Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Exercices pour stimuler le développement de l’intelligence émotionnelle des enfants

1-8-
152

Si le monde physique et tangible semble déjà très complexe en soi, le monde des émotions et des sentiments est encore plus inaccessible si on n’est pas prêt à l’affronter. Ce monde très difficile à contrôler pour les adultes — avec leurs antécédents, leur expérience et leurs connaissances — peut être encore plus compliqué pour les enfants s’ils ne savent pas comment le canaliser et l’identifier à temps.

L’apprentissage précoce et opportun de l’intelligence émotionnelle avec nos enfants peut faciliter cette tâche. C’est pourquoi Sympa te propose aujourd’hui une série d’activités pour travailler sur ces aspects avec tes enfants.

1. Lire des histoires

Les bienfaits de la lecture à tout âge sont bien connus, mais elle peut aussi être un outil précieux pour l’apprentissage émotionnel. Dès le plus jeune âge, choisir un livre approprié sur l’émotion sur laquelle on travaille peut nous aider à mieux la faire comprendre à l’enfant, sans toutefois perdre le plaisir que procurent les livres.

Dans cette optique, la lecture présente de nombreux avantages :

  • l’intériorisation et l’apprentissage d’une nouvelle émotion et de ce qu’elle implique ;

  • l’empathie ;

  • les connaissances nécessaires pour pouvoir l’identifier.

On n’obtiendra ces résultats qu’avec une lecture attentive de l’histoire ; mais si l’on souhaite aller plus loin, on peut toujours poser des questions à l’enfant sur ce que l’on vient de lire, orientées vers les émotions. Par exemple, “Selon toi, comment se sent le personnage ?”, “Pourquoi penses-tu qu’il ressent cela ?”, ou “Comment te sentirais-tu à sa place ?”.

2. Jouer à la poupée pour représenter des émotions

Cette activité est plus concrète et demande plus d’implication et de compréhension des émotions, sinon les représenter correctement serait compliqué. Les enfants devront mettre en scène une petite histoire avec des personnages qu’ils choisissent (poupées, peluches, figurines, etc.), ainsi qu’une émotion et un lieu résultant du lancer de deux dés que l’on aura fabriqués au préalable ; on n’aura besoin que de papier, de ciseaux, de colle et d’un feutre pour écrire les émotions sur les faces d’un dé et les lieux sur celles du second.

Cela contribuera à renforcer et intérioriser leur connaissance des émotions proposées, à développer leur imagination et leur inventivité dans le déroulement de l’histoire, ainsi que leurs compétences linguistiques. Plaisir et amusement garanti avec cette activité ludique.

3. Le dessin comme forme d’expression

Le dessin est une activité que la plupart des enfants apprécient, c’est pourquoi cette forme d’apprentissage peut être très amusante pour les plus petits. C’est simple, il suffit de demander à l’enfant de représenter différentes émotions sur son visage tout en se regardant dans un miroir et de les dessiner sur une feuille de la façon qu’il préfère et avec les couleurs de son choix. On peut également demander à l’enfant de dessiner ce qu’il identifie ou ce qu’il associe à la joie, à la tristesse, à la peur et à d’autres émotions ; de cette façon, on saura exactement ce que chacune d’entre elles signifie pour lui et ce à quoi il les associe.

En dessinant, on ne travaille pas seulement sur la reconnaissance et l’apprentissage des émotions, mais on développe aussi la créativité et les compétences de l’enfant.

4. Croiser la musique et la peinture

La musique est un excellent moyen d’exprimer des émotions, mais aussi de les vivre, c’est pourquoi on peut l’utiliser pour travailler cet aspect avec les enfants, en l’associant à la peinture. Il suffit de faire écouter des morceaux de musique aux enfants et de leur demander de peindre les émotions qu’ils ressentent. De cette façon, les enfants exploreront librement leur monde intérieur en exprimant leur sentiments à leur manière et selon leur propre vision de la vie.

5. La roue des émotions

Même lorsque nous sommes adultes, gérer certaines émotions et y faire face peut être très difficile, donc c’est encore plus complexe pour les enfants, qui n’ont pas encore assez de connaissances et d’expérience de la vie. Cette activité, connue sous le nom de “roue de la discipline positive”, nous aidera dans ce type de situation. Elle consiste à fabriquer une roue ou une roulette divisée en sections, et à inscrire dans chacune d’elles une manière grâce à laquelle l’enfant peut réagir lorsqu’il est en colère, frustré ou triste. Au préalable, il faudra avoir demandé à l’enfant les différentes réactions possibles. Ainsi, quand il éprouvera une émotion ou un sentiment négatif qui le dépasse, il pourra tourner la roue pour agir en fonction de ce qui en ressort.

6. Le dictionnaire des émotions, ou “émotionnaire”

Créer ou développer un dictionnaire des émotions, ou “émotionnaire”, avec tes enfants les aidera à reconnaître et identifier les émotions en eux-mêmes et à enrichir leur vocabulaire. L’activité est simple et consiste à chercher ensemble, dans des magazines ou sur Internet, des photos qui représentent une émotion particulière. On découpera celles que l’on trouvera intéressantes, on les collera et on inscrira à côté le nom de l’émotion dans une police de caractères en grand format. On peut aussi en profiter pour discuter et approfondir l’émotion que l’on vient d’identifier.

7. Regarder des films comportant un message et un enseignement

Une autre ressource dynamique qui peut être divertissante et amusante pour toute la famille sont les films qui contiennent un message clair et évoquent des émotions. Grâce à des films adaptés à leur âge, nos enfants peuvent clairement identifier les émotions représentées, et une fois le film terminé, ils peuvent poser des questions sur l’enseignement émotionnel laissé par l’histoire qu’ils viennent de voir.

8. Mimer pour exprimer

Cet exercice est très similaire au jeu traditionnel qui consiste à faire deviner un film, un métier ou un animal, mais dans ce cas-là, on remplacera tout cela par la représentation des émotions. Pour jouer à ce jeu, on fabriquera des cartes sur lesquelles on écrira différentes émotions (on peut aller des plus simples aux plus complexes), on les placera à l’envers et, tandis que l’un essaiera de mimer l’émotion qu’il a tirée, les autres essaieront de la deviner.

Il s’agit d’un jeu amusant qui permet de reconnaître les émotions et de passer un bon moment en famille.

9. Pratiquer des exercices de relaxation

Tout comme les adultes ont parfois besoin de faire une pause et de prendre de grandes inspirations, les enfants peuvent avoir besoin de faire de même. Se calmer ou se détendre pendant des moments chargés d’émotion demande de la pratique, et il en va de même pour les enfants, il faut donc leur apprendre à s’arrêter, à prendre de grandes inspirations (correctement) et à se calmer. Il est plus facile pour les enfants de le faire tout en effectuant un certain type de mouvement, mais il existe un certain nombre d’exercices qui leur sont recommandés et qui les aideront à apprendre à gérer leurs émotions par eux-mêmes, comme le yoga ou la méditation.

10. La recette du bonheur

Nous allons préparer une recette avec nos enfants et, pour ce faire, nous choisirons les ingrédients et les quantités nécessaires pour atteindre le bonheur comme si nous sélectionnions des ingrédients pour préparer un délicieux gâteau. De cette façon, les petits apprendront à identifier les sentiments et les émotions qui sont fondamentaux pour eux-mêmes et pour les autres, et ils apprendront à établir des priorités et à mieux se connaître.

Alors, comment travailles-tu sur les émotions avec tes enfants ? Et toi, considères-tu qu’il est essentiel de travailler sur ces aspects ? N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture TopVectors / Depositphotos
1-8-
152
Partager cet article