Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Un psychologue reconnu a partagé les conclusions qu’il a tirées après 15 ans de mariage

Je m’appelle Pavel Zygmantovich. Ma femme et moi, nous nous connaissons depuis 2002. En 2003, nous avons commencé notre vie ensemble, c’est-à-dire qu’en 2018, nous avons fêté nos 15 ans de mariage. Notre cheminement n’a pas toujours été facile, et même aujourd’hui, il se heurte à quelques difficultés. Et pourtant, la plupart de nos journées sont ensoleillées : je n’ai pas le souvenir de petites mésententes, et encore moins de gros conflits de couple ces dernières années...

On se séparait, on se réconciliait, et ensuite, on était de nouveau ensemble, puis encore une séparation, et de nouveau une réconciliation. C’est ainsi que nous avons été séparés pendant 14 mois pour être précis. Mon souhait est donc de partager avec les lecteurs de Sympa les 10 conclusions les plus importantes que j’ai tirées de cette expérience !

1.

L’amour à lui seul n’est pas suffisant. Les gens adorent exprimer leur déception lorsque l’amour “pur” est remplacé par des concepts stratégiques ennuyeux pour favoriser l’harmonie du couple. C’est affreux ! Quel malheur ! Or, en réalité, le fait de perdre un certain équilibre est, pour ainsi dire, positif. Car en effet, l’amour n’est pas, à lui seul, suffisant. L’amour peut se voir détérioré à cause d’un mot malencontreux ou d’une action maladroite (et il peut y en avoir des centaines).

Les gens ne sont pas parfaits, et l’amour ne saurait compenser cette imperfection. Or, la compréhension de la fragilité de ce sentiment et le travail sur le lien peuvent parfaitement compenser les défauts de façon efficace. Quand nous nous disons que l’amour ne suffit pas, nous ne faisons rien du tout et nous adoptons une attitude passive. Une passivité extrêmement destructive pour la relation. Il faut donc se mettre au travail !

2.

Une relation de couple, c’est une flamme. Et pour entretenir la flamme, il nous faut du bois. Du bon bois bien sec. Tu peux l’acheter, ou te le procurer toi-même, toujours est-il que tu dois t’y mettre et y consacrer du temps et des efforts. En attendant, tu peux avoir le sentiment que tu travailles pour rien et que cela n’a rien à voir avec ta relation. Il est temps que tu saches qu’il n’en est pas ainsi. Du tout !

Par exemple, si tu es fâché et si tu as envie d’offenser ta moitié, réfléchis une seconde avant de parler et tâche de soigner tes mots, de trouver des expressions plus précises et subtiles. C’est ce que j’appelle “l’acquisition” du bois (pouvoir s’arrêter à temps) et son “utilisation” (trouver des expressions plus appropriées). Ce n’est pas évident, c’est sûr. Mais si tu y arrives, cette flamme ne s’éteindra jamais !

3.

La tâche des conjoints est de rendre plus facile la vie de l’autre. Mieux vaut donc que tous les deux essayent de se rendre mutuellement la vie plus facile. Et pourtant, nous assistons de temps en temps à la situation anecdotique du type “Non, toi d’abord”. En fait, généralement, la vie équilibre les circonstances : aujourd’hui, c’est toi, demain, ce sera moi. Ce qui est vraiment important ici, c’est de se poser, au moins une fois par jour, la question suivante : “Que puis-je faire pour lui rendre la vie plus facile ?”.

4.

C’est facile de prendre la décision de se séparer, mais celle-ci est très aléatoire. Tu n’as qu’à claquer la porte, et voilà, c’est fait ! De fait, on se trompe soi-même pour éviter de chercher une solution. Si nous ne sommes pas dans une situation de violence, le divorce ne constitue pas une issue, bien au contraire, il s’avère être un refus, ni plus ni moins. C’est beaucoup plus raisonnable de prendre la décision de lutter et commencer à apprendre comment construire un lien sain et aimant. Ici encore, c’est difficile. Mais il est important d’apprendre à regarder au-delà du plan physique.

5.

Nous sommes dans le même bateau. L’attitude de ma femme dépend de mes actions et vice-versa. Nous sommes le contexte de l’autre. C’est pour cela qu’il faut faire attention aux mots et aux actions. C’est agréable de se vanter de ce que l’on fait ou de ce que l’on pense, mais les conséquences peuvent ne pas être très agréables. Mieux vaut faire attention et comprendre que nous n’avons qu’un seul bateau, et qu’il faut savoir en prendre soin.

6.

Souvent, le fait de rester silencieux peut être utile (notamment si tu sens que tes mots ne vont pas améliorer la situation). Il se peut que tu aies envie d’apprendre à ta moitié comment mener un bon style de vie, comment se comporter lors d’un événement spécifique ou comment réagir face à une situation, etc. Malheureusement, ces “apprentissages” sont malvenus et ne servent à rien. Alors, à quoi bon s’en servir ? Juste pour avoir raison ? Ou alors tu étais fâché et tu n’as pas pu te contenir ? Sérieusement, mieux vaut rester silencieux !

7.

Essaie de ne pas te méfier de ta moitié. Les pensées négatives vis-à-vis des personnes nous envahissent très vite, même s’il s’agit de l’un de nos proches. Il a oublié une date importante, il ne m’aime plus ! Elle me demande où je suis, elle veut me contrôler ! Tu ne peux pas te permettre d’avoir ces pensées. Du moins, il faut en avoir des preuves, tu ne trouves pas ? Ou tu peux aussi lui poser la question. Généralement, il ne s’agit pas des raisons que tu imagines, pas du tout ! Attends donc un peu et tâche de ne pas penser à des choses négatives. Prends ton temps !

8.

Il faut à tout prix éviter les disputes au sein du couple. Le fait de trouver un consensus (c’est-à-dire, une solution pouvant s’adapter aux souhaits de chacun) est très complexe. Que peut-on faire alors ? Car c’est très difficile de mener une bonne relation. Mais si tu veux la sauver, apprends à négocier. C’est ce qu’il faut faire quand les choses se compliquent, ça vaut vraiment le coup !

9.

Des caresses, beaucoup de caresses. Nous avons toujours tendance à remarquer les mauvaises choses et à essayer de les éliminer. Manifestement, ce comportement a été utile lors de l’évolution de notre espèce. Et pourtant, pour les couples, les choses ne fonctionnent pas ainsi. Il ne suffit pas d’oublier les mauvaises choses, il faut ajouter, toujours ajouter et se rappeler des bonnes choses. Il faut qu’il y ait plus de caresses, de mots chaleureux, il faut prouver à sa moitié qu’on s’intéresse à elle. C’est très agréable et plaisant !

10.

Tu dois faire des progrès chaque jour. Tu ne peux pas changer ta moitié, mais toi, tu peux changer ! Et, étant donné que vous êtes dans le même bateau, tes changements toucheront profondément l’autre membre de “l’équipage” de votre croisière. Les relations sont presque toujours un excellent entraînement pour l’épanouissement personnel. Profite donc de cette occasion pour mûrir chaque jour un peu plus.

Avec quelles conclusions es-tu d’accord ? Lesquelles, d’après toi, sont erronées ? Partage ton avis dans les commentaires !