Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Histoires sur des personnes dont le comportement brise tous les stéréotypes

Nous avons tous, au moins une fois dans notre vie, rencontré des préjugés à l’égard de notre apparence, notre comportement ou bien notre statut social. Très souvent, à la base de ces clichés il y a l’opinion publique qui fonctionne selon ses propres règles : c’est à cause d’elle que nous prenons souvent des décisions irrationnelles, en essayant de construire notre vie sur des fondations qui s’avèrent souvent ne pas être adaptées à tout le monde.

Chez Sympa, nous sommes convaincus que chacun de nous mérite le respect, quels que soient son apparence ou le montant de son compte bancaire. Pour le prouver, nous avons aujourd’hui déniché pour toi 14 histoires qui chamboulent tous les clichés et les stéréotypes ancrés dans la société.

  • Une fois, je faisais la queue dans une banque. Un homme entre. On dirait un sans-abri : l’air négligé, la barbe et les cheveux en bataille, la veste trouée... Soudain, le personnel de la banque commence à s’agiter, on lui apporte une tasse de café. Et tout à coup, je le vois sortir de sa poche une liasse de billets enveloppée dans un sac en plastique d’une propreté douteuse. Je le regarde attentivement et je remarque qu’il porte des vêtements de marque, mais bien usés. Je ne sais pas qui était cet homme, mais j’ai compris une chose : il ne faut pas juger les gens sur leur apparence. © Zabastovka / Pikabu

  • C’était il y a longtemps, à l’époque je travaillais en tant qu’animatrice dans une colonie de vacances. Ce jour-là, c’était l’anniversaire de l’une de mes collègues. Un autre animateur lui a offert un magnifique cadeau : un bouquet de sucreries. Il faut quand même préciser que le gars en question avait plutôt la dégaine d’une vraie racaille. Comme le bouquet était vraiment joli et original, je lui ai demandé où il l’avait acheté, ce à quoi il m’a répondu, l’air embarrassé : " C’est moi qui l’ai fait ". © SDariaV / Pikabu
  • Je fais des études de bibliothécaire. Et je vais vous dire une chose : je ne suis pas célibataire et je ne suis pas moche, contrairement aux préjugés. Dans notre groupe, toutes les filles sont belles, et elles ont beaucoup d’admirateurs. Nous sommes drôles et sociables. Après tout, la personnalité n’a rien à voir avec la profession, le statut social ou bien la religion... Alors à bas les stéréotypes ! J’ai l’impression que tout le monde est devenu obsédé par l’opinion publique, ça m’énerve ! © “Подслушано” / Ideer
  • Il y a un an, on a eu un nouvel employé. Tout se passait très bien jusque là, mais récemment il a commencé à se plaindre :
    — Je ne comprends pas, les femmes de ménage qui bossent ici sont vraiment insolentes : tous les jours je leur dis bonjour, mais elles ne répondent jamais.
    — Et cela ne t’a pas paru bizarre qu’il n’y en ait même pas une qui t’aie répondu ?
    Le fait est que notre directeur est une personne très généreuse avec le cœur sur la main, qui emploie des personnes handicapées, et toutes les femmes de ménage sont sourdes et muettes. On ne peut leur dire bonjour qu’en établissant un contact visuel direct et en hochant la tête. Inutile de dire qu’elles sont toutes extrêmement gentilles et souriantes.
    Le collègue en question s’est senti très mal à l’aise. Il a acheté du chocolat et en a offert à chacune d’elles le lendemain. Il fallait voir leurs visages illuminés et leurs yeux remplis de bonheur : c’était bien plus parlant que tous les mots qu’elles auraient pu dire. © drumaha / Pikabu

  • J’ai été embauché en tant qu’analyste financier dans une banque suisse de renom. Après avoir travaillé six jours, j’ai remarqué qu’en fait il n’y avait qu’une seule collègue qui travaillait vraiment. Les autres faisaient des mots croisés, lisaient des bandes dessinées ou bien faisaient des dessins sur Excel en remplissant les cellules avec des couleurs différentes. J’avoue que le cliché du banquier suisse est en train de s’effondrer. La cerise sur le gâteau est que mes collègues ont fait une affichette " Employé de l’année " et l’ont collée sur la machine à café. © unknown author / Bash
  • J’ai travaillé dans une grande chaîne d’électroménager. Une fois, le propriétaire devait nous rendre visite. Nous avons attendu presque toute la journée, et personne n’est venu. Tout à coup, un gars entre dans le magasin, il portait un vieux jean et un T-shirt étiré et délavé, et des baskets bien usées. Pendant qu’il faisait le tour, la femme de ménage nous a fait signe que c’était bien lui le big boss. Il s’est avéré qu’il avait garé sa voiture de luxe au coin de la rue. Et en ce qui concerne son style vestimentaire, il s’en fichait et il avait toujours été habillé à peu près pareil. © Elena Chemoidan / Facebook
  • J’ai une camarade qui ne fait pas partie des stars de la classe : elle ne se maquille pas et ne s’habille pas de manière aguicheuse. En revanche, c’est la fille la plus sincère et la plus honnête de l’école. Nous avons commencé à sortir ensemble et c’est la plus belle à mes yeux ! © crimsonbolt405 / Reddit

  • Une fois, un mec est entré dans notre magasin d’électroménager. Il avait l’air vraiment minable : il avait le visage tout gonflé et des vêtements très sales. La sécurité l’a tout de suite repéré. Le mec s’est adressé aux vendeurs, mais personne n’a voulu lui parler. Le directeur était ce jour là dans le magasin et il s’est approché de lui pour savoir ce qu’il voulait. Au final, l’homme a acheté un téléviseur à plus de 2000 euros. De plus, le directeur lui a vendu tout un tas d’accessoires comme des lingettes nettoyantes et un stabilisateur... Le type a demandé au directeur de lui donner un coup de main pour porter ses achats jusqu’à sa voiture. Quand le boss est revenu, il nous a raconté que lorsqu’ils sont sortis, ils ont tout chargé dans un gros 4×4 sale. Et l’homme, pendant qu’ils chargeaient, a raconté qu’il était parti à la pêche avec ses amis et s’était absenté plus longtemps que prévu et que maintenant il avait peur de rentrer les mains vides auprès de sa femme chérie. La nouvelle télé, qui faisait partie de sa liste de souhaits depuis un moment, allait donc sauver sa peau. © Anidag78 / Pikabu
  • Il y a environ trois ans, j’ai oublié mon téléphone portable flambant neuf dans un café et je ne l’ai découvert que lorsque je suis rentrée à la maison. J’ai été un peu déçue, mais bon, la vie continue. Quelque temps plus tard, mon fils m’appelle sur le fixe et me dit que des gars viennent de l’appeler pour dire qu’ils avaient trouvé mon téléphone. Non seulement ils l’ont trouvé, mais ils me l’ont aussi apporté chez moi. Je leur ai offert de l’argent en échange, mais ils ne l’ont pas accepté. © Влада Милевская / Facebook
  • L’autre jour, je monte dans le bus. Il n’était blindé, mais il n’y avait plus de places assises, sauf une, à côté d’une très vieille dame qui parlait toute seule et ressemblait à une sorcière. Bien évidemment, personne ne voulait s’assoir à côté d’elle et les gens la zieutaient avec appréhension. La vieille aussi regardait les gens de travers. Au bout d’un moment, elle a dû en avoir marre de ces regards bizarres et a dit très fort : " Allô ? Tu m’entends, ma chérie ? Figure-toi qu’il y a encore des gens qui ne savent pas que le kit main-libre existe ! ". Et là, tout le monde a vu qu’elle en utilisait un. Il fallait voir les têtes des passagers... Les gens étaient très mal à l’aise. © unknown author / Bash
  • Cela fait presqu’un an que je sors avec une fille sublime. Elle est menue et mesure 1m60. Elle est très féminine : elle adore les robes et les comédies musicales. Une fois, j’ai décidé de lui faire une surprise et d’aller chez elle sans la prévenir. J’avais la clé de son appartement, cela ne me posait donc aucun problème. J’arrive, j’ouvre la porte et j’entends des cris horribles. On aurait dit qu’elle se faisait torturer. J’ai eu tellement peur ! J’ouvre la porte de sa chambre et je vois ma fleur de prairie chanter avec un groupe de rock. Non, en fait elle ne chantait pas, elle faisait du grunt (le grunt, ou death growl, est une technique vocale qui confère à la voix un timbre guttural et caverneux, NDLR). On aurait dit une vraie chanteuse du genre. Je lui ai juste dit que quand on aura des enfants, c’est moi qui leur chanterai des berceuses. © “Подслушано” / Ideer
  • Je travaillais dans une boutique d’informatique très branchée. Une fois, deux vieilles dames sont rentrées et ont acheté toute sorte de matériel pour une somme plus ou moins équivalente à mon salaire annuel. C’est moi qui les ai conseillées et qui ai par la suite installé tout ce matériel chez elles. Il s’est avéré qu’elles étaient sœurs et ex-profs de mathématiques. Désormais, elles donnaient des cours particuliers. Elles m’ont offert tout leur vieux matériel informatique en guise de rémunération. © KHTN1311 / Pikabu

Et toi, as-tu déjà été confronté à des stéréotypes bien ancrés dans la société ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article