Sympa
Sympa

Certains entretiens d’embauches sont vraiment très spéciaux, la preuve ici

Tous autant que les autres, nous aurons, tôt ou tard, besoin de faire notre CV, de chercher du travail et d'aller à des rendez-vous. Or, les entretiens avec de futurs employeurs éventuels ne se passent pas toujours comme on le voudrait. Les services de ressources humaines voient passer de nombreux cas à part.

Sympa a rassemblé des histoires courtes sur le travail des recruteurs, dans lesquelles nous espérons que tu ne te retrouveras pas.

— Dans quel domaine as-tu travaillé ?
— Les produits alimentaires.
— As-tu de l'expérience avec l'alcool ?
— Uniquement personnel.
(c) hliga

Hier, je suis allé au département de ressources humaines d'une usine. Juste à côté de moi, il y avait une femme qui leur demandait de l'engager, se référant au fait qu'elle avait déjà travaillé dans cette usine. Ils ont fait une recherche dans les archives et ont trouvé qu'elle avait été licenciée pour cause d'absentéisme. Quand ils lui ont demandé pourquoi elle était absente, elle a répondu que c'était la fois où elle avait trouvé du travail ailleurs et c'est pour ça qu'elle avait laissé celui-ci.
© AlexGRr

J'arrive en retard à un entretien. Tout va bien, sauf qu'il y a un seul problème, je suis l'examinateur.
@makropira

Je travaille en Ressources Humaines et nous avons toujours un poste vacant, puisqu'en deux ans, les cinq filles qui ont occupé ce poste ont pris un congé maternité. Le patron a alors demandé d'engager un homme. Celui-ci a commencé à travailler il y a trois mois et aujourd'hui, il est arrivé avec une bouteille de champagne et nous a annoncé que sa femme était enceinte et que c'était lui qui prendrait le congé maternité puisque son salaire à elle était quatre fois plus élevé que le sien. Un poste magique !

© "Escuchado por casualidad"

Je suis directeur du recrutement et de la sélection. Pendant les entretiens, les candidats tentent désespérement de voir ce que je suis en train d'écrire dans mon cahier, pour savoir si je leur mets un "plus" ou un "moins". En fait, je dessine des cœurs et des chouettes, parce que je suis lassé des questions classiques et des réponses apprises par cœur. Sois original, sois toi-même !

© "Escuchado por casualidad"

— Votre dernier achat ?
— Un bocal à poissons.
— Vous ne nous aiderez pas : seule une personne complètement déséquilibrée achèterait un bocal à poissons !
(c) Ashiko

Nous étions en train d'embaucher un garçon très jeune, je crois bien qu'il remplissait un questionnaire pour la première fois : dans la case "état civil", il a écrit "fils".

© "Escuchado por casualidad"

Le patron avait demandé de chercher deux étudiants pour deux emplois. L'un des postes avait lieu du lundi au vendredi pendant quatre heures alors que le deuxième était pour les week-ends de 10h à 22h. Les tâches à réaliser : rester dans un bureau vide, répondre à environ cinq appels par jour, mettre à jour les réseaux sociaux et fournir au patron toute l'aide dont il avait besoin. Je peux maintenant affirmer que j'ai personnellement rencontré une grande partie de la génération moderne. Plus de 100 CV, auxquels s'ajoutent près de 80 appels, 28 personnes ont été sélectionnées pour l'entretien, six personnes sont arrivées à l'heure, neuf sont venues dans l'heure, une est arrivée avec trois heures de retard et une autre a mis deux jours à venir, tous les autres ne se sont jamais présentés.
© bash

Aujourd'hui, je suis témoin de ce qui s'est passé lorsque cinq femmes se sont présentées à un entretien pour un poste de caissière dans un supermarché connu. Le directeur des ressources humaines leur a demandé de remplir un formulaire. Eh bien, elles ont rempli... UN seul questionnaire pour les cinq.

© "Escuchado por casualidad"

Bien que je sois journaliste, je suis timide et même peureuse. Je suis particulièrement timide en présence de gens très grands. Un jour, je suis arrivée à un entretien justement avec une personne de ce type. Il marchait dans le bureau et cherchait quelque chose dans ses poches, pendant que moi, à moitité évanouie, je balbutiais "quelques mots sur moi". Finalement, il a sorti un énorme mouchoir et a éternué dedans tellement fort que j'en ai tremblé de peur et ai crié : "Oh putain !" Il s'est ensuite nettoyé le nez, m'a regardée et m'a dit : "Tu es des nôtres. Monte au deuxième étage au bureau des informations". Il n'a même pas regardé mon CV. C'est ainsi que je suis entrée dans cette merveilleuse communauté dont j'ai de très bons souvenirs.
© Larisa Ledeneva

Et toi, as-tu des souvenirs de recrutements amusants ? Raconte-nous !

Basé sur du matériel venant de pikabu, overhear, twitter, adme
Sympa/Histoires/Certains entretiens d’embauches sont vraiment très spéciaux, la preuve ici
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire