Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Habitudes toxiques qui t’empêchent d’être heureux chaque jour

Le manque d’argent ou de divertissement ne nous empêche pas d’être heureux. Ce sont en fait nos habitudes toxiques qui nous privent du bonheur. Il est grand temps de faire la lumière sur ces problèmes, car si tu arrives à identifier ce que tu ne fais pas correctement, il te sera plus simple d’arrêter le processus d’autodestruction et de faire de la place à la joie.

Sympa te suggère de te défaire des huit habitudes que nous allons te présenter dans cet article. Tu trouveras aussi des astuces pour commencer à changer les règles qui les entourent car notre bonheur est quelque chose dont nous sommes seuls responsables.

8. Tu bloques tes emotions

On nous dit souvent qu’on ne devrait pas montrer nos émotions négatives. Cela commence généralement lors de l’enfance — nous entendons des phrases telles que “Ne pleure pas !” ou “Ne sois pas triste pour ça”. Petit à petit, nous apprenons à contenir et à cacher nos émotions négatives, mais ce comportement n’est pas nécessairement le plus bénéfique.

Selon les experts, lutter contre nos émotions négatives nous rend insensibles aux émotions positives également, car nous ne pouvons pas choisir ce que nous voulons ou ne voulons pas ressentir. Cela mène aussi à une communication et à des relations plus délicates, ce qui finit par affecter de nombreux aspects de notre vie. Il est important de mentionner que taire ses émotions peut entraîner un certain nombre de problèmes de santé. Il existe beaucoup de méthodes non-toxiques de laisser parler nos émotions, par exemple, danser ou faire de la méditation.

7. Tu ne te laisses pas faire d’erreurs

N’oublions pas que même certaines inventions qui ont radicalement changé nos vies ont été créées par accident. Le stimulateur cardiaque, le four à micro-ondes, et même la pénicilline en font partie. Mais revenons à notre sujet principal : il semble plutôt amusant de dire que tu es perfectionniste sur ton CV, n’est-ce pas ? Mais est-ce que cela te rend vraiment plus heureux dans ta vie de tous les jours ?

Nous ne le pensons pas, car tu es constamment en train de chercher à atteindre un idéal, mais celui-ci n’existe pas vraiment. Même la plus petite des erreurs peut te détruire et provoquer un sentiment d’anxiété, générer des troubles alimentaires, et d’autres problèmes de santé. Tu dois te laisser faire des erreurs et changer de perspective quant à l’échec. Pour que ce nouveau chemin soit plus simple, rappelle-toi des mots de Thomas Edison : “Je n’ai pas échoué 10 000 fois, j’ai trouvé avec succès 10 000 manières qui ne fonctionnent pas”.

6. Tu préfères être une victime

Faire des autres ou de la situation actuelle la cause de tes problèmes est une méthode facile et directe pour être malheureux. Il est plutôt simple de rejeter la faute sur tous les éléments extérieurs — tu es en retard au travail ? Ce n’était pas moi, il y avait des bouchons. Tu ne peux pas t’offrir des vacances ? Ce n’est pas de ma faute, on ne veut pas me payer plus. Dans cette position, il n’est pas étonnant que tu ne puisses pas contrôler ces choses “injustes”.

Regardons plus attentivement la première situation pour mettre les choses au clair. Quand tu dis que le problème, c’était les bouchons, tu ne peux rien y faire. Les bouchons seront encore là demain, le surlendemain, et les autres jours à venir. Vas-tu être en retard pour le restant de ta vie ?

Mais quand tu dis que tu es le seul responsable de ton retard, cela te laisse beaucoup de choix pour remédier à ton problème. Tu peux choisir de te réveiller plus tôt, ou tu peux demander à ton supérieur d’ajuster ton emploi du temps. Tu peux même décider d’aller à la salle de sport près de ton bureau le matin avant d’aller au travail. Essaie d’observer tout ce qui se passe dans ta vie sous cet angle, et tu commenceras à voir des opportunités au lieu d’y voir des barrières.

5. Tu ressens de la rancœur

Tout d’abord, sache qu’avoir de la rancœur a des effets négatifs — allant de la dépression légère aux accidents cardiovasculaires. Il est plutôt difficile d’être heureux quand tu es déprimé ou quand tu souffres de problèmes cardiaques.

Ensuite, tu dois comprendre que si tu réagis de la sorte, c’est qu’il doit y avoir un problème enfoui plus profond que cela. Il peut s’agir de n’importe quoi — allant du manque d’estime de soi à d’autres problèmes avec lesquels tu te sens mal à l’aise. Un exemple : si quelqu’un te dit que tu es stupide, est-ce que cela te blesserait si tu savais pertinemment que ce n’était pas vrai ? Si tu es conscient de ta valeur, tu pourras travailler sur ton développement personnel à chaque fois que quelqu’un te vexe par ses paroles.

Enfin, tu ne fais que te faire du mal. Tu te souviens d’une situation négative, et tu ne fais que te repasser la scène encore et encore dans ta tête, et tu es en colère ou bien tu te sens sans défense. Tu perds un temps précieux et de l’énergie à penser à quelque chose que tu ne peux plus changer. Pourquoi ne pas aller voir un thérapeute, apprendre à lâcher prise, et penser à des choses plus plaisantes ?

4. Tu penses pouvoir lire dans les pensées des autres

À moins que tu ne sois un vampire, une sirène ou un humain tout à fait humble mais doté de pouvoirs tels que la télépathie, tu ne peux jamais vraiment savoir ce qui se passe dans la tête des autres. Cependant, les pensées comme “J’ai l’air idiot à ses yeux”, ou “Ils pensent probablement que je suis ennuyeuse”, entrent tous les jours dans notre tête.

Voici quelques conseils simples pour parer à ce genre de situations : ne choisis pas de t’humilier mais au lieu de cela, crois au fait que les gens pensent le meilleur de toi. Cette perspective va considérablement augmenter ta confiance en toi et t’aidera à communiquer ouvertement. Tu remarqueras aussi qu’il est plus simple de demander de l’aide quand tu ne fais aucune hypothèse.

3. Tu te concentres sur le succès des autres

À l’ère des réseaux sociaux, il est vraiment difficile de ne pas tomber dans le piège qui nous pousse à tous nous comparer. Nos vêtements ne sont pas aussi stylés que ceux des filles sur Instagram, nous ne voyageons pas autant que nos amis, et nos relations ne sont pas aussi parfaites. Se plaindre de ce genre de choses peut vraiment nous rendre malheureux, mais nous oublions quelque chose de primordial.

Premièrement, les gens ne montrent que ce qu’ils veulent bien nous laisser voir. Rien ne te garantit que leur vie est idéale. De plus, il existe des milliers de preuves indiquant que leur réalité n’est pas aussi rose qu’ils le montrent sur Facebook ou Instagram. Et enfin, alors que tu t’occupes à suivre la vie soi-disant parfaite de quelqu’un d’autre, tu négliges la tienne et tu perds du temps que tu pourrais employer à construire ton propre succès.

Nous te suggérons de te concentrer sur ta propre vie. Essaie la méthode suivante pour ce faire : chaque jour, tu dois identifier et écrire au moins cinq choses que tu as accomplies et dont tu es fier. Cela t’aidera à voir à quel point ta vie est précieuse et cela te donnera envie d’avancer par la même occasion.

2. Tu dépends de l’opinion des autres

Essaie de prendre une minute pour te demander à quelle fréquence tu fais “bonne impression” chez les autres. Et à quelle fréquence cela te rend heureux. Si tu vois que l’échelle n’est pas en ta faveur, il est grand temps de reconsidérer tes valeurs et de commencer à agir autrement. Car, selon les experts, les gens dépendants ont plus tendance à se sentir anxieux et déprimés et ne sont pas capables de défendre leurs limites personnelles.

Réfléchis-y, parfois, nous voulons impressionner les gens que nous n’apprécions même pas, ou prouver quelque chose qui nous importe peu et en quoi nous ne croyons pas. Mais à partir de maintenant, tu dois te demander : “Est-ce que je suis d’accord avec cela ou est-ce que je le fais pour bien me faire voir des autres ?” dans chaque situation. Tu peux même écrire les réponses sur une feuille afin de construire un diagramme composé des colonnes “ma vie” et “pas ma vie”. Les résultats pourraient te choquer, mais cela te motivera à aller de l’avant et à croire plus en toi.

1. Tu laisses ton passé et ton futur s’immiscer dans ton présent

Nous ne sommes pas en train de dire que notre passé et notre futur ne nous rendent pas heureux, mais il vaut mieux éviter de trop ressasser le passé et de trop se projeter dans l’avenir. Trop penser au passé montre qu’il y a des problèmes qui n’ont pas encore été résolus. Alors que te concentrer entièrement sur ton futur veut dire que tu souffres d’anxiété.

De plus, cette étude a démontré que les gens qui se focalisent sur l’instant présent sont plus heureux et se sentent plus connectés aux autres. Il existe un exercice simple qui peut t’aider à vivre et à profiter du moment présent.

  • Concentre-toi sur l’écoute. Essaie de noter tous les sons — les sons proches, les sons lointains, les sons légers ou sourds. Relève les sons distants et ceux qui viennent du silence.
  • Ensuite, explore les odeurs — fortes et légères, les odeurs qui vont et celles qui viennent.
  • Regarde les nuages dériver. Essaie de remarquer autant de détails que possible. Décris pour toi-même leur forme.

Selon toi, quelles sont les autres choses qui te séparent du bonheur ? Qu’est-ce qui t’aide à surpasser ces problèmes ?

Photo de couverture vantroyanovsky / Instagram
Illustré par : Yekaterina Ragozina pour Sympa