Sympa
Sympa

8 Contes pour enfants dont on a cru toute notre vie, à tort, qu’ils étaient gentils et mignons

Lorsque nous étions enfants, les contes de fées nous guidaient vers un monde merveilleux. Logiquement, à un âge tendre, personne ne réfléchit vraiment à la véritable signification des histoires qu’il aime. Mais en fait, les histoires magiques peuvent donner des détaillés sur la manière dont les gens vivaient autrefois, et même faire la lumière sur la psychologie humaine.

Chez Sympa, nous avons passé en revue des recherches menées par des philologues et des psychologues qui te donneront une nouvelle perspective sur des histoires familières.

L’histoire de Raiponce montre comment les filles étaient traitées à l’époque lorsqu’elles avaient leurs règles

Dans le conte de fées Raiponce, l’héroïne a pu être enfermée seule dans une haute tour à cause de ses règles. Il existait une curieuse coutume : les femmes n’avaient pas le droit de voir les gens quand elles avaient leurs règles, alors on les emmenait dans les bois. Et Raiponce n’avait que 12 ans lorsqu’elle a été cachée de la vue du public et emprisonnée dans une tour. Donc, tout ce qui arrive à Raiponce est en fait une histoire classique de puberté.

L’histoire de Barbe Bleue fait référence à une sévère tradition

Certains chercheurs ont considéré que le conte de La Barbe bleue était basé sur un ancien rite d’initiation des adolescents à l’âge adulte. Le fait est qu’autrefois, les garçons qui ont atteint l’âge de puberté ne vivaient pas avec leurs parents. Avant le mariage, ils habitaient dans des “maisons d’hommes” où ils apprenaient les bases de la vie adulte : les danses rituelles, la chasse et d’autres savoirs. Il était strictement interdit aux femmes d’entrer dans les maisons des hommes. Si une jeune fille enfreignait l’interdiction, elle était sévèrement punie. D’où le motif de la chambre interdite qui ne doit jamais être ouverte dans La Barbe Bleue et d’autres contes similaires.

Hansel et Gretel fait la lumière sur les temps rudes du Moyen Âge

L’historien Jack Zipes affirme que l’intrigue du conte fait référence à un problème réel qui existait dans l’Europe médiévale. En raison de l’absence de contrôle des naissances et du manque constant de nourriture, les enfants non désirés étaient souvent abandonnés à leur sort près des églises ou dans les bois.

Le voyage de Pinocchio est à la fois l’histoire d’Ulysse et celle des paysans italiens

Qu’ont en commun le garçon en bois et le héros de la mythologie grecque Ulysse ? Selon certains spécialistes de la littérature, Pinocchio est un véritable héros épique. Comme Ulysse, il descend dans le monde des ténèbres et, après s’être métamorphosé, renaît.

D’autres ont fait remarquer que Pinocchio suit la structure des contes populaires italiens sur des paysans qui s’aventurent hors de leur monde, mais qui ne sont absolument pas préparés à la nouvelle réalité et se retrouvent donc dans des situations ridicules.

Les pantoufles de cristal de Cendrillon sont un symbole du voyage individuel de la vie

T’es-tu déjà demandé pourquoi seule Cendrillon porte des chaussures de cristal dans tout le royaume ? Les psychologues expliquent ce point comme suit. Lorsque l’héroïne acquiert un nouveau statut social, elle échange ses vieux souliers de bois contre des chaussures élégantes. Par conséquent, ces chaussures sont un symbole du chemin parcouru et du travail sérieux qu’elle a effectué sur elle-même. Et comme l’expérience acquise ne peut être enlevée physiquement, les chaussures ne vont parfaitement que sur les pieds de Cendrillon.

Nain Tracassin décrit la tradition de faire des offrandes aux esprits pour une récolte abondante

L’histoire du nain rusé, du pauvre meunier et de sa charmante fille comporte un détail intéressant : la capacité de transformer la paille en or. La paille elle-même n’a aucune valeur : elle ne peut pas être mangée. L’or, quant à lui, peut être utilisé pour acheter de la nourriture. Par conséquent, selon l’un des chercheurs, la conclusion est que Nain Tracassin fait référence à un sacrifice à une puissance supérieure pour obtenir de bonnes récoltes.

Mais pourquoi la reine attaque-t-elle cet être surnaturel à la fin de l’histoire ? C’est simple : c’est ainsi que le conte montre qu’à un certain stade de développement, l’humanité a dépassé sa dépendance aux esprits.

Le conte de fées La Belle et la Bête apprenait aux jeunes filles à ne pas baisser les bras

Le conte de fées La Belle et la Bête était une sorte de guide pour les jeunes filles que leurs parents allaient chasser de chez elles à cause de la pauvreté. L’écrivain voulait remonter le moral de celles qui devaient se résoudre à un mariage arrangé pour raisons économiques. Le personnage principal se sacrifie pour sauver sa famille, et son acte montre aux lecteurs qu’un tel sacrifice de soi est un acte très noble.

Selon la chercheuse Maria Tatar, cette histoire montre ce que les jeunes filles ressentent lorsqu’elles pensent au mariage : la peur de quitter la maison pour toujours et de se perdre, ainsi que la peur de découvrir un partenaire inconnu.

Le Petit Chaperon Rouge est une histoire sur la nature et le développement de la femme

Le petit chaperon rouge ne nous apprend pas seulement à nous tenir à l’écart des étrangers. Les historiens et les anthropologues culturels voient des références au cycle de la nature dans ce conte pour enfants bien connu. Le chaperon rouge de l’héroïne représente le soleil brillant, qui est avalé par la nuit terrible, c’est-à-dire le loup. Et la libération de la fille du ventre du méchant est un symbole de l’aube tant attendue.

Que penses-tu des interprétations modernes des contes de fées ? Es-tu d’accord avec les points de vue des psychologues et des anthropologues culturels ?

Sympa/Psychologie/8 Contes pour enfants dont on a cru toute notre vie, à tort, qu’ils étaient gentils et mignons
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire