Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Quel fut le sort de la princesse Margaret, la sœur de la reine Élisabeth II ?

Il y a toujours eu des personnalités et histoires intéressantes et brillantes parmi les aristocrates et les membres des familles royales. La vie de la princesse Margaret, la sœur de la reine Élisabeth II, pourrait d’ailleurs servir de scénario à un mélodrame sentimental. Elle était belle, charismatique et franche. Margaret est née pour briller, mais elle n’a pas du tout vécu le conte de fées espéré.

Sympa va te parler aujourd’hui du destin de l’une des femmes les plus belles et extraordinaires du siècle dernier.

Margaret était la fille du roi George VI et de la reine Élisabeth (la mère de la reine actuelle). Pendant longtemps, sa famille n’a pas revendiqué le trône, et vivait une vie aristocratique plutôt modeste, mais en 1936, le frère aîné de George, le roi Edward VIII, a démissionné du trône pour épouser Wallis Simpson, une femme divorcée. C’est ainsi que le père de Margaret devint roi, et sa grande sœur, “Lilibet” comme on l’appelait, devint l’héritière directe du trône.

Les deux sœurs étaient complètement différentes : Élisabeth, la future reine, était conservatrice, et aimait l’ordre et les traditions, alors que Margaret était une jeune femme plutôt rebelle. Les deux sœurs recevaient autant d’amour l’une que l’autre de leur famille, mais l’aînée se préparait déjà pour le titre royal, alors que la plus jeune restait toujours dans son ombre, gardait ses distances, et selon l’étiquette, recevait des révérences toujours après sa grande sœur.

En grandissant, Margaret est devenue une réelle beauté : les magazines de mode l’invitaient à poser sur leurs couvertures, elle était comparée aux plus belles actrices d’Hollywood, et les maisons de couture organisaient des défilés spéciaux rien que pour elle. On dit que parmi ses plus grands admirateurs se trouvaient le peintre Pablo Picasso et l’écrivain John Fowles.

La vie de Margaret fut dévastée lorsque son père bien-aimé mourut subitement : il comprenait ses sentiments comme personne d’autre, parce qu’il avait lui-même passé la majeure partie de sa vie dans l’ombre de son frère. Élisabeth devint donc reine et s’éloigna peu à peu de sa sœur. Margaret et sa mère ont ensuite déménagé de Buckingham Palace à Clarence House. À peu près à la même époque, la jeune fille a commencé à vivre une relation avec le jeune capitaine Peter Townsend, qui servait la cour.

Lors du couronnement d’Élisabeth II, Margaret retira quelques cendres de l’uniforme de Peter Townsend, geste qui provoqua un véritable scandale : les journaux furent rapidement remplis d’articles parlant de la prétendue romance parmi les deux jeunes. C’était vrai, mais le couple ne pouvait pas se marier, non seulement à cause de leur différence de statut social et d’âge, mais surtout par le fait que le capitaine Townsend était un homme divorcé, ce qui signifie qu’il ne pouvait pas épouser la princesse. Bien que sa sœur, la reine Élisabeth II, ait approuvé ce mariage, l’Église s’y opposa fermement.

Le capitaine fut ensuite envoyé en Belgique pour deux ans, et Margaret resta à Londres. Pendant tout ce temps, les amants ont continué à entretenir une relation à distance, mais autour d’eux il y avait de plus en plus de rumeurs. Les journaux considéraient Peter comme un “simple soldat”, l’église était contre le remariage, et le peuple condamnait cette union inégale. Margaret était alors une fille très jeune et inexpérimentée, et elle a subi de très fortes pressions à la fois de la part de sa famille et de la société.

Après avoir fêté ses 25 ans, elle a décidé qu’elle n’épouserait pas Peter Townsend, et qu’elle accomplirait son devoir envers son pays. On ne peut que deviner à quel point il lui était difficile de tirer un trait sur son grand amour.

La rupture avec Peter fut extrêmement douloureuse pour Margaret, alors elle tenta de l’oublier en menant une vie de bohème, en enchainant fêtes, banquets et réceptions interminables. Elle a commencé à boire de l’alcool, et par conséquent, elle s’est mise a parler davantage, même en public. Elle a connu de nombreuses aventures, mais la plupart de ses prétendants ne lui convenaient pas, car ils avaient un statut social différent du sien.

Quatre ans après sa rupture avec Peter, Margaret découvrit qu’il allait épouser une fille qui lui ressemblait fortement. Sans y réfléchir, la princesse demanda immédiatement en mariage le photographe Anthony Armstrong-Jones avec qui elle sortait à ce moment-là. Cette décision fit éclater un scandale : la dernière fois qu’une personne de sang royal avait épousé un roturier, c’était 450 ans auparavant. Mais Margaret n’a pas baissé les bras et a obtenu la permission de se marier. Leur union fut donc officialisée en 1960.

La robe choisie par Margaret était simple, mais très belle. Son mariage était magnifique, et il s’est également distingué par le fait qu’il fut le premier mariage royal à être diffusé en direct à la télévision. En peu de temps, le couple a eu deux enfants : David et Sarah.

Cependant, il était difficile pour deux personnalités aussi brillantes et capricieuses de s’entendre sous un même toit, et ce n’est généralement pas une bonne idée d’épouser quelqu’un juste pour se venger d’une autre. Le couple s’est donc séparé au bout de 18 ans. Ainsi, Margaret a créé une autre situation sans précédent : avant elle, les divorces dans la famille royale n’étaient pas les bienvenus.

Avec l’âge, le caractère de Margaret devint de plus en plus fort. Par exemple, il paraît que lorsque la princesse a rencontré l’actrice Elizabeth Taylor, elle lui aurait dit que sa bague faisait vulgaire. Margaret était dépendante à l’alcool et à la cigarette : malgré son statut dans la haute société et sa situation financière aisée, elle souffrait d’une profonde blessure intérieure et fut déçue par la vie jusqu’à la fin de ses jours.

D’ailleurs, bien des années plus tard, les chemins de Margaret et Peter ont fini par se rencontrer de nouveau. C’est arrivé dans les années 90, lors d’un dîner avec la reine. La princesse a alors déclaré que, après toutes ces années, Peter n’avait changé en rien, “si ce n’est que ses cheveux sont devenus gris.”

La princesse Margaret est décédée à l’âge de 71 ans des suites d’un AVC (accident vasculaire cérébral). Malgré tous ses problèmes, la reine Élisabeth II a toujours beaucoup aimé sa sœur. Lors de ses funérailles, elle passa beaucoup de temps près du cercueil, incapable de retenir ses larmes.

Selon toi, de quoi souffrait le plus la princesse Margaret, de la rivalité avec sa sœur ou parce qu’elle a dû renoncer à son grand amour ? Dis-nous ce que tu en penses dans les commentaires. Et bien entendu, partage cet article avec les personnes de ton entourage !