Sympa

16 conseils qui aideront les parents pour que les enfants obéissent rapidement et sans caprice

----
20k

Tous les parents font face à des problèmes comme le refus catégorique d’un enfant de ranger ses jouets, de manger des légumes ou d’aller au lit à l’heure. Les tentatives pour le persuader ou le forcer à ranger et à suivre une certaine routine se terminent parfois par des cris et des larmes, de sorte que les parents et les enfants se sentent aussi mal les uns que les autres.

Cependant, la plupart des difficultés peuvent être évitées en utilisant des petites astuces simples comme la psychologie inversée (le fait d’amener l’enfant à faire ou à dire quelque chose en lui inspirant l’inverse de ce que tu veux obtenir). Par exemple, interdire aux petits de manger des légumes “désagréables” au lieu de les leur imposer. Comme on le sait, le fruit défendu est celui qui est le plus désiré, et par conséquent, il est probable que les aliments peu attrayants, contrairement aux sucreries et aux chips, deviennent alors l’un des mets favoris des enfants.

À propos de ce type de méthodes, le célèbre site web communautaire Reddit héberge des tas d’histoires racontées récemment par des internautes. Ces témoignages nous donnent des trucs et astuces efficaces utilisés par les parents pour l’éducation de leurs enfants.

Sympa a sélectionné quelques conseils simples mais efficaces qui aideront les parents à faire face à leurs petits monstres sans avoir besoin d’élever la voix. Mais n’oublie pas qu’il ne faut pas abuser de ces méthodes, car admettons-le, c’est quand même une forme de manipulation. À utiliser de temps en temps et uniquement dans les situations que tu juges vraiment nécessaires...

  • Ma mère avait une amie qui mettait des légumes dans son assiette, mais ne laissait pas ses enfants les manger. Lorsqu’ils lui demandaient de partager, elle répondait de façon évasive : “c’est de la nourriture pour adultes. Mais peut-être que je peux vous en donner un peu.” Ses enfants ont grandi en adorant les légumes. Alors que moi, je devais rester à table pendant 3 heures, devant mon assiette de choux-fleurs dégoûtants que je refusais d’avaler. @laik72
  • Une de mes meilleures amies, quand elle était petite, à cause de son mauvais comportement, était privée, non pas de sucreries, mais de salades. Par conséquent, elle en est devenue fan et en mangeait autant que possible à la cantine de l’école. Une anecdote amusante : quand il était petit, son mari a été puni de livre, ce qui a fait de lui un grand lecteur. @cookiearthquake
16 conseils qui aideront les parents pour que les enfants obéissent rapidement et sans caprice
  • Ma mère me laissait manger des chocolats avant la soupe, mais elle achetait seulement ceux que je n’aimais pas. Après plusieurs tentatives, j’ai arrêté de les réclamer et j’ai commencé à manger la soupe. Ça peut paraître sans importance, mais croyez-moi, j’en ai souffert à l’époque. @turkeypr0
  • Deux fois par an, j’autorise les enfants à manger ce qu’ils veulent et à faire ce qu’ils veulent. D’habitude, ça provoquait l’ingestion d’une montagne de malbouffe. Les trois premières fois, ils ont tellement mangé qu’ils ont finalement vomi. Mais maintenant, ils se contrôlent beaucoup mieux et choisissent des friandises saines au lieu d’un grand nombre de produits et d’aliments nocifs. @ZombieBoobies
  • Quand j’étais petite, je refusais de me lever le matin. Alors ma mère me disait qu’on allait faire une blague à papa pour qu’il croie que je dormais encore. Elle me disait de m’habiller et de me couvrir avec la couette, en faisant semblant de dormir. Quand mon père venait me réveiller, je le “dupais” parce que j’étais déjà habillée depuis longtemps. Ce stratagème a fonctionné pendant plusieurs années et je n’ai rien soupçonné du tout. Maintenant, en y repensant, je me rends compte qu’évidemment, mes parents voulaient simplement que je me prépare pour aller à l’école sans faire de scène. @mfiggfi
  • Mon père nous organisait un jeu où il fallait plier et classer les vêtements lavés selon leur couleur. Celui qui en pliait le plus avait gagné. Mon père n’a pas gagné à ce jeu une seule fois. @stonerplumber
16 conseils qui aideront les parents pour que les enfants obéissent rapidement et sans caprice
  • Je ne sais pas si cela peut être attribué à la psychologie inversée ou si c’est une mesure prise par désespoir et fatigue. On faisait la queue à la caisse d’un supermarché. Une fillette d’environ trois ans a commencé une crise de colère et s’est retrouvée allongée par terre. Je l’ai regardée de haut et je lui ai dit (plus fort que d’habitude, mais sans crier) : “Où est ta mère ? Il faut qu’on trouve ta mère !” Elle était terrifiée et perplexe, car sa mère, c’est moi. Mais la crise de colère s’est immédiatement arrêtée et nous nous sommes serrées dans nos bras. @stephlj
  • Mon fils ne voulait pas ranger ses jouets. Mais en même temps, il aimait les missions chronométrées et la compétition. Je lui ai suggéré de ramasser d’abord les jouets rouges, le plus vite possible. Puis les bleus. Puis les verts, et ainsi de suite. En fin de compte, le rangement a été un franc succès. @divorced_dad_670
  • Ma mère a réussi à me faire apprendre une langue étrangère en me disant que mon frère le faisait mieux que moi. @mylittlesyn
  • “Je parie que tu n’es pas cap...” Mes deux fils détestent qu’on leur dise qu’ils ne seraient pas capables de faire quelque chose. Une demande comme “S’il vous plaît, rangez vos jouets” sera sans doute accompagnée d’une réponse négative, mais la phrase “Vous n’êtes pas cap de ranger tous ces jouets dans leur boîte” les fait aller à toute vitesse pour tout mettre en ordre. Le ménage se termine par une déclaration triomphante : “Tu vois, on t’avait dit qu’on y arriverait !” À cela, je réponds avec un étonnement sans précédent. Ils n’ont que 4 et 7 ans et je sais que je ne serai pas toujours en mesure de les motiver de cette façon, mais pour le moment, ça fonctionne parfaitement. @bibbobbins
16 conseils qui aideront les parents pour que les enfants obéissent rapidement et sans caprice
  • À la maison, nous avions un “livre interdit” sur une étagère. Mes parents me disaient que je ne pouvais le lire que si je faisais preuve d’un bon comportement. Une fois, pendant les vacances d’été, je suis resté seul à la maison et j’ai profité de ce moment pour prendre le livre. J’ai lu à peu près la moitié en une seule fois. Ça parlait de l’histoire de la Chine au cours des 5 000 dernières années. Je crois que je n’aurais pas tort si je te disais que j’ai été habilement “arnaqué”. @oddstodd
  • Mon fils était très impulsif dans sa petite enfance et essayait toujours de se sauver dans la rue au lieu de me donner la main. C’est pourquoi j’ai commencé à lui dire qu’il devait me prendre par la main pour qu’on ne me vole pas. Ça a marché. Il se sentait responsable et fier que personne ne me kidnappe à chaque promenade. @TimelyKaleidoscope
  • Ne demande pas à un enfant de faire une chose, au contraire, laisse-le choisir entre deux possibilités. Quand c’est l’heure d’aller au lit et que ma fille refuse de faire certaines choses, je lui demande : “Tu préfères ranger tes jouets ou aller dormir ?” Elle choisit toujours de se coucher. Je pense que pour les jeunes enfants, cela les aide à sentir que leur opinion est importante et qu’ils sont eux aussi impliqués dans la prise de décision.
    @ThoseAreBlueToo
  • Quand je devais faire une tâche ménagère, mon père s’est rendu compte que, quand il me demandait, par exemple, de tondre la pelouse, je me plaignais et prenais beaucoup de temps pour le faire. Mais s’il me demandait ce que je préférais faire : tondre la pelouse ou faire les vitres, je choisissais une chose et je le faisais rapidement. Je n’en croyais pas mes oreilles quand il m’a raconté cette astuce (j’avais déjà plus de 20 ans). Maintenant, j’applique cette méthode moi-même avec mes élèves ou les enfants dont je m’occupe. Ça marche toujours ! @AppealToReason16
16 conseils qui aideront les parents pour que les enfants obéissent rapidement et sans caprice
  • Ce n’est pas vraiment de la psychologie inversée, mais quand mon fils aîné avait 4 ans, il faisait souvent irruption dans notre chambre, plein d’énergie. Je devais me lever et l’occuper, ou l’envoyer dans une autre pièce avec une mission pour que je puisse dormir encore quelques précieuses minutes. L’une de ces missions consistait à déterminer laquelle de ses jambes courait le plus vite. Mon fils, pendant un bon moment, faisait des tours dans le couloir, et fatigué, il revenait dans ma chambre pour me dire que ses deux jambes étaient aussi rapides l’une que l’autre. @Georgeisthecoolest
  • J’apprends à mon fils à utiliser le pot. Il vient d’avoir trois ans. Il est têtu, c’est plus dur qu’avec sa sœur. L’autre jour, quand je lui ai mis une couche, je lui ai dit : “Les couches ne sont que pour les bébés, on va mettre une couche pour le petit garçon”. Il a répondu : “Je ne suis pas petit !” Et j’ai dit : “Eh bien, les grands utilisent le pot.” Ça fait cinq jours aujourd’hui qu’il ne porte plus de couches pendant la journée. @Toad32

Et toi, est-ce que tes parents ont réussi à t’avoir quand tu étais petit ? Et maintenant, utilises-tu la psychologie inversée pour que tes enfants t’écoutent ? Raconte-nous tes anecdotes et donne-nous tes conseils dans les commentaires ci-dessous !

Ilustradora Alice Perkmini pour Sympa
----
20k