Sympa
Sympa

Ces 4 faits insolites sur les pyramides et les pharaons vont te faire découvrir l’Égypte antique sous un autre angle

La civilisation égyptienne, qui s'avère l'une des plus anciennes du monde, est remplie de mythes, dont beaucoup n'ont pas été prouvés scientifiquement. Et, bien que les connaissances soient aujourd'hui assez précises sur l'époque des grands pharaons, celle-ci recèle encore de nombreux secrets. Par exemple, on ne connaît toujours pas l'emplacement exact de la tombe de Néfertiti, même si l'on espère vraiment percer ce mystère prochainement...

Sympa te présente, aujourd'hui, des découvertes importantes réalisées par les scientifiques sur l'histoire de l'Égypte ancienne, ces dix dernières années.

Il est possible que le masque en or de Toutankhamon ait été élaboré pour Néfertiti

En 2015, l'archéologue britannique Nicholas Reeves a surpris la communauté scientifique avec une théorie selon laquelle le célèbre masque funéraire de Toutankhamon ne lui aurait pas été destiné à l'origine. Selon Reeves, il aurait été initialement conçu pour la belle-mère du jeune gouverneur d'Égypte, Néfertiti, qui régnait avec son père présumé, le Pharaon Akhenaton.

Reeves est arrivé à cette conclusion pour plusieurs raisons : tout d'abord, le masque comportait des boucles d'oreilles ; or, comme on le sait, dans l'Égypte ancienne, les boucles d'oreilles n'étaient utilisées que par les femmes et les enfants, et Toutankhamon, au moment de sa mort, avait déjà 19 ans. À cette époque, il n'était plus considéré comme un enfant depuis longtemps. Ensuite, les hiéroglyphes avec le nom du pharaon mort ont été gravés par-dessus d'autres hiéroglyphes plus anciens. Le scientifique pense que, dans un premier temps, le titre complet de la reine Néfertiti avait été gravé sur le masque : "la véritable incarnation du Dieu Soleil, bien-aimée d'Akhenaton, plus belle que le disque solaire".

D'ailleurs, à sa naissance, Toutankhamon s'appelait Toutankhaton, mais après son accession au trône et le "remplacement" du culte d'Aton par le culte d'Amon, il a pris un nouveau nom. D'après les scientifiques, c'est précisément dans le retour du culte d'Amon que réside le secret funéraire de Néfertiti : les prêtres ont essayé d'effacer de l'histoire toutes les références à la divinité du "passé" et à ses principaux symboles, que représentaient Akhenaton et sa belle épouse.

Des pièces secrètes se trouvent probablement dans la tombe de Toutankhamon

Aujourd'hui, le lieu exact où se trouve enterrée la reine Néfertiti est encore inconnu. Mais les archéologues ont encore de l'espoir, puisqu'en 2015, le balayage des murs de la chambre funéraire de Toutankhamon a révélé l'existence de zones vides, sans doute construites par l'homme. D'après Nicholas Reeves, l'une d'entre elles pourrait contenir une autre chambre funéraire, où la célèbre reine d'Égypte serait enterrée.

Selon la version de Reeves, Toutankhamon serait mort soudainement et placé dans le même tombeau que Néfertiti, car on n'avait pas eu le temps de construire un nouveau sanctuaire séparé. Selon la version "féminine", il est dit qu'à l'époque de la XVIIIe dynastie égyptienne, à laquelle appartenait le jeune Pharaon, lorsque l'on entrait dans le tombeau féminin, il fallait se tourner vers la droite, et dans le tombeau masculin vers la gauche. Ici, la chambre funéraire est située à droite de l'entrée.

On ne sait pas encore quand sera révélé le mystère de ces pièces secrètes. La durée des travaux de forage dans le couloir n'a pas encore été déterminée, et l'ensemble de la communauté scientifique est en haleine, dans la perspective de l'une des découvertes les plus significatives de l'histoire de l'égyptologie.

Les scientifiques ont découvert comment étaient transportés les blocs de pierre pour la construction des pyramides

Le journal de Merer au musée égyptien du Caire

Comme on le sait aujourd'hui, les blocs de pierre utilisés pour la construction de la grande pyramide de Kheops ont été extraits à environ 800 kilomètres de Gizeh. Grâce au journal de bord de Merer (qui dirigeait l'une des équipes de construction de la grande pyramide), retrouvé sur les rives du Nil, les scientifiques ont découvert comment les Égyptiens parvenaient à transporter ces blocs de pierre de plusieurs tonnes.

Pour apporter ces énormes blocs sur le site, les Égyptiens ont créé des canaux artificiels et les ont remplis avec les eaux du Nil, afin que leurs barques puissent atteindre directement le chantier de construction. Pour les mètres restants, les blocs ont été transportés par les ouvriers dans des chariots spécialement conçus à cet effet.

D'ailleurs, au pied de la pyramide, les scientifiques ont trouvé deux cachettes recelant les barques funéraires de Kheops, des navires spéciaux conçus pour ses voyages à travers le ciel avec le dieu du soleil, Râ. Grâce à cela, les secrets de la construction navale égyptienne ont été découverts, et on a même recréé un navire capable de transporter de lourdes charges, sur le modèle antique.

La mystérieuse momie qui crie serait le fils de Ramsès III

L'un des pharaons les plus puissants du Nouvel Empire, Ramsès III, a été assassiné par des conspirateurs après 30 ans de règne sur l'Égypte. Le chef de la conspiration n'était autre que l'une de ses épouses, Tiyi, qui avait décidé de mettre son fils sur le trône. L'histoire le connaît sous le nom de Pentaour, mais on lui a retiré son vrai nom lors d'un procès, en guise de punition.

Le meurtre du pharaon Ramsès III a été très violent : on lui a d'abord coupé le gros orteil, puis la gorge avec un poignard, à tel point qu'il en a gardé des lésions à la colonne vertébrale. D'ailleurs, les embaumeurs ont essayé de cacher le plus possible ses blessures, en enroulant plusieurs couches de tissu autour du cou de Ramsès.

D'après les scientifiques, la momie "hurlante" n'est autre que Pentaour, qui a été immédiatement arrêté avec d'autres conspirateurs après le meurtre de son père. Selon une certaine version, on lui aurait donné la possibilité de se suicider, tandis qu'une autre version avance l'hypothèse d'un étouffement, comme en témoignent ses blessures.

Après sa mort, le corps de Pentaour a été enveloppé dans de la peau de chèvre sale. Le liquide d'embaumement a été versé directement dans sa bouche, sans extraire ses organes afin de le priver de la vie éternelle. Quant à la bouche ouverte de la momie, ce n'est pas le signe d'une agonie, mais un "comportement" naturel des corps momifiés dont la tête retombe en arrière avec le temps.

Le sort de Tiyi reste inconnu. Il est possible qu'avant son exécution, son nom ait été changé et perdu dans les méandres de l'histoire.

L'histoire de l'Égypte ancienne a duré 40 siècles, au cours desquels l'une des civilisations les plus emblématiques de tous les temps s'est développée. Elle a eu une influence énorme sur la Rome antique et, par conséquent, sur le monde actuel. Les fouilles de pyramides et les nouvelles découvertes qui y sont liées ne s'arrêtent jamais, et nul ne sait ce que l'on découvrira demain à leur sujet...

Tu as aimé cet article ?
Sympa/C’est curieux/Ces 4 faits insolites sur les pyramides et les pharaons vont te faire découvrir l’Égypte antique sous un autre angle
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire