Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Une femme atteinte de vitiligo raconte comment elle est parvenue à s’accepter et à devenir mannequin

5--5
420

“La beauté va au-delà de la peau” : Iomikoe Johnson est une jeune femme atteinte d’une maladie nommée le vitiligo. Sa maladie lui a d’abord procuré beaucoup de rejets de la part des autres et d’anxiété. Mais avec l’aide et le soutien de son petit ami, de sa famille et de ses enfants, cette mère de famille est parvenue à se sentir bien dans sa peau. Grâce à tout ce qu’elle a accompli, elle a réussi à donner du courage à d’autres personnes. Aujourd’hui, elle est célèbre et son histoire a ému des milliers de personnes.

Chez Sympa, nous sommes admiratifs du parcours de Iomikoe et nous souhaitons partager son histoire avec toi.

Le vitiligo est une maladie de peau qui provoque la mort des cellules pigmentaires et qui entraîne une dépigmentation de la peau, au point que la zone touchée devienne blanche. La maladie est considérée comme relativement commune mais est incurable. Iomikoe a appris à s’accepter, ainsi que sa peau. “Je veux que le monde puisse voir mon art. Je suis un art vivant, un art humain”, indique la jeune femme.

Aujourd’hui, Iomikoa a 38 ans, et elle a développé le vitiligo à 25 ans. À ce moment-là, elle ne savait pas ce que c’était. Lorsqu’elle a remarqué les premières taches blanches sur son bras, elle pensait qu’il s’agissait d’un cancer, mais quand elle s’est aperçue qu’elles se répandaient sur d’autres zones de son corps, elle a compris que ce devait être quelque chose de différent. Durant cette période de sa vie, Iomikoa a été rejetée pour son apparence, elle a été parfois traitée de “vache” et de “dalmatien”, les inconnus dans la rue n’arrêtaient pas de la fixer, les enfants avaient peur de s’approcher d’elle et certaines personnes refusaient même de lui serrer la main.

Ces interactions négatives l’ont beaucoup affectée et elle ne sortait pas de chez elle sans avoir passé des heures à cacher ses taches avec des produits cosmétiques. En plus d’appliquer du maquillage, elle devait porter des vêtements à manches longues pour ne pas être discriminée à cause de son physique.

Le changement et l’acceptation sont arrivés dans sa vie lorsqu’elle a rencontré son compagnon, il lui a dit qu’il l’aimait avec et sans maquillage. Ce fut le fameux déclic qui lui a permis de s’accepter et de faire un effort pour arrêter de se cacher derrière une couche de fond de teint et de correcteur.

Il lui a dit : “Si tu ne mets pas de maquillage lorsque tu es avec moi à la maison, alors tu n’as pas besoin d’en mettre pour sortir, les gens pourront admirer ta beauté et si cela ne leur plaît pas, c’est leur problème”.

De cette façon, elle a pu travailler sur sa confiance en soi et avec le soutien de sa famille, Iomikoe a commencé à suivre la mannequin et porte-parole canadienne Winnie Harlow pour pouvoir s’en inspirer. Cette dernière souffre également de vitiligo.

Actuellement, Iomikoe est impliquée dans de nombreux projets, parmi eux un livre (The Spotted Girl Who Empowered the World), un rôle dans un film qui va sortir prochainement, une ligne de vêtements (“My Confidence is Contagious”), en plus de sa carrière de mannequin, qu’elle utilise pour diffuser son message et inspirer toutes les personnes confrontées au vitiligo.

“Je veux que les gens sachent que la beauté commence à l’intérieur. Si j’ai pu le faire, alors toi aussi tu en es capable, crois en toi et apprends à aimer la peau dans laquelle tu vis”.

L’histoire de Iomikoe Johnson est inspirante, émouvante, avec un message positif, rempli d’amour propre, d’acceptation et d’assurance.

Connais-tu une personne atteinte de vitiligo ? Quel a été son parcours de vie ? Nous attendons tes réponses dans les commentaires.

5--5
420