Sympa
Sympa

Voici comment Jennifer Lawrence vit la maternité après deux fausses couches

Jennifer Lawrence s’est fait une place sur le grand écran (et dans nos cœurs) en participant à plusieurs films de la saga Hunger Games, et en passant par Happiness Therapy et American Bluff. La star d’Hollywood ne possède pas de comptes sur les réseaux sociaux. Néanmoins, cela ne l’a pas empêchée de partager le moment qu’elle traverse, puisqu’elle est devenue maman en février, après avoir vécu deux fausses couches.

Chacune femme vit la maternité à sa façon

En février 2022, son premier enfant, prénommé Cy en hommage au peintre nord-américain Cy Twombly, est né. Il est le fruit de son union avec Cooke Maroney, directeur d’une galerie d’art. Au moment de parler de sa maternité, Jennifer a été claire, elle a dit qu’elle souhaitait partager son expérience, mais qu’elle ne pouvait pas parler au nom de son mari ou de son fils.

La peur et l’incertitude

Kristin Callahan / Everett Collection / East News

Jennifer Lawrence a affirmé qu’elle avait peur d’aborder ce sujet, parce que cette expérience est différente pour toutes les femmes : “Si je dis que c’était merveilleux dès le début, certaines personnes vont penser que ce n’était pas le cas pour elles et elles vont se sentir coupables”.

Elle a également mentionné l’importance de ses amis et de leur honnêteté. Elles lui ont dit que devenir maman faisait peur, parce qu’il n’est pas si facile de créer un lien avec le bébé ou de l’aimer éperdument en un instant.

L’actrice a confié : “Je me suis préparée à me pardonner. Une fois, je marchais avec une amie, j’étais à mon neuvième mois de grossesse, et je lui ai dit : ’Tout le monde me dit que je vais aimer mon bébé plus que mon chat. Mais ce n’est pas vrai. Peut-être que je l’aimerai autant que mon chat ?’”.

Son expérience de l’accouchement

Kristin Callahan / Everett Collection / East News

Digne d’une scène de film, Jennifer montait les escaliers de sa maison de Los Angeles quand sa poche des eaux s’est rompue. Elle avait écrit des phrases inspirantes pour que son époux puisse les lire pendant le travail, mais “une fois que tu es là-bas et que tu as des contractions, tu ne veux même pas les écouter”.

Pendant la phase de travail, l’actrice était sur un ballon gonflable, en train de se répéter une phrase ancrée dans sa tête : “Ne sois pas lâche. Ce n’est pas si terrible. Ne sois pas lâche. Ce n’est pas si terrible”.

L’après

L’héroïne de Hunger Games a parlé de ce premier moment après qu’elle est devenue maman : “Le lendemain après avoir accouché, j’ai eu l’impression que ma vie commençait à nouveau. Comme si c’était le premier jour de ma vie”.

De plus, elle a changé sa perception de voir les bébés. Maintenant, elle considère les nouveau-nés comme étonnants : “Ils sont petits, de couleur rose, gonflés et fragiles, mais ce sont des survivants. Maintenant, j’aime tous les bébés ; quand j’entends l’un d’entre eux pleurer dans un restaurant, je me dis : ’Oh, trop mignon’”.

Elle imagine le futur

L’actrice a confié que la naissance de Cy lui avait fait découvrir un amour incommensurable dont elle ignorait l’existence. “Un jour, mon fils va conduire. Il sera un adolescent derrière le volant d’une voiture. Et il va me dire ’Bonne nuit’, et je me dis ’Comment vais-je pouvoir dormir ?’”.

Comme toute maman, Jennifer se prépare à contribuer à l’enfance d’une autre personne. “Je me demande toujours de quoi il parlera à son thérapeute à l’avenir. ’Elle ne me lâchait pas. Elle m’embrassait sur la bouche. Elle m’a demandé de ne pas aller à l’université’”.

Sa connexion avec Causeway

Le tournage de son dernier film a débuté en 2019, mais l’équipe a été contrainte de le repousser jusqu’à la fin de l’année 2021. Il sortira en 2022. Mais durant ce laps de temps, de nombreuses choses se sont produites. Jennifer s’est mariée et, quand ils ont repris le tournage, elle était enceinte.

Au moment où elle devait rentrer dans son personnage, Lynsey, Jennifer s’est aperçue qu’il avait quelques similitudes avec elle. “Sa difficulté à s’engager à cause de blessures internes invisibles à l’œil nu, mais qui sont énormes à l’intérieur. C’est une femme qui a peur de l’engagement”.

Un passé compliqué

À l’âge de 20 ans, l’actrice est tombée enceinte. Elle souhaitait avorter, mais avant de prendre sa décision, elle a perdu l’enfant alors qu’elle était seule à Montréal. Il y a quelques années, sur le tournage de Don’t Look Up : Déni cosmique, elle est à nouveau tombée enceinte. À ce moment-là, elle était mariée et songeait vraiment à devenir maman, mais elle a fait une autre fausse couche qui a donné lieu à une intervention chirurgicale.

“Je me souviens que j’ai réfléchi à toutes ces choses pendant que j’étais enceinte. J’ai réfléchi à toutes les choses qui arrivaient à mon corps. Et j’ai vécu une excellente grossesse, mais chaque moment de ma vie était différent. Et parfois, je me disais : ’Et si j’avais été forcée à faire ça ?’”.

Burston Cole / Canadian Press / ABACA / Abaca / East News

En parallèle de son retour sur les plateaux de tournage, Jennifer profite de chaque instant avec son fils et de tous les moments passés ensemble : “Récemment, il a goûté un avocat et il n’arrêtait pas de pleurer. Mon bébé est comme une poupée vaudou, parce que tout ce qui lui fait du mal, me fait du mal. Je dis toujours qu’il est impossible de l’aimer autant”.

Que penses-tu du nouveau rôle de Jennifer Lawrence ? Comment as-tu vécu tes premières semaines en tant que maman ?

Sympa/Célébrités/Voici comment Jennifer Lawrence vit la maternité après deux fausses couches
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire