Sympa
Sympa

Quelles sont les astuces utilisées depuis des centaines d’années pour se protéger du froid

Les humains ont toujours été très inventifs lorsqu’il s’agissait de leur survie. Par exemple, le chauffage par le sol a été inventé il y a plus de 7 000 ans ! Aujourd’hui, les Suédois utilisent avec succès la technologie internet pour se réchauffer dans leurs maisons bien équipées.

L’équipe de Sympa a décidé de découvrir les astuces que les gens utilisent dans le monde entier pour se réchauffer en hiver, et de se pencher sur l’efficacité de leurs méthodes pour rester au chaud.

Chine : de nombreuses couches de vêtements, des fenêtres orientées vers le sud et un espace surélevé en briques appelé kang

En Chine, un grand nombre de maisons n’ont pas de chauffage central. Les personnes aisées installent des radiateurs et font passer des tuyaux de chauffage sous le plancher. Les anciens et ceux qui n’ont pas assez d’argent se réchauffent selon la bonne vieille méthode de “s’habiller comme un chou” : ils enfilent plusieurs vestes à la fois. Et parfois, il fait tellement froid dans les maisons qu’il faut s’habiller en arrivant de la rue, et non l’inverse.

Voici d’autres façons traditionnelles pour les Chinois de chauffer leurs maisons :

  • Les maisons sont construites avec des fenêtres et des portes orientées vers le sud. La maison est bâtie de telle sorte que le soleil ne passe pas trop par les fenêtres, mais qu’elle se réchauffe.
  • Jusqu’à aujourd’hui, on trouve dans les maisons rurales un poêle en briques chauffé par le feu, un kang qui fait au moins deux mètres de long, et parfois occupe la moitié de la pièce. Pour les Chinois, le kang était plus qu’une simple cuisinière : il servait de table, de lit, de chaise. Les cérémonies de mariage et autres rites se déroulaient sur des kangs recouverts de nattes. En fait, le kang était littéralement un sol chauffant, et les Chinois le fabriquaient déjà il y a 7 000 ans.

Une femme coud assise sur un kang.

Japon : yutanpo, kairo et kotatsu

Au Japon, il n’y a toujours pas de chauffage central, et les murs des maisons sont aussi fins que du papier. L’isolation est également médiocre, de sorte que le froid rentre partout : par les fenêtres, les portes et le sol. Le fait est que de nombreuses maisons y sont construites pour une courte période. Leur durée de vie est de 30 ans, après quoi les maisons sont démolies et reconstruites. Par conséquent, il peut faire assez froid même pendant les hivers chauds. Mais les Japonais astucieux ont trouvé plusieurs moyens de résoudre le problème :

  • Pour se réchauffer la nuit, les Japonais utilisent un yutanpo. Il s’agit d’une bouillotte ou d’un coussin chauffant rempli d’eau chaude. Ils sont fabriqués en plastique, en aluminium et, plus rarement, en caoutchouc. Mais le yutanpoe présente de nombreux inconvénients : il ne réchauffe qu’une partie du corps, et si tu ne fermes pas bien le couvercle ou si l’eau est trop chaude, tu peux te réveiller avec des brûlures.
  • Les Japonais malins se promènent avec des kaïro : de minuscules chaufferettes qui sont des sachets de gel. Si tu les secoues dans tes mains ou les froisses en déplaçant le gel à l’intérieur, ils dégagent de la chaleur. Tu peux les mettre dans ta chaussure ou ta poche si tu le souhaites, et certains, munis de velcro, peuvent être attachés directement à tes vêtements.
  • Et, bien sûr, les Japonais sont tenus au chaud par leur chère table kotatsu. C’est une simple couverture qui recouvre une table avec un chauffage. Lors des soirées froides, cela devient le point central de la maison où toute la famille se réunit pour discuter, regarder la télévision ou jouer ensemble.
"Hier, on nous a livré un kotatsu : une table basse avec un poêle électrique à l’intérieur, recouvert sur le dessus d’une épaisse couverture, puis d’un plateau. Et maintenant, il est le centre de toute vie et de toute chaleur à la maison : on a envie de travailler dessus, de boire du thé, de se réchauffer les pieds le soir, de grimper jusqu’à la tête dans la couverture.

États-Unis, Pays-Bas et nord de l’Allemagne : poêle à pied

Le poêle était une simple boîte en bois, à l’intérieur de laquelle était placé un bol ou un pot en céramique ou en métal contenant des braises incandescentes. Il y avait des trous dans le haut de la boîte par lesquels l’air chaud circulait. On pouvait se réchauffer en mettant les pieds sur le dessus de la boîte en la couvrant d’un long tissu ou d’une couverture. Au dix-neuvième siècle aux États-Unis, on apportait souvent de tels “tabourets” aux longs offices religieux pour ne pas avoir froid en restant longtemps assis sur un banc.

Les pauvres qui voyageaient en chariot ou en traîneau avaient leur propre moyen de se réchauffer : ils portaient des briques chauffantes ou utilisaient un fer à repasser ou une pomme de terre en chemise comme coussin chauffant.

Israël : soupe chaude et pantoufles à carreaux

Israël est un pays chaud, c’est pourquoi on y construit surtout des maisons d’été. Par conséquent, pendant les courtes périodes d’hiver où il fait vraiment froid, les carreaux glacés au sol, les murs froids en ciment et les courants d’air enlèvent toute la chaleur qui pourrait se trouver dans la pièce. Mais outre les radiateurs chauffants et les climatiseurs dotés de fonctions de chauffage, les gens ont trouvé des moyens simples de se réchauffer pendant la saison froide :

  • Installation de cheminées à bois, au gaz ou électriques et exploitation de systèmes de chauffage par le sol.
  • Boire beaucoup de thé et ne pas se promener dans la maison sans chaussettes chaudes ou pantoufles à carreaux.
  • Savourer un bol de soupe au poulet chaude faite maison, accompagnée de légumes et de couscous.

Finlande : des saunas à l’énergie de la nature

Les Finlandais se réchauffent dans les saunas depuis l’Antiquité. Les saunas étaient plus que de simples lieux de toilette : en hiver, ils servaient d’habitation. Un sauna n’était qu’un trou dans le sol, sans fenêtre, dans lequel un tas de pierres était chauffé par un feu allumé en dessous sur du bois de chauffage. Après six à huit heures de chauffage, la fumée était évacuée par une trappe, et on pouvait entrer et profiter de la chaleur.

Les maisons modernes en Finlande sont bien isolées et ont souvent trois, voire quatre-cinq fois plus de vitrage. De nombreuses maisons sont reliées au système de chauffage urbain, mais 70 % des petites maisons nouvellement construites sont équipées de pompes à chaleur qui convertissent l’énergie provenant de sources de chaleur externes (eau, air). Elles sont de petite taille et n’ont pas besoin de carburant.

Royaume-Uni et États-Unis : des chaufferettes en laiton aux couvertures électriques

Les cheminées dans les films évoquent des associations avec le confort et la chaleur, mais en réalité, elles ne servaient pas à grand-chose : la majeure partie de la chaleur s’échappait par la cheminée. Même si la maison était éclairée par le feu de la cheminée toute la journée, la température de la pièce ne dépassait pas toujours le point de congélation, et les aliments pouvaient tout simplement geler. De plus, même dans une grande maison, juste une pièce était généralement chauffée et tous les membres de la famille se réunissaient là. Afin de rester au chaud pendant leur sommeil, les Britanniques et les Américains ont eu recours à de nombreuses astuces :

  • Les gens se couchaient avec des bonnets et des vêtements en laine sur lesquels ils portaient des chemises de nuit. On utilisait plus d’une couverture à la fois.
  • Le lit était chauffé à l’aide de chaufferettes en laiton, semblables à de grandes casseroles, qui étaient remplies de charbons ardents ou fumants et placés entre des draps de lin.
  • Plus tard, elles ont été remplacées par des chaufferettes en caoutchouc qu’on remplissait d’eau chaude. Au début du XXème siècle, elles ont été remplacées par des couvertures électriques. Cependant, jusqu’au début du XXIème siècle, il n’était pas très sûr de dormir dessous : elles pouvaient provoquer un incendie, car elles ne s’éteignaient pas en cas de surchauffe.
“Mon enfance s’est déroulée dans la période d’après-guerre en Grande-Bretagne. Nous avons eu de la ” chance " : notre maison était neuve et avait le chauffage central ! Il s’agissait d’une chaudière à charbon de la taille d’une boîte d’allumettes, qui nécessitait les efforts de l’équipe de soutiers du Titanic pour parvenir à nourrir sa petite bouche insatiable. Cela dit, il n’a jamais chauffé le radiateur au-dessus de 2°C. Nous avions une cheminée allumée dans notre salon. C’était génial de s’asseoir à 15 cm d’elle. Alors que mon visage était éclairé par les flammes, mon dos était couvert de gel : les fenêtres étaient en métal et il y avait des troues par lesquels le vent perçant rentrait dans la pièce. Les fenêtres de la chambre étaient couvertes de givre de l’intérieur. Je devais me mettre au lit tout habillé, en poussant avec mes pieds un coussin chauffant en caoutchouc rempli d’eau chaude. Et quand le frisson se calmait finalement sous les couvertures, je pouvais enfin enfiler mon pyjama, réchauffé par le coussin chauffant, sans avoir à sortir du lit, et, oh, le bonheur, m’endormir enfin."

Suède : chaleur générée par les gens et leur activité sur internet

Une grande partie de la Suède est passée à des systèmes de chauffage domestique respectueux de l’environnement. Dans de nombreuses habitations, le chauffage géothermique, qui utilise la chaleur naturelle de la terre, est responsable du confort de la maison. Bien que le chauffage géothermique soit assez coûteux, il est généralement amorti en huit ans. D’autres moyens de rester au chaud sont tout aussi intéressants :

  • De nombreux Suédois installent des panneaux solaires et s’assurent ainsi une chaleur quasi gratuite à vie.
  • Toutes les photos et tous les textes que nous publions sur Instagram et Facebook sont stockés dans d’immenses entrepôts de serveurs. L’un d’entre eux, situé à Stockholm, offre un réel avantage aux gens : toute la chaleur qu’il produit est utilisée pour chauffer les maisons des habitants de cette ville.
  • Il y a également l’idée de transformer la chaleur générée par les passagers du train en chauffage pour un immeuble de bureaux voisin. La chaleur excédentaire serait détournée par le système de ventilation et réchaufferait les conduites d’eau qui chauffent les bureaux.

Comment tu te sauves du froid en hiver ? As-tu des aliments ou des boissons préférés que tu gardes pour les soirées particulièrement froides ?

Sympa/C’est curieux/Quelles sont les astuces utilisées depuis des centaines d’années pour se protéger du froid
Partager cet article