Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Mon mari ne voulait pas de chien, mais mes filles se sont battues pour Luna, et elle a changé nos vies

----
542

On dit que tant que tu n’as pas aimé un animal, ton âme est endormie. Je m’appelle Eva, et je vais vous raconter l’histoire de Luna, qui est arrivée dans nos vies et nous a appris beaucoup de choses.

C’est une petite chienne de race Schnauzer noire et grise, qui a fait son arrivée il y a trois ans. Après une longue hésitation, nous avons décidé de ramener chez nous un animal de compagnie, qui nous a fait changer notre attitude envers les animaux.

Exclusivement pour les lecteurs de Sympa, je vais raconter aujourd’hui comment une petite créature a été capable de transformer la vie d’une famille entière.

Mes filles voulaient désespérément un animal de compagnie. On avait déjà des poissons, mais selon elles, ils ne pouvaient pas être considérés comme tels parce qu’on ne pouvait pas interagir avec eux. Mon mari détestait les animaux depuis notre rencontre, et il m’avait donné ses raisons : la maison serait pleine de poils et sentirait mauvais. À cause de cela, il n’a jamais voulu un animal de compagnie dans sa jeunesse, et il n’en voulait certainement pas un à l’âge adulte. De plus, l’une de nos filles était allergique aux poils de chiens et de chats et avait eu plusieurs crises respiratoires au cours des dernières années, à la suite de contacts avec des animaux.

Quand les filles ont grandi et que la plus jeune a surmonté son allergie, elles ont commencé à nous demander de leur offrir un chiot. Elles ont insisté pendant toute une année, et elles ont pleuré et pleuré sans s’arrêter. L’aînée nous a même reproché d’avoir gâché son enfance et sa vie en ne lui permettant pas d’avoir un chiot comme les autres enfants. Un jour, elles ont décidé de s’allier contre mon mari et ont cessé de lui parler en signe de protestation. Pour lui, c’était terrible, il avait déjà l’habitude d’être l’enfant gâté de la maison et de ses princesses (qui avaient alors respectivement 10, 8 et 4 ans), qui couraient pour le serrer dans leurs bras quand il rentrait à la maison après le travail. Ces deux semaines ont donc été un véritable supplice. J’ai parlé aux filles et j’ai essayé de leur expliquer que ces décisions devraient être prises par des adultes, et que nous ne pouvions pas toujours satisfaire tous leurs caprices (je ne voulais pas de trois filles gâtées qui pensaient pouvoir réaliser tous leurs souhaits de cette façon), mais leurs arguments étaient si valables qu’ils ont fini par me convaincre et me rallier à leur cause.

Leurs arguments étaient les suivants :

  • “On va s’occuper du chiot. Ni toi ni papa n’aurez à faire quoi que ce soit” (aujourd’hui je réalise que ce n’était pas vrai, car c’est à moi que revient la charge de l’emmener chez le vétérinaire, de payer ses vaccins, son toilettage et sa nourriture).
  • L’aînée s’est donné la peine d’aller sur Internet et de faire des recherches sur les avantages de grandir avec des chiens, et m’a convaincue avec deux arguments : les chiens aident à surmonter les peurs et la tristesse, et les enfants préfèrent jouer avec leurs animaux domestiques plutôt qu’à des jeux vidéo.
  • Elles m’ont dit qu’elles allaient m’aimer pour toujours et que je serais leur mère préférée toute leur vie (ce dernier argument m’a touché en plein cœur).

Un jour, mon mari n’a plus supporté la pression et il m’a demandé de me renseigner pour trouver un petit chien qui ne perdrait pas ses poils, qui ne sentirait pas mauvais et qui serait assez intelligent pour apprendre à faire ses besoins dans un endroit désigné.

C’est ainsi que mes recherches ont commencé, en consultant le pédiatre de notre plus jeune fille pour savoir s’il existait des chiens “non allergènes”, en s’enquérant de leur taille, de leur couleur, etc. Tout cela sans le dire aux filles, qui faisaient encore la tête à leur père 12 jours après le début du plan. J’ai finalement trouvé un petit chiot adorable, et nous avons décidé de le ramener à la maison. Nous avons choisi un Schnauzer parce que c’est l’une des races de chiens qui perdent le moins leurs poils. Elle est également recommandée pour les personnes allergiques. Nous voulions un petit chien, obéissant et gentil envers les filles, donc cela nous était égal que ce soir un chien de race ou non.

Le jour où on l’a ramenée à la maison, elle ressemblait à un petit animal en peluche. Quand mon mari a appelé les filles dans le salon pour leur dire qu’il devait leur montrer quelque chose, il leur a donné la chienne de ses propres mains. Ma fille cadette, complètement incrédule, m’a demandé : “C’est pour de vrai ?” La chienne, qui a reçu le nom de “Luna”, est devenue leur fidèle protectrice. Elle dort au pied de leur lit lorsqu’elles sont malades et aboie après quiconque tente d’approcher leur chambre. Elle prend soin d’elles et les protège, surtout les deux plus jeunes. Parfois, je les trouve ensemble dans un coin de la maison en train de jouer. Elles la déguisent, lui lisent des histoires et cachent ses jouets pour que Luna puisse les chercher. Quant aux allergies ? Rien, notre cadette n’a pas eu de crise majeure depuis que la petite chienne est arrivée chez nous.

Luna leur a appris à être responsables, gentilles et respectueuses envers tous les animaux. Maintenant, elles les aiment et cherchent toujours à aider d’autres créatures. Elle a éveillé en elles de la compassion, leur donnant envie de sauver des chats et des chiens de rue pour leur trouver un foyer.

Elle leur a appris à être plus patientes, plus prudentes et curieuses. La petite chienne est très obéissante : elle dort dans son petit lit, elle ne casse rien, elle ne grimpe pas sur les meubles à moins qu’on ne lui demande, elle obéit quand on lui dit d’arrêter d’aboyer, elle fait ses besoins là où on lui a appris, et elle suit nos filles partout. Mais au-delà de ce que les filles lui ont appris, j’apprécie tout ce que Luna a éveillé en elles.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, parce que celui qui l’aime le plus est... mon mari ! Il s’occupe d’elle et l’emmène se promener le week-end, lorsque les filles dorment encore. Nous aimons Luna pour beaucoup de choses, mais surtout parce qu’elle rend nos filles heureuses et pour tout ce qu’elle leur a appris ; nous n’aurions jamais imaginé qu’une si petite créature puisse nous faire autant de bien à tous !

Si tu as un animal de compagnie, nous aimerions savoir ce que tu aimes le plus chez lui ou elle ; fais-nous en part dans les commentaires !

Photo de couverture ecnazar / Instagram
----
542