Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici 12 histoires émouvantes sur les vraies valeurs de la famille qui ne te laisseront pas indifférent

À nos côtés, il y a toujours ceux qui nous comprendront et nous soutiendront : notre famille. Et chaque famille a ses propres traditions et ses valeurs qui permettent de tous les réunir, du plus jeune au plus âgé. C'est une chance de pouvoir bénéficier de ce cocon familial et certaines personnes le savent parfaitement.

À la recherche du succès au travail et à cause des préoccupations quotidiennes, il nous est facile d'oublier le plus important : les nôtres. Sympa a rassemblé pour toi diverses histoires pleines d'ironie sur cette ambiance familiale si spéciale et unique.

  • Nous avons un signal dans la famille chaque fois que l'un d'entre nous frappe à la porte. Si tu rentres à la maison après être allé faire des courses et que tu as très envie d'aller aux toilettes, sonne sans t'arrêter et le plus longtemps possible. Pour nous, cela signifie que nous nous lèverons tous immédiatement pour aller ouvrir la porte le plus vite possible. Mais si tu ne le fais pas comme ça, prépare-toi à rester un moment à attendre qu'on t'ouvre la porte.
  • Une fois par mois, nous allons au centre commercial en famille : mon mari, nos jumelles de 12 ans, notre fils de huit ans et moi. Les règles sont les suivantes : chacun d'entre nous, fait ses emplettes pour son compte propre, jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus d'argent. Nous nous étions mis d'accord pour nous retrouver à la sortie deux heures plus tard. Nous commençons, chacun d'un côté ou de l'autre du centre commercial. Je fait des courses à un endroit, à un autre. Il ne restait plus qu'une demi-heure. Je passe devant un restaurant et là, qu'est-ce que je vois ? Toute ma famille en train de manger de bon cœur ! En plus, ils n'avaient fait aucune course et moi, comme une andouille, je portais cinq sacs pleins. Depuis ce jour, nous avons dire au revoir à la tradition !
  • Un jour, ma mère a dit qu'elle n'irait plus qu'aux réunions de parents d'élèves de ma sœur aînée parce qu'elle en avait marre d'avoir honte à cause de moi. Alors, papa y est allé ! Quand il est rentré, il a dit qu'ils ne m'avaient pas réprimandée et qu'ils n'avaient absolument rien dit sur moi. Mais après avoir un peu enquêté, nous nous sommes rendus compte qu'il s'était trompé de classe.
  • J'ai cinq hommes dans ma vie. Mon mari et quatre fils de 20, 17, 15 et 8 ans. C'est génial ! Une grande famille unie. Ils m'aident beaucoup. Le problème, c'est qu'ils sont accros aux crêpes et m'en demandent tout le temps. Je dois en faire au moins deux fois par semaine. Dans ces moments-là, je suis prête à frapper n'importe qui avec la poêle ! Frapper quiconque s'approchera de moi et me demandera : "Quand est-ce qu'elles sont prêtes les crêpes ?" Le reste du temps, je suis d'accord, nous sommes une grande famille unie.
  • Mon mari a une recette secrète de confiture de pissenlits. Tous les ans, il cueille des pissenlits, s'enferme dans la cuisine et prépare cette confiture. Et elle a toujours une consistance très liquide, très similaire à de l'eau, ou plutôt comme un sirop. Elle n'épaissit pas. Mais avec le temps, elle acquiert un réel aspect de confiture. Mon mari est fier de lui et sûr que cela se produit grâce à sa fameuse recette. Et je suis la seule à savoir qu'elle s'épaissit parce que, quand il n'est pas là, j'ouvre tous les pots, je les remets à bouillir et j'y ajoute de la gélatine.
  • Mon mari et moi avons décidé de parier sur nos mauvaises habitudes (il fume et j'adore les bonbons). Celui qui résistera le plus longtemps sans sa mauvaise habitude gagnera 100 euros. Cela fait deux ans : mon mari ne fume plus et je continue à manger des bonbons comme avant. Et bien qu'il ait gagné le pari, il a dépensé l'argent pour me faire des cadeaux.
  • Mon mari et moi sommes allés chercher des champignons. Soudain, de derrière les arbustes, deux chiens nous ont sauté dessus. Sans hésiter ni broncher, mon mari m'a poussé derrière lui et s'est approché des chiens avec son petit couteau à champignons. Tout s'est bien passé, le propriétaire des chiens est sorti en courant et les a emmenés avec lui. C'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que mon mari était prêt à mourir pour me sauver la vie et que ce n'était donc pas un trouillard.
  • Ni mes parents, ni ceux de mon mari ne sont riches, mais ils nous font toujours beaucoup de cadeaux pour toutes les fêtes. Lors de notre mariage, nous avons décidé de garder cet argent au cas-où nous aurions un grave problème un jour. Mais nous n'en avons jamais eu ! Cette année, nous célébrons notre dixième anniversaire et avons finalement décidé de dépenser cet argent. Nous avons acheté une nouvelle voiture à mes parents et avons fait faire des travaux dans la maison de campagne de mes beaux-parents.
  • Quand viendra le moment où mes parents rencontreront les parents de mon conjoint, je devrai embaucher un interprète, puisque les parents de mon copain parlent allemand, mon copain me traduira en anglais, je le traduirai à ma mère en français, et ma mère (ou moi encore une fois) le traduira à son mari (mon beau-père) en norvégien. Je sens que quand le message arrivera à destination finale, il pourrait être totalement différent de l'idée initiale...
  • Pendant mon enfance, nous avons subi une dure crise économique. Mes parents, même avec trois diplômes universitaires, perdirent leur travail et papa se vit obligé de travailler en tant que gardien dans un théâtre. Plusieurs fois par semaine, il nous ramenait à la maison un kilo de sandwiches. Je mangeais le saucisson et le fromage, alors que mes parents disaient qu'ils n'aimaient pas ça et mangeaient seulement le pain. Moi je pensais : "C'est parfait ! On aime des choses différentes, comme ça, chacun a ce qui lui plaît le plus !" Je ne me rendais pas compte qu'ils se sacrifiaient.
  • Ma sœur a six ans. Ma mère et moi avons une poitrine relativement forte. Mais ma sœur pense qu'elle est différente de nous. Aujourd'hui, elle a tenté de changer cette situation : elle a mis mon soutien-gorge et a rempli l'espace vide avec du silicone que papa gardait dans le garage pour faire des réparations dans la maison. Nous sommes tous avec elle à l'hôpital : ma mère est en pleurs, je suis sous le choc, mon père en rigole. Seule ma sœur est ravie.
  • À cause de mon travail, cela fait deux mois que je suis loin de chez moi. Je parle à ma femme et à mon jeune fils via Skype. Je me suis récemment rendu compte que mon fils ne voulait pratiquement plus me parler et la dernière fois, il n'a même pas voulu s'approcher de la caméra.

Ensuite, j'ai entendu ce dialogue entre ma femme et mon fils :

- Viens parler à papa.

- Non !

- Pourquoi, tu n'aimes plus ton père ?

- Non !

- Et pourquoi ?

- Il m'a laissé avec toi et ne fait plus à manger. Et moi, j'aime bien comment il cuisine papa !

J'ai fait mes valises et je suis rentré à la maison, auprès de ma famille. :)

Et toi, as-tu de jolies histoires à nous raconter sur ta famille ? Nous aimerions les lire !