Sympa

Voici l’Histoire d’un garçon qui dessine des animaux de mémoire depuis l’âge de 2 ans et a créé sa propre encyclopédie

Ce n’est ni une question d’âge, ni de lieu de naissance : certaines personnes naissent avec un don particulier — et d’autres non. Dušan Krtolica, jeune garçon d’origine serbe de 17 ans, adore dessiner depuis toujours et connaît déjà un franc succès. Les muses de l’art se sont penchées sur son berceau et il a la chance de savoir transformer une simple toile blanche en un univers incroyable.

Malgré son jeune âge, il a déjà publié une encyclopédie sur les animaux illustrée avec ses merveilleux dessins et ses œuvres sont aimées par des personnes du monde entier.

Sympa veut te raconter aujourd’hui l’histoire de ce grand artiste qui nous a expliqué d’où venait sa fascination pour le dessin. Comme le disait Edgar Degas, “l’art n’est pas ce que tu vois, mais ce que tu fais voir aux autres” : regarde comme ces œuvres méritent d’être reconnues et partagées.

Un petit garçon bourré de talent

Il a commencé à dessiner à l’âge de 2 ans. Il représentait des traits étranges et pas très bien définis, mais ses parents ont remarqué que leur enfant était passionné par les crayons et les feuilles blanches. Rapidement, ils ont compris que ce petit garçon avait un talent particulier pour l’art. “À mes débuts, j’utilisais plus de 400 feuilles de papier par semaine, parce que j’étais déçu par ce que je faisais, alors je jetais tout”, a-t-il expliqué.

Ce n’était pas nécessairement de grands dessins. Parfois, il ne traçait qu’un trait sur le papier et il était satisfait du résultat. À l’âge de 4 ans, les parents de Dušan ont décidé de le mettre dans une école d’art pour enfants. Le professeur, a d’abord dit qu’il était trop petit pour prendre des cours mais, lorsqu’il a eu la chance de voir ses dessins, il a changé d’avis et accepté le jeune garçon dans sa classe.

Grâce à cette école, il a appris de nouvelles techniques et connaissances sur les différentes formes de l’art pour nourrir encore plus son immense talent. Sa véritable passion pour le dessin est née à l’âge de 7 ans, lorsque ses parents lui ont offert un livre consacré à l’art, écrit et illustré par un artiste hongrois. “J’ai tellement adoré ce cadeau que j’ai dessiné toutes ses illustrations en une seule journée”, a-t-il raconté. C’est alors qu’il a eu envie de faire la même chose et d’illustrer sa propre encyclopédie.

Première exposition à l’âge de 9 ans

À 9 ans, Dušan avait déjà terminé un stock impressionnant de dessins, alors il a pensé à organiser une exposition pour montrer son travail à tout le monde. Il ne s’attendait probablement pas à un tel succès : elle a été très appréciée du public et tous les journaux du pays ont commencé à parler de ce jeune garçon doté d’un grand talent pour le dessin, au point de dire qu’un nouvel Albrecht Dürer venait de naître en Serbie.

Il ne savait pas de qui il s’agissait, il était trop jeune pour le connaître, mais tout le monde était subjugué par sa facilité à expliquer son travail, des œuvres représentant des animaux et leur anatomie. L’un de ses dessins comportait même plus de 500 poissons. Un an après, une nouvelle exposition a eu lieu, au cours de laquelle il a présenté d’autres dessins d’oiseaux. Sa passion s’est transformée en art et de plus en plus de monde voulait en profiter.

Célèbre à 11 ans

L’histoire et le talent de Dušan ont commencé à être vraiment connus du grand public lorsqu’il a eu 11 ans. “On me reconnaissait dans la rue et au début, c’était quelque chose d’étrange pour moi, je ne savais pas pourquoi ces gens me connaissaient”, a-t-il confié. En voyant que leur fils était toujours autant fasciné par les animaux, ses parents lui ont acheté toutes les encyclopédies disponibles dans leur pays et il a commencé à apprendre l’anglais pour en apprendre un peu plus et pouvoir accéder à d’autres ouvrages.

Une encyclopédie à l’âge de 13 ans

De plus en plus à l’aise avec la pratique de son art, le jeune garçon s’est décidé à se lancer dans le projet qui lui tenait vraiment à cœur : réaliser sa propre encyclopédie. En 2013, elle était prête pour l’impression. Elle s’intitule Enciklopedija praistorijskih zivotinja et il est possible de l’acheter sur Amazon. Des invitations pour exposer dans le monde entier ont alors commencé à parvenir à ses parents. Mais ces derniers ont pris la sage décision de le protéger et le laisser vivre une enfance paisible et heureuse.

Toiles de 10 mètres

S’il y a bien une chose que Dušan souhaitait, c’était de trouver une toile plus grande pour pouvoir dessiner des troupeaux entiers d’animaux : au fil du temps, ses créations étaient devenues de plus en plus imposantes en taille. Il rêvait de créer en grand format, mais son pays natal ne disposait pas de supports adaptés. Il a donc demandé de l’aide à ses abonnés sur Facebook et rapidement, il a reçu des rouleaux de 10 mètres afin de réaliser son rêve sans étre limité par les dimensions du papier en Serbie.

Grâce à l’aide des internautes, il a pu dessiner des animaux plus grands. “Ma maison s’est transformée en une oasis d’animaux du sol au plafond. Les personnes qui s’intéressent à mon travail et utilisent mes dessins me font un grand honneur, mais ma plus grande satisfaction a été de terminer mon encyclopédie”, a-t-il confessé.

Le jeune garçon raconte que dans son pays, il est considéré comme un ambassadeur des jeunes talents. Aujourd’hui, à 17 ans, il tente d’inspirer les enfants qui veulent faire de grandes choses mais qui ont peur de les entreprendre. Car le petit garçon de 2 ans, qui faisait de simples traits sur une feuille blanche, est devenu un grand artiste vendant ses œuvres à travers le monde. “De nombreuses personnes se demandent où je trouve cette énergie pour créer et pour être honnête, je me laisse juste guider par mon cœur”, a-t-il ajouté.

Si tu es intéressé(e) pour suivre le travail de cet artiste, tu peux visiter sa page Facebook, son compte Instagram ou sur son blog.

Un jeune garçon inarrêtable

Quel est ton dessin préféré ? Si tu avais ce talent, que dessinerais-tu ? N’hésite pas à partager tes réponses dans les commentaires.