Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Profils de candidats qui ont peu de chances de décrocher un emploi, mais agaceront à coup sûr les recruteurs

Beaucoup de demandeurs d’emploi prennent en grippe les recruteurs et les considèrent comme des méchants qui prennent plaisir à déstabiliser les candidats avec des questions pièges. Or, ces derniers mettent souvent les employeurs à cran ou n’arrivent tout simplement pas à établir un contact avec eux, réduisant ainsi leurs chances d’obtenir l’emploi pour lequel ils postulent.

Sympa, estimant que les deux parties ont droit à leur opinion, a aujourd’hui découvert quels candidats agacent le plus les spécialistes RH. Dans le bonus, nous prouverons que les employeurs ont aussi du cœur et qu’ils peuvent donner sa chance à quelqu’un qui n’a pas fait une bonne première impression.

1. Les candidats qui ne savent pas rédiger un CV

À part les fautes d’orthographe et de grammaire et une mise en page à revoir, les recruteurs sont frustrés du manque d’éléments factuels. Ils s’attendent à recevoir une liste pertinente des compétences du demandeur d’emploi, mais trouvent souvent des descriptions abstraites de ses qualités.

Si tu ne souhaites pas entendre le tristement célèbre “Votre candidature ne correspond pas à ce que nous recherchons”, supprime “bonne communication”, “résistant au stress” et “j’apprends facilement” de ton CV. Ce sont des clichés vides de sens qui exaspèrent les spécialistes RH.

  • Je peux citer quelques CV. “Chef de projet. Mission et réalisations : gestion de projet”. “Assistant personnel. Mission : fournir une aide au directeur”. “Poste : maman, congé maternité”. Il n’y avait aucun autre détail. © Elanchik / Pikabu

  • Un gars a envoyé un CV avec une photo de son visage en plein milieu. Dessus, il y avait des bulles avec le texte : “Vous ne regretterez pas de m’avoir embauché”. © LadyArtemis32 / Reddit

  • J’ai eu un CV avec trois lignes et “Je donnerai plus de détails lors de l’entretien avec le chef de l’entreprise.” D’où vient cette fatuité ? Qu’est-ce qu’ils cherchent à obtenir, ces candidats ? © Zmeinda / Pikabu

2. Les candidats qui ne lisent pas le descriptif du poste et ne se renseignent pas sur l’entreprise

Imagine que tu as donné une annonce “Je recherche un deux-pièces dans le centre-ville”, et qu’on t’envoie des offres de studios en banlieue. Les recruteurs ressentent la même chose lorsque des candidats se rendent à l’entretien sans prendre la peine de lire attentivement l’offre d’emploi.

Au début du rendez-vous, beaucoup de recruteurs demandent à leur interlocuteur ce qu’il sait de l’entreprise. Tout candidat qui répond qu’il n’a pas eu le temps de se renseigner ou qui cherche des informations sur Google juste avant l’entretien réduit considérablement ses chances d’avoir un poste.

  • Lors de notre entretien, les candidats doivent se familiariser avec la fabrication de nos produits. C’est écrit dans notre offre d’emploi et nous le rappelons par téléphone. Par ailleurs, une demoiselle a dit : “Je ne ferai pas ça, je risque d’abîmer ma manucure.” Quand j’ai demandé si elle comprenait que ce serait son travail, elle m’a répondu que je lui avais fait perdre son temps et elle est partie. Puis elle a aussi écrit partout que nous étions des menteurs. Eh oui, le poste s’appelait “assistant de fabrication”. © AnnualAntics / Reddit

  • Nous recherchions des employés pour notre startup et nous avons indiqué que nous ne pourrions pas payer le salaire les premiers mois. Un candidat a dit que son temps était très précieux et qu’il ne voulait pas travailler dans une startup. Quand j’ai parlé de nos technologies, il a critiqué chacune d’elles. En fin de compte, il a annoncé qu’il était prêt à commencer pour 49 euros de l’heure. © Anonymous / Quora

3. Les candidats qui postulent pour un poste qui ne correspond pas à leur profil

Les demandeurs d’emploi qui ne possèdent pas les compétences requises ou qui n’ont aucune idée de leurs futures fonctions sont vraiment crispants. Certains postulent à tout et n’importe quoi en se disant qu’ils auront ainsi plus de chances de trouver un travail.

  • J’ai demandé à la jeune candidate si elle avait déjà travaillé avec Aloha (un logiciel pour les caisses enregistreuses. — note de Sympa). Elle a répondu qu’elle n’était jamais allée à Hawaï. © ICaughtAPigeonOnce / Reddit

  • Une femme a écrit “Maternité” dans ses compétences. Presque tout son parcours était lié à l’éducation des enfants. Cela aurait été pertinent si elle avait cherché un emploi dans ce domaine, comme nounou ou autre, mais elle postulait pour un poste d’administrateur. © Herbert_Erpaderp / Reddit

  • Je cherchais un manager. Un des CV contenait : “Je peux taper des textes sur un PC, je sais me servir des éditeurs de texte, je maîtrise un peu Excel, je connais l’orthographe et la ponctuation du français car j’ai travaillé comme dactylo.” © mebvr / Pikabu

  • Une jeune femme nous a écrit : “Avez-vous des postes vacants ?” La réponse a été : “Oui, nous cherchons un conseiller de vente”. Elle a alors posé la question : “En quoi ça consiste ?” Nous n’avons même pas demandé son CV. © Catarina0905 / Pikabu

4. Les chercheurs d’emploi qui n’arrivent pas à prouver leurs compétences

Les employeurs et les professionnels du recrutement se crispent dès qu’ils entendent les discours interminables des candidats qui se disent ravis de travailler chez eux pour acquérir une précieuse expérience. Toute entreprise tient à embaucher des employés qui possèdent des compétences bien précises et sont capables de les prouver.

  • Je cherche un développeur stagiaire. Je m’attends au moins à ce qu’il sache penser de façon logique et qu’il puisse rester concentré pendant longtemps. Or, 70 % des candidats ne sont pas en mesure de résoudre les problèmes de logique destinés aux collégiens, perdent le fil de la conversation et oublient ce dont ils ont parlé 5 minutes auparavant. © AnnaBelaya / Pikabu
  • Notre offre d’emploi comprenait une fourchette de salaires, puisque nous recherchions un spécialiste et un responsable. J’ai dit au candidat que nous étions prêts à l’embaucher avec un salaire de X euros. Il a protesté sous prétexte que dans l’annonce il était écrit de X à Y euros. J’ai expliqué qu’il n’avait pas passé le test pour le poste de responsable, mais qu’il pouvait prétendre au poste de spécialiste, avec un salaire inférieur. Il a alors répondu : “Si vous me donnez une demi-heure pour googler, je répondrai à toutes vos questions !” © GenBardak / Pikabu

  • Il y a deux ans, je cherchais un administrateur de bureau. Une candidate a envoyé un dossier vide : pas de CV, pas de lettre de motivation, seulement son nom et son numéro de téléphone. Je l’ai appelée et lui ai dit de tout me fournir. Elle a répondu : “Demandez au professeur X qui je suis. Quand je peux venir pour un entretien ?” J’ai expliqué que ses relations n’avaient pas d’importance, et que je rencontrais uniquement des candidats qui correspondaient aux critères de recrutement. Elle a alors envoyé une lettre dans laquelle elle a écrit qu’elle connaissait le professeur X et avait travaillé dans un bureau pendant 25 ans. Et alors ? Ça me dit quoi de ses compétences ? © Quora User / Quora

5. Les postulants qui embellissent leur CV

63 % des demandeurs d’emploi mentent sur leur CV. Les candidats embellissent leur expérience, ajoutent des emplois inexistants, mentent sur la maîtrise des langues étrangères et cachent leur âge réel.

Déceler le vrai du faux est facile, il suffit de poser une question qui nécessite une réponse pertinente ou de contacter l’employeur précédent. Beaucoup d’entreprises vérifient systématiquement les réseaux sociaux des candidats et cherchent des données pouvant prouver leurs compétences.

  • Habla Español? — “C’est quoi ? De l’allemand ?” — “Non, de l’espagnol. Vous avez indiqué sur votre CV que vous parlez espagnol.” — “Ah oui. Mon copain a dit que ça faisait cool, alors je l’ai ajouté.” © babayagastrikesback / Reddit
  • Un type a mis sur son CV qu’il parlait italien. En entretien, il a précisé qu’il ne parlait italien que lorsqu’il avait bu un verre de trop. © PNGhost / Reddit
  • Mon amie travaille comme spécialiste de recrutement dans une grande entreprise. Voilà ce qu’elle m’a raconté : " Un spécialiste en informatique a envoyé un excellent CV et je l’ai convoqué pour un entretien. Il n’a pu répondre à aucune question et restait immobile, l’air maussade. J’ai pensé que c’était encore un menteur qui avait piqué le profil de quelqu’un d’autre. Mais je lui ai tout de même demandé : “Pourquoi devrions-nous vous embaucher pour ce poste ?” Le gars a rayonné de joie : “Parce que je sais que vous payez les informaticiens 1 500 euros, donc je veux faire ça !” Je n’ai jamais eu de candidats aussi insolents que lui. "

6. Les candidats qui gèrent mal leur temps

La journée de travail d’un spécialiste RH est très chargée, et si un candidat arrive en retard, tout le planning est perturbé. Ceux qui aiment se présenter plus tôt que prévu, juste au cas où, causent également des problèmes. Il faut les occuper pour qu’ils ne demandent pas toutes les cinq minutes s’ils peuvent entrer.

Il est préférable d’arriver 10 à 15 minutes avant l’heure convenue afin d’avoir le temps de trouver le bon bureau. Et si les plans ont changé, il vaut mieux prévenir le recruteur à l’avance.

  • Je me rappelle une candidate pour le poste de spécialiste en marketing. Elle avait un excellent CV et a très bien passé son entretien téléphonique. Tout semblait convenir, mais elle avait une demi-heure de retard, elle a téléphoné et a demandé comment se rendre dans notre boîte. Quand on vit au XXIe siècle, l’époque des gadgets et de Google, le téléphone le plus simple est doté d’un navigateur. Et un spécialiste en marketing est le mieux placé pour utiliser des applications. Voilà un bon test. © Val419 / Pikabu
  • Savez-vous quelle est l’excuse la plus bizarre et inégalée que j’ai jamais entendue pour annuler un entretien d’embauche ? “Désolée, je ne peux pas venir parce que je suis morte.” © nikalolly / Pikabu

7. Les candidats qui choisissent une tenue inadéquate

Il est préférable d’opter pour un style vestimentaire neutre voire business. Les tenues de couleurs vives, les décolletés profonds, les jupes très courtes, les talons aiguilles, les shorts, les tongs et les collants fantaisie sont à éviter. Ce choix pourrait faire penser au recruteur que tu manques de sérieux.

En plus, un écart trop important entre ta photo et ton apparence peut te desservir. Les recruteurs aiment reconnaître le candidat dès qu’il entre dans leur bureau.

  • Une dame s’est présentée avec un legging couleur chair qui faisait penser qu’elle avait oublié d’enfiler un pantalon. Elle portait une chemise déboutonnée, qui laissait voir un débardeur en dentelle. Elle postulait pour un poste de généraliste, mais bien évidemment, elle n’a pas été retenue. © ConneryFTW / Reddit

  • Une candidate au service client s’est présentée en pantalon de pyjama Hello Kitty, avec un sweat rose bonbon et des chaussons moelleux. © ADamnInAK / Reddit

  • J’ai interviewé une femme pour le poste de chef de bureau. Tout allait bien dans son CV et au téléphone, par contre, quand elle est venue en personne... Elle portait un chemisier semi-transparent avec des fleurs, visiblement elle ne s’était pas lavé ni peigné les cheveux pendant des semaines, et en plus, elle sentait mauvais. Elle était tout à fait compétente, mais cela ne suffit pas. Bon nombre d’employés doivent travailler avec elle chaque jour, son bureau se trouve près de l’entrée et, étant en première ligne, elle représente en quelque sorte l’image de l’entreprise. © Val419 / Pikabu

8. Ceux qui ne respectent pas les règles et la hiérarchie

Le recruteur évalue non seulement les compétences du candidat, mais aussi son comportement et sa manière de parler de ses précédents employeurs. Même si ton ancien patron était insupportable, garde-toi de le dénigrer, cette attitude ne te sera pas favorable.

Il est de bon ton de remercier le recruteur pour le temps qu’il t’a accordé en envoyant un court e-mail après ton rendez-vous. Pense à le faire dans les 24 heures qui suivent l’entretien. C’est un gage de ta politesse, et aussi un petit rappel de ta candidature.

  • Je suis la seule femme dans le service des ressources humaines. On m’a dit de recevoir un candidat pour un poste technique et d’évaluer s’il était capable de travailler en équipe. L’homme m’a serré la main et s’est dit étonné de voir une secrétaire faire passer un entretien à un informaticien. Il n’a pas eu le poste. © KnittinAndB***hin / Reddit
  • Un candidat a décidé qu’on l’avait déjà embauché et a lâché prise. Il est arrivé en retard à l’entretien, a adopté une posture désinvolte sur sa chaise et n’a pas arrêté d’utiliser son téléphone. Un autre candidat a dit à ma collègue qu’elle ne devrait être payée que pour sa voix. Aucun des deux n’a obtenu de poste chez nous. © lfslshlps / Reddit
  • Je menais un entretien avec ma hiérarchie. Le candidat est entré dans le bureau et a tout de suite demandé : “Qui est cette petite femme?” Un craquement a retenti : le crayon que tenait ma patronne s’est cassé dans sa main. Évidemment, elle ne l’a pas rappelé. © Thomas Barnidge / Quora

9. Les candidats qui surestiment leurs capacités

Tout le monde est agacé par les candidats prétentieux qui veulent une promotion avant même d’obtenir le poste. Comme ceux qui posent des questions du genre : “Qu’est-ce que vous avez à me proposer ?”, “Pourquoi devrais-je choisir votre entreprise ?”, “Allez-vous couvrir mon prêt hypothécaire ?”. Les “experts” qui donnent des conseils non sollicités et les “stars” qui se considèrent comme des spécialistes indispensables ont très peu de chances de réussite.

  • Un gars a postulé pour le poste d’ouvrier polyvalent. Dans sa lettre de motivation, il disait pouvoir soulever des charges lourdes et comprendre que ce poste ne présentait pas de perspective en matière de carrière. Au cours de l’entretien, il a demandé au moins dix fois sous quel délai il serait promu chef de travaux. En même temps, il n’a pas été capable de dire combien de degrés mesure un angle droit. En voilà un chef de travaux parfait ! © Val419 / Pikabu
  • Une petite entreprise avait besoin d’un manager des ventes. L’entretien avec la candidate s’est bien passé sur Skype. Lors du rendez-vous au bureau, je lui ai demandé de passer quelques appels tests, mais elle a refusé net et s’est levée pour partir. J’ai voulu savoir ce qui n’allait pas et elle a répondu qu’elle aurait accepté de passer ce test si nous avions été la société de ses rêves, et que nous devrions déjà nous estimer heureux qu’elle se soit déplacée pour l’entretien. © yariker / Pikabu
  • Le jeune candidat a été très poli au téléphone, mais il est venu pour l’entretien sans chaussures et torse nu. Il s’est présenté à la réception et a dit d’appeler “le manager qu’il devait remplacer”, a exigé un uniforme et 30 euros pour une heure de travail. © Vesuvious_Boi / Reddit
  • Un individu étrange s’est présenté dans une banque pendant deux ans. Il voulait travailler au service de télémarketing, mais surestimait ses capacités. Quand la DRH lui a dit qu’elle n’arrivait pas à déchiffrer le formulaire qu’il avait rempli à cause d’une écriture illisible, le gars a répondu : “Bien sûr que vous ne pouvez pas. Parce que je suis génial.” Il n’a pas obtenu d’emploi.

10. Les candidats qui se mettent en colère quand on leur pose des questions pièges

Lorsque les recruteurs demandent “Où vous voyez-vous dans cinq ans ?” ou “Comment mettre un éléphant au frigo ?”, ils n’ont pas le but de déstabiliser le candidat ou de trouver une prétexte pour l’écarter du poste. Les réponses du demandeur d’emploi permettent seulement de comprendre comment il réagit face à des situations imprévues, d’évaluer sa créativité et d’estimer s’il réussira à s’intégrer dans l’équipe. C’est une excellente occasion de faire ses preuves et de convaincre le spécialiste des ressources humaines.

  • La question “Selon vous, pourquoi devrions-nous vous choisir ? est sans doute déroutante. Mais c’est justement sa finalité. C’est une excellente occasion de se montrer ingénieux et de mettre en valeur les points forts qui n’étaient pas mentionnés sur le CV. Un de nos candidats a réussi l’entretien lorsqu’il a répondu : “Parce que je suis habillé aux couleurs de votre entreprise.” Une autre bonne réponse : “Je suis un joueur de hockey émérite et je serai en mesure de mener l’équipe de votre entreprise au sommet.” © Alvarorecoba20 / Pikabu

Bonus : une histoire qui prouve que l’on peut décrocher un poste même lorsque le DRH s’y oppose

  • Il y a plusieurs années, mon ami David était gérant d’un magasin et cherchait un vendeur à plein temps. Un jour, un gars en vêtements sales est venu le voir et a demandé s’il y avait des postes vacants. David lui a fait remplir le formulaire de candidature et a pris rendez-vous pour l’entretien.
    Le candidat s’est présenté à l’heure. Il portait les mêmes vêtements et sentait mauvais. Lorsque David lui a demandé de parler de ses expériences précédentes, il a répondu qu’il venait de sortir de prison, après avoir purgé une peine pour vol à l’étalage. Il a expliqué qu’il n’avait pas changé de vêtements parce qu’il habitait loin et n’avait pas d’argent pour payer un aller-retour en bus, alors il a choisi de traîner dans la ville.
    David l’a engagé. Son DRH était choqué.
    Quelques années plus tard, le gars est devenu manager adjoint. C’était l’un des employés les plus fiables et les plus honnêtes. Une fois, il a avoué qu’il avait fait exprès de voler pour aller en prison et échapper à son père cruel.
    C’est ainsi que le pire des candidats est devenu le meilleur des employés. © Richard Stubbings / Quora

Et toi, as-tu déjà vécu des situations bizarres ou comiques lors des entretiens d’embauche ? Que tu sois (ou que tu aies été) candidat ou recruteur, n’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article