Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 Principes d’éducation des filles qui leur permettront de réussir leur vie malgré tous les stéréotypes

--1-
784

Les principes d’éducation sont des concepts qui évoluent beaucoup avec le temps. Ainsi, pendant des années et jusqu’à il y a à peine 50 ans, on demandait surtout aux filles de se marier et de fonder une famille, c’était l’un des pré-requis pour une vie épanouie. Aujourd’hui, cette idée n’est plus celle qui est mise en avant : les filles sont éduquées pour se réaliser elles-mêmes.

Salut, je m’appelle Anastasia et j’ai deux filles. J’aimerais qu’elles grandissent non seulement heureuses mais aussi libres de tous les stéréotypes auxquels les femmes font encore face aujourd’hui. Pour y parvenir, j’ai pris en compte quelques conseils que je serais ravie de partager avec les lecteurs de Sympa.

Savoir féliciter sa fille

L’idée selon laquelle la vie intérieure d’une personne est plus importante que son apparence, semble tout à fait évidente. Cependant, lorsqu’il s’agit des filles, on les complimente d’abord souvent pour leur beauté comme si c’était leur plus grande qualité. Les spécialistes recommandent de faire surtout attention aux idées de la jeune fille, à sa créativité et à son comportement et seulement après complimenter son physique. Cela ne vaut pas dire qu’il ne faut jamais dire aux filles qu’elles sont belles : je le répète aux miennes plusieurs fois par jour, mais d’abord, je les félicite pour quelque chose de plus important.

Ce n’est pas non plus une bonne idée d’encourager l’enfant pour son talent ou pour son intelligence car dans ce cas, tu complimentes quelque chose qui ne dépend pas de lui et qu’il ne peut pas changer. Les chercheurs conseillent de féliciter les enfants pour les efforts qu’ils ont faits pour atteindre leur but. Cela les motive à continuer et à aller encore plus loin.

Lui permettre de ne pas être d’accord

Une " fille bien " écoute toujours sa mère et ne la contredit pas. Mais sa maman, a-t-elle toujours raison ? Et même si elle a raison, pourquoi l’enfant devrait-il obligatoirement être d’accord avec elle ? Aujourd’hui, étant devenue mère, je comprends que je fais souvent des erreurs, et donc, j’admets que ma parole n’est pas toujours l’unique vérité.

Les spécialistes disent que l’enfant doit pouvoir contredire ses parents pour apprendre à faire la même chose par rapport à ses camarades de classe, à ses professeurs, à son partenaire et à son futur chef. En débattant avec ton enfant, tu lui apprendras non seulement à dire " non " mais aussi à argumenter son point de vue. En outre, cela te permettra aussi de découvrir pas mal de choses sur sa personnalité.

La laisser faire ses choix

Dans le monde moderne, il faut savoir faire son choix, ce qui pour certains s’avère être une tâche difficile, car personne ne leur a appris à le faire. J’essaie de laisser mes filles choisir à chaque fois que c’est possible. À deux ans, elles peuvent décider elles-mêmes quel jouer acheter, quelle tenue porter ou quel aliment manger.

Plus tard, ce sera à elles de choisir leurs activités. Même si elles les abandonnent très vite, ce sera mieux que de ne pas les essayer du tout et regretter. En plus, comment pourront-elles savoir que l’activité leur plaît sinon en la pratiquant ?

L’encourager à exprimer ses passions

La mère de Billie Eilish a choisi l’éducation familiale pour ses enfants afin de leur permettre de faire ce qui leur faisait vraiment plaisir. Elle a toujours encouragé sa fille et son fils à se lancer dans la musique et a même rejoint Billie lors d’une de ses tournées internationales.

J’ai vraiment envie que mes filles aient une passion : la danse, le karaté, le rock, le dessin ou la physique nucléaire, le choix n’a aucune importance. Une personne passionnée est toujours plus heureuse que celle qui s’ennuie.

Une passion aidera l’enfant à surmonter les difficultés et augmentera son estime de soi.

Lui apprendre à résoudre ses problèmes elle-même

J’ai très envie de protéger mes filles des problèmes de la vie, mais je vais devoir me retenir. Permettre à son enfant de surmonter les difficultés tout seul signifie non seulement répéter les scénarios de la vie adulte, mais aussi lui apprendre à être responsable de ses décisions.

Esther Wojcicki, l’auteure du best-seller How to Raise Successful People [Comment élever une personne qui réussit] estime que les parents d’aujourd’hui sont trop protecteurs. Résultat, nous avons toute une génération qui n’est pas habituée à prendre ses responsabilités. Beaucoup de jeunes ne savent tout simplement pas qu’ils sont capables de résoudre leurs problèmes eux-mêmes, sans l’aide de maman et papa.

" J’enseigne à Stanford. Et qu’est-ce que je vois ? Un grand nombre de parents ont déménagé à Stanford pour aider leurs " bébés “. J’aurais aimé que ce soit une blague, mais c’est bien vrai ! J’ai du mal à y croire : ils ont déménagé, changé toute leur vie parce que leurs enfants sont allés à l’université ! ”, raconte ainsi un témoin.

Pratiquer la lecture active

À cause de la fatigue, je fais souvent la lecture à mes filles sans vraiment faire attention au sens du texte. Du coup, elles commencent vite à s’ennuyer.

Les spécialistes recommandent la lecture active qui permet à l’enfant de participer au processus, pas juste en étant auditeur. Tu peux, par exemple, lui proposer de lire certains passages, de deviner la suite de l’histoire ou de dire ce qu’il aurait fait à la place du personnage. Si l’enfant est trop petit, il peut simplement tourner les pages.

Raconter des contes de fée

Oui, je sais que de nos jours, les contes de fées sont remis en question, car ils représentent des modèles de comportement dépassés et sont généralement pleins de sexisme, d’abus, etc. Mais, moi, je trouve que les contes de fées sont tout simplement vraiment cool. En plus, on peut toujours y trouver de nombreuses significations différentes. Par exemple, Cendrillon a trouvé son bonheur quand elle en a eu marre d’obéir.

Et toi, as-tu tes propres astuces d’éducation des enfants ? N’hésite pas à les partager avec nous dans les commentaires.

--1-
784
Partager cet article