Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des enfants d’une école rurale vont au cinéma pour la première fois grâce à l’initiative de leur professeur

----
289

Edwin Linares est l’unique professeur des 26 élèves inscrits à la petite école de Chiquimula, au Guatemala. Il a eu l’idée de faire vivre une expérience spéciale à ses élèves à l’occasion de la Journée des Enfants en les emmenant au cinéma. Il a levé des fonds en vendant des produits dans le cadre de l’école, et a lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour pouvoir financer son idée et offrir à ces enfants un moment de joie.

Sympa a eu l’opportunité de parler avec ce professeur exemplaire : il nous raconte comment cette expérience s’est déroulée pour ses élèves, ainsi que leur quotidien, et tout le processus pour lequel il a fallu passer afin de mener à bien ce joli projet.

Une petite école, un professeur au grand cœur

L’École Officielle Rurale Mixte, où Edwin Linares enseigne, est située dans un tout petit village de 100 habitants du nom de Terreno Barroso, dans la bourgade de Tacón Arriba, au sud-ouest de Chiquimula. Certains des enfants doivent aller à l’école après une marche de deux heures le long d’un sentier de terre, si bien qu’il leur est impossible d’y aller tous les jours. Heureusement, et depuis l’an passé, leur professeur a lancé le projet “Rapprocher l’école” qui a pour but de donner un vélo à chaque enfant qui vit loin. “Grâce à Dieu, nous en avons trouvé 20, il ne nous reste plus qu’à en trouver six pour équiper tous les enfants”, raconte fièrement l’enseignant.

Un projet difficile mais inspirant

C’est la deuxième année que le professeur Edwin enseigne dans ce petit village. Ses élèves, qui ont entre six et quatorze ans, assistent normalement aux cours le matin, et travaillent ou bien aident leurs parents l’après-midi, et le soir, ils font leurs devoirs, même s’il n’y a pas d’électricité dans le village.

Une jolie initiative pour fêter le jour des enfants

Au Guatemala, le Jour des Enfants se fête le 1er octobre. Plusieurs personnes se sont proposées pour aider le professeur à organiser quelque chose de spécial. Un homme a ainsi offert l’accès aux installations d’une station thermale. Une dame a invité tous les petits au restaurant pour déjeuner dans un fast-food. Après ces deux premières activités, Edwin, a pensé que la journée devait se terminer en beauté avec une séance de cinéma.

La sortie avait un coût important : juste pour arriver en ville, il fallait compter 500 Quetzales (soit 59 euros). Le professeur a réussi à réunir l’argent nécessaire en vendant des citrouilles, du maïs et des mombins rouges.

L’aide qui manquait est arrivée par le biais d’un message de Facebook

Le 14 septembre, le “prof Edwin” a publié sur son compte Facebook le message suivant : “Le 2 octobre prochain, nous souhaitons offrir une expérience unique à nos élèves avec le soutien d’un groupe de personnes. Si vous souhaitez participer, vous pouvez nous parrainer pour 20 Quetzales (soit environ 2,36 euros) pour payer l’entrée au cinéma ou le trajet aller-retour. Ils n’ont pas de télévision, ils ne peuvent pas regarder de films, alors vous imaginez un peu s’ils avaient l’opportunité d’en voir un sur écran géant ? Si quelqu’un souhaite participer, vous pouvez m’écrire en inbox. Merci d’avance !!!”

La bonne volonté des gens ne s’est pas faite attendre

Grâce à la réponse positive et rapide de quinze personnes, tous les contacts et les connaissances du professeur et grâce au budget qu’il avait réussi à économiser, il a pu récolter un total de 7 000 quetzales (825 euros), soit beaucoup plus qu’initialement prévu. Cela a pu couvrir les dépenses pour l’entrée au cinéma et le transport dans deux mini-bus pour les activités de la journée. Le plan a fonctionné comme sur des roulettes !

Une journée inoubliable pour les enfants !

31 enfants de la communauté ont pu participer à cette journée. En effet, en plus des 26 inscrits à l’école cette année, il y en avait cinq autres de l’année précédente, qui n’avaient encore jamais eu la chance de vivre une telle expérience. Pour 29 enfants, c’était la première fois qu’ils allaient à la piscine, pour 28 d’entre eux, c’était la première fois qu’ils allaient au restaurant, et pour l’ensemble du groupe de 31, c’était le premier film qu’ils voyaient au cinéma. Ils ont vu Abominable.

Le jour suivant, le professeur a demandé à ses élèves d’écrire une lettre pour décrire leur journée. L’une de ses élèves a intitulé sa lettre “Le plus beau jour de ma vie”, tout simplement.

Cette belle histoire inspirante restera gravée dans l’esprit de ces enfants. Quels sont les mots que tu aimerais dire au professeur Edwin ? Partage tes impressions sur cet instituteur et sur le travail qu’il a réalisé dans les commentaires !

----
289