Sympa
Sympa

Ces 6 histoires ont une fin tellement inattendue qu’elles pourraient être la base de grands scénarios pour Hollywood

Quand on lit des histoires qui parlent d'une actrice tombée amoureuse d'un sans-abri alcoolique et qu'ils sont maintenant mariés dans le plus grand bonheur, ou comment une Américaine a adopté une petite fille sans aucun espoir dans la vie parce qu'elle souffrait d'un handicap et qu'elle est ensuite devenue une sportive renommée, on peut en venir à la conclusion suivante : la vie nous réserve des surprises qui pourraient laisser bouche-bée les scénaristes d'Hollywood. Lis tout simplement ces histoires vraies, elles sont époustouflantes. Comme on dit, la vie a plus d'imagination que le plus créatif des scénaristes.

Sympa a rassemblé pour toi des histoires de la vie réellement émouvantes, dont la trame donnerait la chair de poule à plus d'un.

Cette actrice et journaliste suédoise est tombée amoureuse d'un sans-abri alcoolique et ils sont mariés depuis 10 ans dans le plus grand bonheur

En 2006, dans une rue d'Amsterdam, la suédoise Emmy Abrahamson a rencontré un homme. Elle s'est tout de suite rendue compte qu'il n'avait pas de foyer : ses cheveux et ses vêtements avaient l'air sales, mais ses "beaux yeux marrons" lui ont plu. L'homme s'appelait Vic Kocula, ils ont commencé à bavarder et Emmy a accepté de revenir le voir. Le couple a affirmé qu'ils avaient tout de suite ressenti une sorte "d'alchimie" entre eux deux.

Après cela, elle est rentrée à Vienne, là où elle vivait à cette époque-là et elle pensait ne jamais revoir Vic. Mais trois semaines plus tard, il l'a appelé. Depuis ce jour-là, 10 ans ont passé, ils se sont mariés et ils élèvent des jumeaux. L'ex sans-abri a laissé tomber l'alcool et il est maintenant ingénieur électronique, alors qu'Emmy a écrit un livre racontant sa relation, lequel a atteint des records de vente.

Une vieille dame a abîmé une fresque dans la ville espagnole de Borja et maintenant les touristes envahissent la ville pour la voir

En 2012, une vieille dame nommée Cecilia Giménez, a "restauré" une fresque de 1930, sans aucune expertise, dans une église de la petite ville espagnole de Borja. Le résultat a fait mourir de rire la moitié des gens, alors que les professionnels de la restauration ont été horrifiés devant un tel acte de vandalisme. Ils se sont penchés sur la question de comment lui rendre son apparence originale.

Malgré le désastre, "l’œuvre de maître" de Cecilia attire aujourd'hui des milliers de touristes qui payent avec plaisir pour contempler ce "Jésus de peluche" jusqu'à acheter des souvenirs à son image. L'argent collecté est destiné à une maison de retraite et à Cecilia elle-même, qui subvient aux besoins de son fils, victime d'une paralysie cérébrale. La ville entière vit désormais des revenus du tourisme et des visiteurs qui prennent plaisir à photographier la fresque et sa "restauratrice".

Deux femmes avaient entrepris un petit voyage en bateau, mais elles ont finalement dû passer cinq mois en mer avant d'être secourues

Un jour, deux Américaines, Jennifer Appel et Tasha Fuiava, ont décidé d'aller d'Hawaï à Tahiti. Elles avaient amené avec elles leurs deux chiens et sont parties depuis Honolulu sur un petit yacht, prévoyant d'arriver à destination 18 jours plus tard.

Lorsque le moteur du bateau a cessé de fonctionner à la suite d'une tempête, les deux femmes ont continué à naviguer, dans l'espoir de pouvoir arriver à terre juste avec leurs voiles. Elles envoyaient des SOS tous les jours, mais sans jamais obtenir de réponse. Un jour, elles ont même été attaquées par des requins. Tasha et Jennifer ont passé cinq mois en mer à manger du riz et de l'avoine et à boire de l'eau dessalinisée avant d'être repérées par des pêcheurs taïwanais à 900 kilomètres des côtes japonaises puis d'être ensuite récupérées par des marins de l'armée américaine. À ce moment-là, elles avaient déjà mangé quasiment toutes leurs provisions et n'avaient plus aucun espoir de survivre.

Une américaine a adopté une jeune fille handicapée qui est par la suite devenue une sportive célèbre

Les véritables parents d'Orksana l'ont abandonnée, alors qu'elle était encore à l'hôpital : elle avait deux doigts collés, un seul rein et le plus grave, les jambes tordues et de longueurs différentes. Ils ont refusé d'élever un tel enfant. À l'orphelinat, la jeune fille était victime d'agression, et a souffert de manières diverses. Oksana a été sauvée par une Américaine, Gay Masters, orthophoniste et médecin de Buffalo. La photo de cette petite fille l'avait touchée droit au cœur et elle a lutté pendant deux ans pour pouvoir l'adopter.

Aux États-Unis, la fillette a finalement été amputée des deux jambes, mais cela n'a pas empêché Oksana de prendre goût à l'aviron. Elle s'y attela avec une telle persistance qu'elle remporta la médaille de bronze aux jeux paralympiques de 2012. S'étant mise au ski, elle est revenue de Sochi avec les médailles de bronze et d'argent. Elle s'est également consacrée au cyclisme et au biathlon. Elle sort actuellement avec un sportif de la sélection masculine paralympique et a son propre compte Instagram, dans lequel elle donne de l'inspiration à tous ceux qui n'ont pas de membres pour vivre une vie heureuse et bien remplie. Elle est aussi un modèle pour tous les autres.

Cette femme a abandonné son mari et ses trois enfants pour aller vivre dans la jungle

Dans les années 1970, l'antropologue Kenneth Good a étudié la tribu Yanomami qui vit au sud du Venezuela. Il a appris leur langue et s'est marié avec une jeune femme appelée Yarima, qu'il a ensuite emmenée aux États-Unis. Le couple a eu trois enfants, mais la femme se sentait seule et malheureuse à New York et alors que son fils ainé, David n'avait que cinq ans, elle a décidé de revenir à la forêt tropicale d'Amazonie.

David ne pouvait pas comprendre pourquoi sa mère l'avait abandonné et en grandissant, il ressentait de plus en plus d'amertume envers elle. Mais un jour, il a lu les mémoires de son père, dans lesquelles il parlait des traditions de la tribu et de Yarima et il a réalisé qu'il voulait voir sa mère. Il a passé trois jours en Amazonie jusqu'à finalement arriver au village dans lequel vivait cette tribu. 20 ans plus tard, il a revu sa mère. Leurs retrouvailles ont été émouvantes, ils ont tous les deux pleuré, aussi bien la mère que le fils. David a passé trois mois avec elle, et l'a bien sûr comprise et pardonnée. Aujourd'hui, il étudie la culture de sa tribu native et est fier d'être à moitié yanomami.

Un homme et une bande de mouettes ont accidentellement détruit la chambre d'un hôtel. Le propriétaire leur a pardonné, mais seulement 17 ans plus tard

En 2001, le Canadien Nick Burchill a fait un voyage d'affaires à l'hôtel Fairmont Empress, dans la ville de Victoria. Cette ville est connue pour ses saucisses piquantes. Ses collègues lui avaient demandé de lui en rapporter quelques-unes, donc Rick avait rempli sa valise de ces saucisses, mais il avait peur que celles-ci s'abîment à l'intérieur. Il a donc décidé de les poser sur la table pour solutionner le problème et d'ouvrir la fenêtre. Il est ensuite parti faire un tour.

Cinq heures plus tard, il est entré dans la chambre et le Canadien y a découvert une bande de mouettes en train de manger ses saucisses. Ces saucisses ont beaucoup affecté la digestion des oiseaux, donc le lieu entier était rempli d'excréments. En plus, les oiseaux ont pris peur en voyant Nick et ont commencé à virevolter partout dans la chambre, abîmant tout ce qu'il y avait autour d'elles. Burchill a réussi à chasser les mouettes et il a lancé sa chaussure sur l'une d'elles, et comme l'oiseau sortait par la fenêtre, la chaussure l'a suivi. Nick avait une réunion de travail importante ce jour-là et a donc été obligé de récupérer sa chaussure sale, de la laver et de la sécher avec un sèche-cheveux. Alors qu'il était au téléphone, le sèche-cheveux est tombé dans l'évier plein d'eau et a provoqué un court-circuit. La chambre avait été détruite. À la suite de cela, on a interdit à ce Canadien de se présenter à l'hôtel.

17 ans plus tard, Burchill a écrit une lettre à la direction de l'établissement en s'excusant. L'hôtel a pardonné à cet hôte malchanceux et lui a de nouveau permis de séjourner dans leur établissement.

Quelle est l'histoire qui t'as le plus plu ? Raconte-nous les tiennes et d'autres que tu pourrais connaître de ce genre dans les commentaires. Elles apparaîtront certainement dans nos prochains articles.

Photo de couverture This morning/Youtube
Sympa/Histoires/Ces 6 histoires ont une fin tellement inattendue qu’elles pourraient être la base de grands scénarios pour Hollywood
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire