Tu ne devrais jamais te marier avec quelqu’un qui a l’un de ces 12 défauts

Beaucoup de gens passent leur vie à chercher le conjoint idéal, mais ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que l’essentiel est d’être soi-même le conjoint idéal. À quoi bon retourner la Terre entière à la recherche de l’âme sœur, si, lorsqu’on la rencontre, on n’est pas assez bien pour elle ?

Malheureusement, il arrive trop souvent qu’aveuglés par une certaine compatibilité, une attraction, un coup de foudre, des amants oublient de remarquer les détails qui prendront plus tard de l’importance. Ce qui était la qualité d’hier sera le défaut de demain, et l’on se rongera les sangs : “Comment ai-je fait pour ne pas remarquer à quel point nous n’étions pas fait pour être ensemble ?” Afin de t’éviter cette perte de temps que peuvent être les relations amoureuses sans lendemain, Sympa a élaboré une check-list des défauts universels complètement rédhibitoires.

1. Quelqu’un qui te rabaisse pour se rassurer

Une personne qui t’aime aura habituellement tendance à te placer sur un piédestal. Elle t’admirera, te trouvera une infinité de qualités, et aucun défaut. Mais si cette personne n’a pas confiance en elle, elle pourrait croire que tu es trop bien pour elle, et qu’elle ne te mérite pas.

Deux options s’offrent à la personne qui se considère en deçà de toi : soit elle pourrait se réévaluer et comprendre que si tu l’aimes, c’est qu’elle en est digne, et ainsi améliorer son propre regard sur elle-même ; soit elle pourrait te rabaisser, pour te mettre à son niveau, voire même plus bas. Si la première option entraîne un cercle vertueux, la seconde est néfaste. Sache que depuis 2010, ce type de comportement peut être jugé comme harcèlement conjugal.

2. Quelqu’un qui ment pour “te faire plaisir”

Les mensonges sont inhérents à l’être humain, et il est quasiment impossible de vivre en disant toujours la vérité : en moyenne, une personne ment une à deux fois par jour. Mais le mensonge est à doser avec précaution : au-delà de deux fois, tu as sûrement affaire à un menteur pathologique.

Demande-toi si les personnes que tu soupçonnes de mentir te veulent réellement du bien, ou au contraire, si elles auraient plutôt tendance à penser d’abord à leurs propres intérêts. Quelqu’un qui dit un petit mensonge pour te faire plaisir pourrait simplement avoir envie que tu te sentes bien (“J’adore ta robe”), mais il pourrait aussi te faire croire à une compatibilité qui n’existe pas, pour te séduire, ou obtenir quelque chose de ta part (“Tu as vécu une rupture difficile ? Moi aussi...”).

3. Quelqu’un qui n’est pas généreux

Il existe plusieurs types de générosité. Quelqu’un de sincèrement généreux offre de bon cœur pour faire plaisir. Quelqu’un de radin ou de peu attentionné n’a pas le réflexe de penser aux autres, ou préfère d’abord penser à lui-même. Le faux-généreux, quant à lui, offrira beaucoup, mais d’abord et avant tout, pour se donner de l’importance. Le généreux compulsif, quant à lui, se sacrifiera pour te faire passer avant lui.

Ces deux derniers comportements sont des dangers : le premier se place au-dessus de toi, et le second se place en dessous. Dans les deux cas, ils attendent de toi que tu leur sois redevable, et espèrent ainsi induire en toi un certain comportement : soit celui de la personne soumise, soit celui de pilier. Ces générosités ne sont pas saines, parce qu’elles détruisent le rapport d’égalité.

4. Quelqu’un qui “n’aime pas les gens à part toi”

Quelqu’un qui est presque surpris de t’aimer toi, parce que, d’ordinaire, il n’aime pas les femmes ou les hommes (en fonction de son orientation), est quelqu’un de sérieusement misogyne, misandre, mysanthrope, voire psychopathe. Ces personnes tendent à jeter bébé avec l’eau du bain, à faire des généralités, et à ne pas prendre le temps de connaître avant de juger.

Si tu aimes cette personne, tu pourrais lui trouver toutes les excuses du monde : blessures passées, mauvaises expériences, peurs... Mais être sexiste révèle la capacité d’une personne à se conformer à des idées stéréotypées et à des préjugés. Ce penchant manichéen est à l’origine de nombreuses violences physiques ou mentales d’un conjoint envers l’autre ; alors, méfiance.

5. Quelqu’un qui a des comportements extrêmes

Tu aimes les personnes décalées, différentes des autres, qui ont un “grain de folie” ? Oui, mais attention ! Il y a une bonne raison pour laquelle la majorité n’est pas comme ça. L’incapacité à se conformer aux normes, à respecter les règles, à être calme, peut provenir d’une tendance à l’impulsivité.

Or celle-ci “débouche régulièrement sur des actes violents ou des colères”. Si une personne se comporte étrangement, sache qu’elle risque d’être violente, ou de te quitter du jour au lendemain sur un coup de tête. Certes, les personnes calmes, réfléchies et introverties peuvent paraître moins amusantes, mais elles sont aussi bien plus fiables.

6. Quelqu’un qui de trop méfiant

Partir à la conquête d’une personne méfiante peut-être un challenge qui regonfle l’égo : “Ce n’est pas quelqu’un de facile à avoir, mais moi, je l’aurai !”. Tu pourrais croire qu’une fois les barrières franchies, une fois “la carapace ouverte”, tu trouverais derrière un véritable joyau d’amour.

En réalité, quelqu’un qui est intrinsèquement méfiant restera toujours aussi méfiant dans chaque décision : cette personne pourra t’empêcher d’avancer, parce qu’elle te transmettra ses peurs ou te découragera. Tu auras néanmoins énormément de mal à te séparer de cette personne : à l’instar d’un piège abscons, tu auras investi tant d’énergie dans cette relation, tu auras fait tant de promesses pour la rassurer, que tu n’oseras peut-être pas la quitter.

7. Quelqu’un de borné

“C’est quelqu’un d’entier, qui a des opinions, qui est informé...” C’est très bien ! Mais ces qualités ne seraient-elles pas la justification de terribles défauts ? L’expression “têtu comme un âne” illustre bien ce à quoi on peut parfois être confronté quand on discute avec une personne bornée : quelqu’un d’entier aura du mal à se remettre en question.

Ceux qui souffrent d’un biais de confirmation ne permettent pas le dialogue, et restent perpétuellement campés sur leurs positions, à moins de longs et coûteux efforts. L’obstination et la persévérance dans ses erreurs sont de plus en plus fréquentes de nos jours, maintenant qu’Internet offre la possibilité à chacun de trouver de fausses informations qui renforceront leurs opinions ; alors, peu de chances d’en venir à bout, à moins d’effectuer un réel travail de fond.

8. Quelqu’un avec une dépendance affective

Il existe des signes qui ne trompent pas en matière de dépendance affective. Tu pourrais croire que quelqu’un qui a souffert toute sa vie d’un manque d’affection (parents absents, camarades d’école moqueurs, violences...) sera quelqu’un qui te sera éternellement redevable d’être entré dans sa vie. Cela pourrait souder votre couple ; mais à quel prix ?

La dépendance affective relève de l’addiction ; avec tout ce que cela entraîne. Un couple normal se base sur l’égalité, et la dépendance affective offre un rapport de force inégal. Quelqu’un qui t’admire, t’adule, et a perpétuellement besoin de toi, risque de te forcer à tout faire avec lui, pour satisfaire ses besoins ; faute de quoi il n’aura pas confiance.

9. Quelqu’un qui joue un rôle

Être soi-même n’est pas donné à tout le monde : il nous arrive à tous, à un moment ou à un autre, de jouer un rôle. Le caïd, la fille parfaite, le bon père de famille, la comique... Mais pour certaines personnes, il est parfois difficile de tomber le masque. Que ce soit pour rester conformes à l’image que les autres ont d’elles, ou parce qu’elles ont peur de ce qu’elles sont réellement, ces personnes masquent leur véritable identité.

Tomber amoureux de quelqu’un qui n’est pas réellement lui-même pourrait te décevoir : demande-toi ce que tu feras lorsque le verni s’écaillera, et que tu découvriras enfin sa vraie personnalité. Quels sont les traits que cette personne se donne tant de mal à cacher ? Qu’y a-t-il, à son avis, de si peu aimable en elle ? Si cette personne ne s’aime pas elle-même, et ne t’aime pas suffisamment pour te faire confiance et te révéler qui elle est vraiment, mieux vaut fuir : ce rejet d’elle-même pourrait être auto-destructeur.

10. Quelqu’un qui fait ressortir une mauvaise version de toi

L’écrivain américain Jim Rohn affirmait que “nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus”. Ainsi, les personnalités, les façons de parler, les habitudes de ces cinq personnes deviennent progressivement les nôtres à mesure que nous les côtoyons. Alors, analyse bien les cinq personnes les plus proches de toi : as-tu envie de leur ressembler ?

Une mère affectueuse mais étouffante, des amis drôles mais violents, un conjoint attentionné mais vulgaire... Même si tu adores les bons côtés de ces personnes, tu risquerais aussi d’adopter les mauvais en passant du temps avec eux. Parfois, on se dit “je vais réussir à le changer” ; mais fais attention que ce ne soit pas lui qui te change.

11. Quelqu’un qui a de trop grandes ambitions

Les passionnés ont des qualités indéniables : la persévérance, l’opiniâtreté, la motivation, le dévouement... Mais ces qualités ont également des revers : l’obstination, l’aveuglement, le sacrifice... Quand la passion entre en jeu, il devient presque impossible de choisir autre chose.

Les ambitions, en tant que passions suprêmes pour soi, peuvent être les plus dévastatrices : si le cliché jaloux de ce vieil homme, très riche et très seul, n’est qu’une caricature, il n’en a pas moins un fond de vérité. Pour arriver au sommet, les ambitieux doivent faire des sacrifices, c’est inévitable ; et si tu te trouves en travers de leur chemin, tu pourrais en payer le prix.

12. Quelqu’un qui s’aime trop

On retrouve chez les personnes qui vouent à elle-même un amour démesuré des caractéristiques communes : une certitude d’être dans le vrai, alliée à une volonté de convaincre les autres à tout prix. À force d’auto-persuasion, ces personnes se mettent sur un piédestal par elles-mêmes ou avec la complicité d’un proche.

Si l’on utilise de plus en plus fréquemment l’expression du “culte de la personnalité” pour parler de personnes qui prennent trop à cœur l’élaboration de leur physique ou de leur mental, cela est révélateur de l’absolutisme de leurs pratiques : rappelons que cette tournure de phrase désigne à l’origine l’adulation excessive d’un chef d’État dans un régime. En plus d’en souffrir, tu pourrais toi-même te laisser convaincre par leurs discours.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais te permettra sans doute d’éviter de perdre ton temps dans des relations qui ne t’apporteront que de la souffrance. T’es-tu déjà rendu compte bien trop tard que la personne avec qui tu partageais ta vie était toxique ? As-tu réussi à la faire changer ?

Partager cet article