Sympa
Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

20+ Personnes pour lesquelles une simple course en taxi s’est transformée en une aventure inoubliable

Les services de taxi existent depuis l’Antiquité et aujourd’hui, tout le monde les emprunte. Chaque jour, des milliers de personnes montent dans une voiture pour effectuer un trajet confortable et rapide. Et parfois, une course parfaitement ordinaire d’un point " A" à un point " B " se transforme en un voyage incroyable dont le chauffeur et les passagers se souviendront pendant longtemps !

Chez Sympa, nous adorons ces anecdotes incroyables et nous avons lu avec un grand plaisir les confidences des chauffeurs sur leurs courses les plus inhabituelles.

  • J’arrive tôt le matin dans ma ville natale et je commande un taxi à l’aéroport. On discute brièvement puis on continue notre trajet en silence. Une demi-heure après, je réalise que je n’ai pas donné mon adresse au chauffeur. J’étais terrifiée ! Où m’emmenait-il ?! Je lui demande d’une voix étranglée : " Où allez-vous ? " Lui : " Bah chez vous... et où faut-il aller ? “. Moi : ” Mais comment savez-vous où j’habite ? “. Il dit l’adresse de mes parents. J’ai failli mourir de peur. Soudain, il se retourne et dit : ” Hé, n’aie pas peur, je suis Sacha Tomilin, ton camarade de primaire “. © Ирина Куликова / Facebook

  • Un jour, un chauffeur est arrivé avec deux grands huskies sur le siège arrière. Alors, on a continué tous les quatre : moi, le chauffeur et ses chiens — très bien élevés, d’ailleurs !

  • Un jour, je suis tombée sur un chauffeur ” incroyable “. Voilà tout ce qu’il a réussi à me dire en 20 minutes de trajet : ” Accoucher à 14 ans est tout à fait naturel, c’est même un peu tard, il vaut mieux le faire plus tôt “, ” Il faut accoucher chez soi. La maternité c’est pour les traînées “, ” Les vaccins sont naturellement mauvais ". Et au départ, il m’a juste demandé si j’avais aimé la ville... © Злой медик / Vk

" Je suis tombé sur ce taxi à Istambul : une Lamborghini Urus. Quand tes parents te donnent tout, mais tu veux quand même bosser ". © Toadstool913 / Reddit

  • J’ai travaillé comme chauffeur de taxi. Un jour, j’entends un passager au téléphone avec un service clients : " Non, vous avez livré un colis à la mauvaise adresse... Non... Non... Blanc...Oui...Y a-t-il quelqu’un d’autre qui a commandé des alpagas vivants ?! " © PonderQuestions / Reddit

  • J’appelle un taxi pour aller chez le médecin. Le chauffeur me demande : " Pourquoi je ne vous connais pas ? “. Je suis si étonnée que je ne sais pas quoi lui dire. Lui : ” J’habite ici au 11e étage depuis 1975 “. Moi : ” Et moi, cela fait donc déjà 8 ans que je suis votre voisine ". © agi_wanijima / Twitter

  • Nous avons pris un taxi avec ma fille pour aller à l’école de musique. Le taxi arrive, et je vois une femme au volant. J’ouvre la portière arrière, je fais monter ma fille dans la voiture et ferme la portière. Je contourne la voiture pour monter à mon tour, j’ouvre la portière et... la voiture démarre, avec ma fille dedans ! Je m’accroche à la poignée, en courant et en criant. Le taxi finit par s’arrêter, au bout de 10 mètres environ. Je monte. Pendant tout le trajet, j’ai essayé de calmer ma fille qui avait eu très peur. J’ai fait tout mon possible pour rester polie avec le chauffeur mais je lui ai dit ce que je pensais. © VerPath / Pikabu

Aujourd’hui, ce chauffeur vraiment sympa m’a déposé.

  • Un chauffeur que je connais m’a raconté cette histoire. Un gars était en retard au travail et a appelé un taxi. Le taxi arrive. Le chauffeur lui dit quelque chose, mais il n’y fait pas attention, ouvre la portière arrière et monte. Le chauffeur crie : " Mais pourquoi as-tu ouvert la portière ? “. Le passager répond calmement : ” Bah pour monter dans la voiture, évidemment “. Finalement, il a dû retenir la portière pendant tout le trajet parce qu’elle ne fermait pas. Il s’en souviendra sûrement pendant toute sa vie ! © Diksha / Quora

  • Nous étions cinq amies âgées de 22 à 27 ans, et un jour, nous sommes arrivées à Saint-Pétersbourg pour la première fois. Nous prenons un taxi. Le chauffeur avait l’air méchant et ressemblait à un tueur en série. On roulait, on roulait. Il faisait nuit. Tout à coup, il s’est arrêté dans un parc éloigné et mal éclairé, a quitté sa voiture et s’est dirigé vers le coffre. On est sorties en courant dans toutes les directions en criant : ” Il va prendre une batte ! ". Finalement, il s’est avéré que le pneu avait crevé et que c’était plutôt un gars sympa. © Larisa Bashkina / Facebook

  • Une jeune femme m’a demandé de m’arrêter dans un Dollar Store en route vers sa destination. Elle est entrée dans le magasin avec son amie, et elles ressortent au bout de 30 minutes, avec une douzaine de ballons gonflables. Les ballons remplissaient tellement ma voiture que je ne sais pas comment j’ai pu conduire. Lorsque nous avons atteint la destination de mes passagères, je leur ai dit qu’Uber autorisait les clients à donner des pourboires aux conducteurs. C’était la première fois que je disais cela à un client, mais j’étais très énervé et je trouvais que j’avais vraiment fait un effort pour lui rendre service, ainsi qu’à son amie. Les deux femmes ont rigolé et sont sorties de ma voiture avec tous leurs ballons, sauf celui qui avait éclaté près de mon oreille. Pas de pourboire. © Steven Papier / Quora

" Je viens de voir cet autocollant dans un taxi. Il faut que je colle le même dans le mien ! ".

  • Je suis handicapé de naissance, je n’ai ni bras ni jambes (je marche avec des prothèses). Un soir, j’appelle un taxi " Uber " et je lui demande de m’accompagner à une adresse précise. J’attends. Un taxi passe devant moi et s’arrête à 100 mètres de l’endroit indiqué dans la commande. Je l’appelle et lui demande poliment de faire marche arrière. Il demande : " Mais tu n’as pas de jambes ou quoi ? “. Imaginez sa surprise quand il a entendu ma réponse : ” Non, je n’en ai pas “. Inutile de dire que pendant tout le trajet, il n’a plus prononcé un seul mot. © proudman / Pikabu

  • J’avais 16 ans. J’allais voir ma tante, et au moment de partir le soir, elle m’appelle un taxi pour rentrer en ville depuis son village. En route, on a bavardé avec le chauffeur. Je lui ai raconté que j’étais orpheline. Il m’écoutait d’un air triste et soupirait de temps en temps, et soudain il a changé de trajet, on est allé dans une autre direction. J’ai pensé que c’était la fin pour moi, quand il a dit : ” On est arrivés. C’est ma maison “. Une femme est sortie à sa rencontre, elle portait des sacs. Il les a posés devant moi et a dit : ” Allez, essaie tout cela ! ". J’ai ouvert les sacs et j’ai vu un gros manteau, des t-shirts, des sweaters. C’était l’hiver, je portais des tennis et une veste en cuir parce que je venais de terminer l’internat et je n’avais pas d’argent. Je voulais refuser, mais il a mis tous les sacs dans le coffre, m’a emmenée jusqu’à ma résidence universitaire et m’a laissé son numéro de téléphone. Il m’a demandé de l’appeler si j’avais besoin de quelque chose. © “Подслушано” / Vk

  • Un jour, je suis tombée sur le pire chauffeur de ma vie. C’était une femme blonde. Le trajet a duré plus d’une heure, temps pendant lequel elle a enfreint au moins une dizaine de règles : elle a fait demi-tour en franchissant une ligne blanche continue, est sortie 3 fois de la route et a pris le mauvais chemin, malgré le GPS. La musique était trop forte, mais j’étais si choquée que je ne lui ai rien dit. La cerise sur le gâteau : quand je suis descendue, elle a roulé à contresens sur une route à sens unique. © enottweet / Pikabu

" Je suis dans un taxi où des billets de banque sont collés partout ".

  • J’ai un York minuscule. Quand il n’était qu’un bébé, de la taille d’une main, j’ai dû l’emmener chez le vétérinaire pour un vaccin. Le taxi est arrivé, je suis montée, le chiot sous ma veste. Soudain, par curiosité, elle a sorti sa frimousse. Le chauffeur, terrifié, a freiné brutalement et est sorti en courant. J’ai eu tellement peur ! Un peu plus tard, il s’est approché lentement de la voiture et a demandé : " Qu’avez-vous ? Qu’y a-t-il sous votre veste ? " Je suis sortie du taxi et j’ai refusé de continuer le trajet. J’ai appelé un autre taxi. Au fait, " le truc si effrayant " avait la taille d’une pomme © Наталья Мазина / Facebook

  • Un jour, une femme âgée est montée dans ma voiture, près d’une université prestigieuse. Un jeune homme l’a accompagnée jusqu’à la voiture. Quand je lui ai demandé qui c’était, elle a répondu que c’était l’un de ses étudiants. Il s’est avéré qu’elle avait 86 ans et qu’elle enseignait toujours l’informatique. On a parlé pendant 45 minutes, elle était vraiment très intelligente. Quand on est arrivé, elle m’a donné 5 $. J’ai dit que cela ne valait pas la peine, parce que c’était un grand plaisir de lui parler. Elle a répondu : " Je ne vous ai pas demandé votre avis, je veux juste vous donner un pourboire ". Parmi plus de 3 600 de mes courses, c’était sans aucun doute la meilleure © Arthur McBeth / Quora

" J’ai déjà vu sur internet des photos où les chauffeurs achetaient des sucreries et des produits d’hygiène pour leurs passagers avec leur propre argent. Mais c’est la première fois que je le voyais de mes propres yeux ! Chère Elena, qui conduisait une Nissan jaune, sachez que vous m’avez remonté le moral après une journée difficile ! ".

  • Moscou, 2005, 17 heures, gare Kievski. Je prends un taxi directement à la gare. La course démarre et on s’arrête dans une station-service : le chauffeur me demande de payer l’essence. Il m’explique que je suis son premier client, et qu’il n’a ni essence, ni argent à ce moment-là. On continue notre trajet. La musique est trop forte, je lui demande de baisser le son quatre fois — aucune réaction. Je touche son épaule pour attirer son attention et dis que j’ai très mal à la tête et je ne peux plus supporter la musique. Il dit : " Excusez-moi, s’il vous plaît, je suis presque sourd “. Je n’ai pas pu me retenir et j’ai demandé : ” Mais vous n’êtes pas aveugle quand même ? “. Enfin, on arrive dans le quartier où ma copine habitait, et où je n’étais jamais allé. Le chauffeur me demande : ” Bon, on va où ? “. Il n’avait pas de GPS, le pauvre, et on a passé 20 minutes à trouver le bâtiment. Je n’oublierai jamais cette course ! © Anna Dziuba / Facebook

  • Un soir, j’ai commandé un taxi au bureau. J’ai eu de la chance : on m’a surclassé et en plus, le chauffeur était une femme. En général, elles conduisent mieux et mettent de la une bonne musique. Elle est passée devant l’adresse indiquée, et ce n’était pas facile pour moi de trouver sa voiture, mais finalement, j’ai réussi. Elle était toute gênée et quelques minutes après, elle m’a avoué : ” Vous savez, vous êtes mon premier client ". © Simplygreat / Pikabu

Tu as certainement déjà pris un taxi au moins une fois ! As-tu des histoires inattendues à nous raconter ? Un chauffeur inhabituel, une course dangereuse, une aventure amusante ou quelque chose de plus intéressant ? N’hésite pas à partager tes anecdotes dans les commentaires !

Partager cet article