Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

6 Capsules temporelles que des anciennes civilisations nous ont envoyées pour raconter leur histoire

1-1-
574

Une capsule temporelle est un contenant hermétique qui permet de garder des objets pendant des milliers d’années. C’est un moyen que l’humanité utilise depuis la civilisation sumérienne pour tenter de laisser des messages et vestiges de leur époque aux générations futures. Ceux qui remplissent la capsule et l’adressent, y déposent des objets censés représenter leur époque, et puis ils la scellent et l’enfouissent profondément sous terre.

Chez Sympa, on a fait des recherches pour te dénicher les découvertes les plus étonnantes de ces boites revenues du passé ainsi que de leur contenu.

1. Une statue de Jésus contenant un message caché

Une statue de Jésus qui se trouve dans l’église de Sotilla de la Ribera dans la ville de Burgos, devient au centre de toutes les attentions quand, pendant une restauration en 2017, les experts font, tout à fait par hasard, une découverte impressionnante : deux manuscrits datés de 1777 se nichaient dans une cachette à l’arrière de la sculpture.

Les écrits sont signés de la main de Joaquín Mínguez, un aumônier de la cathédrale de Burgo de Osma. Il y décrit de manière très détaillée le quotidien de l’époque. Il mentionne les maladies courantes, telles que la fièvre typhoide ou encore la malaria, et décrit l’agriculture en énumérant les différentes cultures présentes dans la région : “blé, seigle, orge, avoine et raisins de cuve”. En dehors de la vie du village, Mínguez détaille la situation de l’Espagne. Il écrit que le roi Carlos III est sur le trône et que le tribunal espagnol est à Madrid. Le document original a été classé dans les archives historiques de la ville de Burgos. Une copie du document original a depuis été placée dans la statue de Jésus-Christ pour respecter la volonté de Minguez.

2. L’épave du Nau Esméralda de Vasco de Gama

Cette fois, ce n’est pas sous la terre mais plutôt au fond de la mer qu’un vrai trésor archéologique gît à Oman. Le ministère de l’Héritage et de la Culture d’Oman a annoncé que le célèbre navire Esmeralda, a été découvert au large des côtes de l’île Al-Hallaniyah, dans la région de Dhofa. Il avait été piloté, il y a 500 ans, par l’oncle du célèbre explorateur portugais Vasco De Gama, lors de son deuxième voyage en Inde, entre 1502 et 1503. Le navire aurait sombré en 1503, et plus de 2800 artefacts ont été remontés à la surface après les expéditions.

Parmi ces objets étonnants, on retrouve un curieux disque en alliage de cuivre avec des décorations en relief : sur un côté les armoiries royales portugaises et sur l’autre l’esfera armilar (sphère armillaire). Cela ne laissait aucun doute sur l’origine de ce disque, selon les experts, il ferait partie de l’astrolabe. Treize pièces d’or et vingt-quatre pièces d’argent ont été trouvées sur le site, la plus rare d’entre elles est l’Indio créée par Dom Manuel en 1499 spécifiquement pour le commerce avec l’Inde. Des boulets de canon en pierre ont aussi été découverts portant les initiales V.S qui correspondent aux initiales du commandant du navire Vicente Sodré.

3. Le projet de lettres de Utrecht

La ville hollandaise de Utrecht abrite un projet ambitieux : un poème infini qui s’étend sur les routes du centre ville. Chaque Samedi, à 13h, le poème s’allonge quand l’un des 22 sculpteurs sur pierre locaux cisèle la prochaine lettre dans la pierre, avec l’intention de continuer autant qu’il y aura de Samedi. La construction d’une seule phrase prend environ 3 ans, et chaque année, le poème grandit d’environ cinq mètres.

Le projet est mis en place par la Guilde des poètes de la ville d’Utrecht, et il est financé par les citoyens de la ville. Ce long poème va continuer jusqu’en 2350, et les pierres gravées de leur date d’édition vont dessiner les lettres U et T sur le plan de la cité. À partir de là, les citoyens seront libres de décider de son nouveau cheminement.

4. La crypte des civilisations

La crypte des civilisations a été implémentée dans le sous-sol de l’Université Oglethorpe aux États-Unis en 1940. Il s’agit d’une pièce d’une surface d’environ 18m² scellée par une porte en acier inoxydable soudée sur place. Elle contient plus d’une centaine d’objets. On y trouve des microfilms reproduisant plus de 800 documents et ouvrages de référence, une machine à écrire, un récepteur radio ou encore l’Iliade d’Homer. Sur la porte, un message adressé aux gens du futur, les supplie de ne pas ouvrir la porte avant l’an 8113.

La date d’ouverture n’est pas choisie par hasard, car dans les années 1930 quand le projet a été lancé, la plupart des historiens s’accordaient à dire que le premier calendrier de l’histoire celui de l’Egypte antique avait été établi en 4241 Av JC, soit 6 177 ans en arrière, ainsi quand la crypte des civilisations sera ouverte en 8113, il se sera écoulé exactement autant de temps depuis sa fermeture, qu’il s’en était écoulé depuis la première date jamais enregistrée.

5. Une capsule à ouvrir en 2957

Une capsule temporelle datant de 1957 a été récemment retrouvée sous le sol du prestigieux Institut de Technologie du Massachusetts (MIT). Elle portait comme instruction de rester fermée jusqu’en 2957. Destinée à être ouverte plus de 1000 ans après sa création elle aura passé 58 ans enterrée sous le sol de l’université

Même si l’institut a tenu à respecter la volonté de ne pas ouvrir la capsule avant 2957, on a quelques informations sur ce qu’elle renferme : le dossier relatant les détails de l’initiative existe encore dans les archives du MIT, ce qui a permis de reconstituer une grande partie de l’histoire. Ce sont des chercheurs de la même organisation qui ont mis sous terre le cylindre ; il a été rempli de gaz argon avant d’être scellé afin de préserver le contenant de la décomposition ; un communiqué datant de 1957 explique que les concepteurs ont même inclus un échantillon de carbone-14 permettant de dater avec une précision raisonnable la date des objets au cas où la capsule se serait détériorée. À travers la paroi en verre, on a réussi à distinguer un flacon de pénicilline synthétique, des pièces de monnaies, des coupures de journaux, et des notes de tout genre.

6. Une boite vieille de 121 ans découverte en Ecosse

Une capsule temporelle datant de 1894 a été retrouvée par hasard sur un chantier a Kingussie, petit village écossais. Enfouie sous les fondations d’un pont, elle a été retirée pendant des travaux pour renouveler la passerelle de celui-ci.

Selon Science et Avenir, le coffret de la taille d’une boite à chaussures contenait une bouteille de Whiskey, une coupure de journal de l’époque datant du 29 septembre 1894. Les objets sont aussitôt envoyés au musée de la ville pour une expertise approfondie, où ils sont aujourd’hui exposés. Cette initiative a incité les responsables du chantier à faire leur propre capsule temporelle, un projet qu’ils mettent en place en partenariat avec l’école primaire du village.

Et toi, que mettrais tu dans une capsule temporelle destinée au futur, quel message souhaites-tu faire passer aux prochaines générations ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Newsy Science / youtube
1-1-
574