Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Maman avait raison et pourtant, nous ne l’avons pas écoutée...

Nos mères. Elles voient tout venir. Cette intuition féminine et cet instinct maternel sont parfois stupéfiants : mais comment font-elles ? Elles savent tout de nous et nous donnent souvent des conseils que nous jugeons inutiles, voire stupides sur le coup. Mais quand nous y repensons quelques années plus tard, nous nous rendons compte que nos mamans avaient toujours raison.

A l'adolescence, beaucoup d'entre nous ont été durs et, parfois, excessivement insolents envers leurs parents. Nous sommes nombreux à avoir pensé qu’ils ne comprenaient rien à la vie. Les psychologues estiment que c'est une phase normale. La puberté est une période difficile au cours de laquelle l'individu essaie de trouver son identité et de tester les bases existantes et l'amour de ses parents. Mais il vaut mieux se rebeller à 15 ans puis être un adulte tranquille, plutôt que complètement exploser à 30 ans et commettre de graves erreurs.

Sympa a compilé des phrases prononcées par nos mamans que nous n'avons comprises que lorsque nous sommes devenus adultes.

1. "Les autres sont jaloux de toi, c'est tout."

A 13 ans, il semble que cette phrase soit la plus stupide du monde. Pourquoi les camarades de classe envieraient-ils ta coupe de cheveux ridicule ou ton énorme cartable ? Mais tu devrais voir la situation d'une manière légèrement différente.

Bien sûr, les enfants n'enviaient pas ta coupe de cheveux ou ton cartable, mais ils voyaient parfaitement le courage avec laquelle tu assumais les choses, le fait qu'au lieu d'être gêné, tu étais toujours toi-même. Et c'est ce qui a causé la jalousie des autres. Toutes les blagues qui t’étaient destinées n'étaient rien de plus qu'une tentative de t’embêter parce que l'on t'enviait. Et ta mère le savait.

2. "Le meilleur repos est de changer de tâches."

Dans l'enfance, cette phrase te causait beaucoup de découragement et de tristesse. Après tout, pour maman, "changer de tâches" signifiait laisser le ménage pendant un moment et aller au magasin. Mais c'est seulement avec l'âge que tu as compris à quel point elle avait raison.

Après tout, au cours de la journée de travail, l'alternance de tâches qui nécessite des compétences différentes est ce qui contribue à maintenir la productivité, et permet de ne pas se noyer dans la routine d'un travail monotone.

3. "Couvre-toi bien."

À 15 ans, sortir avec un bonnet ou un collant est un vrai cauchemar. Et aucun des camarades de classe ne le fait.

Mais après l'âge de 20 ans, les conseils de maman prennent tout leur sens et nous nous souvenons avec tendresse de ses tentatives pour bien nous protéger du froid. Et nous sommes admiratifs de sa persévérance malgré nos refus. Parce qu'aujourd'hui, nous ne pouvons pas sortir en hiver sans être correctement emmitouflés.

4. "L'amour arrive quand on ne s'y attend pas !"

A l'adolescence, cette phrase est perçue comme un simple moyen de nous rassurer. Ce n’est pas très efficace, d’ailleurs. Mais, en réalité, il s'avère que maman avait absolument raison.

Quand nous sommes plus âgés et qu’on vit notre vie, lorsque l'on est occupés à construire de grands projets pour l'avenir, alors l'amour apparaît de manière totalement inattendue. Et c'est merveilleux !

5. "Ne cherche pas à accélérer le temps."

Nous voulons d'abord aller à l'école le plus tôt possible. Ensuite, terminer le plus rapidement possible et commencer l'université. Une fois là-bas, nous sommes impatients de trouver un travail, et quand cela arrive, nous comprenons enfin qu'il n'y avait aucune raison de se dépêcher.

Le présent est précieux. Tu dois apprendre à apprécier ton temps au lieu de le presser. Certains comprennent le conseil de maman et profiter de chaque moment à 20 ans, d'autres, à 45 ans. Le plus tôt est le mieux…

6. "Je comprends que c'est difficile, mais tu vas surmonter cette épreuve."

À 16 ans, tout problème avec le sexe opposé est une catastrophe. Et maman, bien sûr, ne comprend rien, et notre vie est foutue. Il ne nous reste plus qu'à nous enfermer dans la chambre et pleurer toutes les larmes de notre corps.

Mais là encore, maman avait raison. Parce que ta vie continue et, même si tu rencontres la mauvaise personne et as le cœur brisé, une personne spéciale finira par arriver dans ta vie, plus tard.

7. "Tu comprendras quand tu seras plus grand."

Tout le monde a entendu cette phrase banale au moins une fois dans sa vie. Mais les années passent et ces mots commencent à avoir un sens.

A 14 ans, tu penses tout savoir et que tes parents sont simplement trop vieux pour comprendre. Mais entre 20 et 30 ans, tu réalises qu'à cette époque, tu n'étais encore qu'un gamin et que tu avais encore tellement, mais tellement de choses à apprendre ! Et maman, comme toujours, avait raison.

8. "Tu comprendras quand tu auras des enfants !"

On a tous entendu notre mère prononcer cette phrase pour justifier une interdiction quand nous étions adolescents. Pour nous, ce n’était qu’une vieille excuse : de toutes manières, Maman ne comprend rien !

C’est seulement lorsque nous avons nos propres enfants que nous devenons pleinement conscients et ressentons toutes les inquiétudes et les angoisses d’un parent. Et cette phrase prend alors tout son sens !

9. "Tu me remercieras plus tard."

À 14 ans, ces mots sont difficiles à croire. Comment pourrais-tu remercier maman pour les exercices stupides qu’elle te fait faire de bon matin quand tu es encore à moitié endormi, ou encore quand elle t'oblige à aller toutes les semaines à l’école de musique alors que tu préfèrerais jouer au foot ou aller en ville avec tes copines ?

Mais plus nous vieillissons, plus nous comprenons qu’elle ne faisait pas ça pour nous embêter, mais pour contribuer à notre développement, notre épanouissement et notre bien-être. C'était l'une de ses nombreuses façons d'exprimer son amour.

Et pour cela, maintenant nous disons : "Merci Maman !"

Partage cet article avec tes amis ! Et à toutes les mamans… MERCI ! Vous aviez raison...

Ilustradora Ksenia Shvedova pour Sympa