Sympa
Sympa

Eva Longoria, l’actrice qui ne savait pas qu’elle vivait dans la pauvreté car elle était toujours entourée d’amour

Eva Longoria est sous les feux des projecteurs depuis plus de 20 ans. Parmi ses personnages les plus appréciés figure Gabrielle Solis dans Desperate Housewives, le rôle qui l’a catapultée vers la célébrité. Mais Eva n’est pas seulement une actrice renommée, c’est aussi une femme qui a accompli beaucoup de choses. Peut-être que son enfance pleine de contrastes l’a motivée à aider les autres à grandir.

Chez Sympa, nous admirons profondément ceux qui parviennent au sommet, mais qui, même de tout là-haut, ne perdent pas de vue d’où ils viennent ni le monde qui les entoure.

Une enfance remplie d’amour, mais avec des carences

Eva a grandi avec ses trois sœurs dans le ranch familial au cœur du Texas. Son père, Enrique Longoria, était éleveur et sa mère enseignante en éducation spécialisée. Elle s’est toujours occupée de la grande sœur d’Eva, Elizabeth, qui a un handicap. L’enfance d’Eva a été entourée d’amour et de soutien de la part de ses parents. Parfois, ils ont sacrifié la climatisation ou le chauffage pour économiser de l’argent et permettre à leurs filles de faire du cheerleading ou de prendre des cours de musique. Un fait curieux est qu’Eva n’a jamais su qu’ils vivaient dans la pauvreté : “Je n’ai jamais su que nous étions si pauvres, car nous avons grandi avec beaucoup d’amour et ma famille est très unie.”

Ni les critiques ni les comparaisons ne l’ont arrêtée

AXELLE WOUSSEN//BAUER-GRIFFIN/East News

Dans son enfance, Eva a été taquinée pour son physique et traitée de surnoms blessants, mais cela ne l’a pas empêchée d’avancer et de vouloir accomplir ses rêves. “Ils disaient à ma mère : ’Tes filles sont très belles, mais elle, qui est-elle ?’ J’avais la peau sur les os et j’étais très maladroite. En grandissant, je savais que je ne dépendais pas de mon apparence ou de la superficialité d’être jolie, car je ne l’étais pas. J’ai toujours su que je devais travailler dur et qu’on ne me donnerait rien. Je pense que j’ai appris cela de ma mère et de mon père.”

Elle est consciente des opportunités que la vie lui offre

face to face / 0000001 / Reporter / East News

Les parents d’Eva ont toujours pris soin de sa sœur Elizabeth. Tout dans la famille tournait autour d’elle. “À chaque voyage, ils demandaient toujours : ’Est-ce que Lisa peut y aller, est-ce qu’elle va s’en sortir ?’”. Cela m’a appris à être consciente des opportunités que j’ai, alors il faut en tirer le meilleur parti. Elle m’a appris beaucoup de choses, c’est une âme incroyable, une belle lumière dans notre famille."

Dès son plus jeune âge, elle a découvert la valeur du travail

Pendant trois années de collège, Eva a travaillé dans un fast-food pour économiser de l’argent afin de payer sa quinceañera (la fête des quinze ans, une fête traditionnelle dans le monde latino-hispanique). Ce travail lui a donné de nombreuses leçons et l’a encouragée : “J’avais hâte d’avoir un travail et de gagner mon propre argent”.

Une heureuse découverte

Felipe Ramales, PacificCoastNews.com/EAST NEWS

Elle a étudié la kinésiologie à l’Université A&M du Texas et, à l’époque, elle a également remporté le titre de Miss Corpus Christi. Mais ce n’est qu’après avoir terminé ses études qu’elle a décidé de participer à un concours de talents qui l’a conduite à Los Angeles. Peu après, un agent de théâtre l’a découverte. Tout en auditionnant pour différents rôles, elle a travaillé comme dénicheuse de talents.

Tout droit vers le sommet et sans escales

L’une des premières apparitions d’Eva à la télévision était aux côtés de Luke Perry (Dylan de Beverly Hills, 90210). Mais son personnage le plus emblématique reste Gabrielle Solis, l’une des “desperate housewives” de la série du même nom, qui a débuté en 2004 et a duré huit ans. Elle est alors devenue très célèbre et l’une des actrices les mieux payées d’Hollywood, gagnant 375 000 dollars par épisode.

Un rêve partagé avec d’autres

Cependant, elle ne vit pas son succès toute seule. Eva a réalisé son rêve d’acheter une grande maison pour ses parents. “Chaque jour, ma mère se réveille et dit : ’J’ai l’impression d’avoir gagné à la loterie’.” Eva a également décidé de créer une fondation à son nom, qui a pour but d’aider les femmes latines à construire un meilleur avenir pour elles-mêmes et leurs familles grâce à l’éducation et à l’entrepreneuriat. Elle est également ambassadrice de fondations humanitaires telles que Global Gift. Eva a réussi à atteindre le sommet, mais de là-haut, elle n’oublie pas d’aider les autres à avoir une meilleure qualité de vie.

Et toi, quel événement de ton enfance a influencé ta vie d’adulte ?

Sympa/Célébrités/Eva Longoria, l’actrice qui ne savait pas qu’elle vivait dans la pauvreté car elle était toujours entourée d’amour
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire