pour moi — un chapeau, une écharpe, des gants et aussi une belle montre nacrée. Leur générosité et leur attention ont aidé notre petite famille à se remettre sur pied. Je pleure encore en y repensant. 12 ans plus tard, et c’est toujours le meilleur souvenir que j’ai. Cette immense gentillesse des étrangers qui a sauvé ma famille. © Emmariana Le Commini / Quora

  • Il y a environ 4 ans, j’allais au travail en tram. Il s’est avéré que mon portefeuille était vide. Je n’étais pas pauvre, j’avais juste dépensé tout le liquide la veille dans un magasin et j’avais oublié d’y remettre de l’argent. Je l’ai dit au contrôleur. Une jeune-fille, qui se tenait à côté, l’a entendu et a payé pour moi. C’était sympa de sa part. © Наталья Ахметханова / AdMe

Grâce à la gentillesse des gens, ce chat a eu de nouvelles pattes.

  • J’arrive dans l’entrée de mon immeuble, et un garçon de 7 ans entre en même temps que moi. Soudain, le garçon m’interpelle.
    — Monsieur ! Vos pommes de terre sont tombées !
    Après avoir fini de tout ramasser, le garçon prend mon sac avec la pastèque et m’aide à le faire entrer dans l’ascenseur.
    — Dis-moi, pourquoi tu m’aides ?
    — Juste parce que je suis quelqu’un de bien.
    — Et ça veut dire quoi “quelqu’un de bien” ?
    — C’est une personne qui fait de bonnes actions. Nous avons appris ça déjà la première année à l’école.
    — Et tu es dans quelle classe maintenant ?
    — C’est ma deuxième année d’école.
    Sur ce, notre conversation s’est arrêtée, je suis sorti à mon étage et le garçon est monté plus haut. Parfois, j’ai l’impression que les enfants comprennent beaucoup plus de choses dans ce monde que nous, les adultes. © trewqyo / Pikabu

  • J’avais 18 ans, je venais de déménager à New York d’une toute petite ville et j’essayais de m’adapter au mode de vie local. C’était ma toute première fois dans le métro, et je n’avais aucune idée de comment acheter un ticket de métro. J’étais devant le seul appareil qui marchait et j’essayais d’acheter le ticket, quand une longue queue s’est formée derrière moi. Les gens commençaient à s’impatienter et à me demander de me dépêcher, et moi, je stressais encore plus. À un moment, un jeune homme sort de la queue et demande à tout le monde de se calmer. Il s’approche de moi et me montre pas à pas ce qu’il faut faire et me paie par carte un ticket de 12 voyages. Il me tape sur l’épaule et s’exclame : “Les habitants de New York ne sont pas tous des idiots”. Depuis, je ne me suis plus jamais sentie seule dans cette grande ville. © Wiffle_Snuff / Reddit

Dans le nord du Kenya, un éléphant s’est embourbé dans un terrain marécageux. Par miracle, un berger local l’a remarqué et a appelé les rangers à l’aide. Ensemble, ils ont réussi à sauver l’éléphant. Il a déjà été relâché dans la nature.

  • Un jour, je traversais la route avec mon fils de 3 ans sur le traîneau. J’ai glissé, je suis tombée et je n’arrivais plus à me relever. Le feu est passé au vert et les voitures ont démarré. Mon petit fils est resté dans le traîneau en plein milieu de la chaussée. Les gens qui attendaient à l’arrêt de bus se sont approchés et l’ont porté sur le trottoir. Ils m’ont aidée aussi : une femme-médecin m’a dit qu’il ne fallait pas m’asseoir et qu’il fallait rester allongée. Un inconnu a attendu l’ambulance avec moi pendant 20 minutes dans le froid à — 25° C ; il rappelait les secours et leur demandait de se dépêcher. Une femme âgée de mon immeuble passait à côté, elle m’a enlevé mes gants et m’a mis ses moufles chaudes. Elle a récupéré mon enfant et l’a ramené chez nous à la maison. Je les remercie, ça aurait été compliqué de rester allongée sur la chaussée sans eux. © Инна Кичигина / AdMe

  • Quand j’avais 12 ans, avec mes cousins nous sommes allés dans une librairie locale. Nous avons acheté plusieurs livres et en sortant, nous avons commencé à les feuilleter et en discuter. Un homme âgé nous observait. Puis, il est entré dans la librairie et en est ressorti avec 3 cartes cadeaux. Il a dit : “C’est tellement agréable de voir des enfants qui lisent”, il nous a remis une carte à chacun. J’ai été stupéfait et tellement reconnaissant. © GabeTheNerd / Reddit

Un homme sauve un cygneau coincé dans la clôture.

  • Je travaille chez un fleuriste. Hier, j’ai oublié de faire rentrer un pot de pétunia, dont le prix équivaut à mon salaire journalier. Je ne l’ai réalisé que le matin, lorsque j’ai sorti les autres pots de fleurs dans la rue. Je me suis sentie très mal, bien-sûr. J’ai pleuré. Je n’arrivais pas à comprendre si le pot avait été volé ou si j’avais moi-même oublié de le rentrer. Vers midi, un homme est arrivé au magasin.
    — Bonjour, c’est à vous. Hier, ma femme a vu du balcon que vous l’aviez oublié. Tenez.
    Et il me tend le pot de pétunia. Je ne trouvais plus mes mots : il a agi de façon tellement gentille et honnête. Il m’a rendu la foi en l’humanité. © Lorrina / Pikabu

  • J’étais assise dans le terminal de l’aéroport et je pleurais : mon copain partait faire son service militaire. Une femme, assise à côté avec un gros sac, m’a dit qu’elle était désolée pour mon chagrin. Et soudain, elle a sorti de son sac cet objet qui me fait toujours rire depuis : un caneton en caoutchouc. Je ne sais pour quelle raison, mais ce petit jouet m’a fait éclater de rire. Elle me l’a laissé et est partie. Je ne connais pas son prénom, mais en repensant à cette histoire datant d’il y a 10 ans, je l’appelle “ma Mary Poppins”. Ce caneton est toujours avec moi. © emerzsile / Reddit

  • Quand j’étais petite, j’ai passé quelque temps à l’hôpital. Il y avait une petite fille plus jeune qui venait de l’orphelinat. Une infirmière âgée lui rendait souvent visite et la traitait comme sa fille. Elle avait dit qu’elle n’avait pas d’enfants et qu’elle aurait voulu adopter cette petite, mais que son salaire et son logement ne le lui permettaient pas. J’ai été tellement heureuse de les rencontrer ensemble quelques années plus tard. © “Подслушано” / Vk

  • Mon grand-père volait des épices et des biscuits salés dans son restaurant préféré. Il pouvait aussi prendre une fourchette ou un couteau, et même un peu de nourriture. Après son décès, nous sommes venus dans ce restaurant et avons avoué toute la vérité à la direction. Soudain, le directeur a éclaté de rire et nous a dit que tout le monde le savait depuis toujours. Ils le laissaient faire, parce qu’il était un habitué et était très gentil avec tout le monde. © Rob Young / Quora

  • J’avais environ 5 ans, au milieu des années 70. J’étais assis sur un des chevaux mécaniques qui se balançaient d’avant en arrière, en attendant ma mère qui était entrée dans un magasin. Une dame qui passait à côté a inséré une pièce pour que le cheval fonctionne. J’étais au septième ciel de bonheur. Ce moment de pur bonheur reste à jamais gravé dans ma mémoire. Je me souviens encore à quoi ressemblait cette femme, qui m’a rendu tellement heureux. © bland3000 / Reddit

  • J’étais en retard, j’avais encore beaucoup de choses à faire. Je passais à côté d’un supermarché, et j’ai vu un petit chaton assis, qui regardait tout le monde plaintivement et qui tremblait. Le vent et le froid étaient tels qu’ils rentraient dans le corps jusqu’aux os et les rafales de vent étaient si fortes qu’elles pouvaient t’emporter. J’ai pensé entrer dans le magasin lui acheter quelque chose à manger et poursuivre ma route. Je suis entrée, j’ai acheté de la nourriture, j’ai réfléchi et puis ... j’ai tout laissé tomber, j’ai pris le chaton à la maison et j’ai passé toute la journée avec lui. Il s’est avéré être si affectueux et câlin. Il demandait à venir sur mes genoux, ça m’a fait tellement de bien, j’ai tout oublié, le reste attendra toujours, mais la vie de quelqu’un d’autre non... © “Подслушано” / Vk

Les agriculteurs se tiennent silencieux et ne négocient pas aux enchères pour que le jeune homme puisse racheter sa ferme familiale.

  • Je voyageais en train. Une femme avec son fils partageaient mon compartiment. La dame est allée se laver dans les toilettes et a pris sa trousse de maquillage avec elle. Elle est revenue et quelques minutes plus tard elle a sursauté : elle avait oublié sa trousse dans les toilettes. Il y avait tout son argent dedans. Bien-sûr, quelqu’un s’est déjà approprié de sa trousse. Elle a fait le tour de la voiture, a pleuré et supplié qu’on la lui rende ou lui donne ne serait-ce qu’un peu d’argent. Ils devaient voyager encore pendant 5 jours, sans manger. Personne n’a avoué. Je lui ai donné 7 mille, tout ce qui me restait. Je lui ai laissé mon adresse. Elle m’a transféré l’argent dès qu’elle est rentrée. Il faut aider les gens. Tous les boomerangs reviennent, bons et mauvais. © Larisa Savina / Facebook

  • Je suis arrivé à Munich et je me suis endormi dans le métro. Lorsque je me suis réveillé, j’étais dans une station inconnue après minuit. Je suis sorti pétrifié d’horreur : il faisait froid, il pleuvait, je n’avais pas d’argent sur moi, tous les magasins étaient fermés et je ne savais pas du tout où je me trouvais. À vrai dire, je n’étais pas loin de m’évanouir. J’ai vu un taxi, je l’ai approché et j’ai expliqué ma situation. Alors, le chauffeur de taxi m’a acheté un dîner et m’a déposé gratuitement. Juste comme ça, vous comprenez ? Cet événement m’a rendu la foi en l’humanité et la gentillesse innée des êtres humains. © Vijay Singh / Quora

  • Il y a quelques années, j’ai perdu mon travail. Mais j’avais une famille à nourrir : une femme et deux enfants. Une situation catastrophique. Un inconnu a commencé à m’envoyer des billets de 100 $ en liquide ou de la nourriture. Je recevais régulièrement des surprises de ce genre sans nom ni adresse de l’expéditeur. J’ai réussi à me remettre sur pieds mais je ne sais toujours pas qui m’envoyait tout ça. © DrMussintouchit / Reddit

  • Un jour, notre chien s’est perdu. J’ai écrit des annonces et des posts sur les réseaux sociaux. J’ai juste posté sa photo, j’ai parlé de lui, et une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout s’est produite : une centaine de volontaires qui voulaient nous aider se sont manifestés. Il s’est avéré que beaucoup de gens compatissaient à notre perte ... Un soutien incroyable. Le huitième jour, nous l’avons enfin trouvé. Je ne sais pas qui de nous deux, mon chien ou moi, a pleuré le plus fort lors de nos retrouvailles. Nous avons eu beaucoup de visites par la suite. Notre famille s’est fait beaucoup d’amis, car tout le monde voulait voir le chien qui a fait fondre leurs cœurs. © dinosarahsaurus / Reddit

Stuart, perdu et retrouvé, après avoir été recherché par tous les habitants de la ville.

  • J’avais des difficultés financières et je portais les vêtements de ma fille, trop petits pour moi, pour aller au travail. Un jour, ma patronne m’a fait comprendre qu’elle ne me laisserait plus m’habiller comme ça au travail. J’ai craqué et j’ai pleuré. Le lendemain, j’ai trouvé un mot sur mon bureau : “Va dans la pièce de repos”. J’y vais et j’y trouve des sacs pleins de beaux vêtements à ma taille et de la nourriture. Il y avait même une petite boîte avec des bijoux et une enveloppe avec de l’argent. J’étais tellement reconnaissante ! Tout cela était anonyme, mais je pense que c’est ma patronne qui a fait tout ça. © Lisa Frangipani / Quora

Connais-tu d’autres histoires pleines de bonté et de gentillesse que tu pourrais partager avec nous ?

4-2-
73k