Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Signes qui montrent que tu as été trop généreux envers les autres et que cela te fait du tort

Aider est quelque chose de naturel chez les humains. Nous le faisons parce que nous ressentons de l’empathie, parce que nous nous soucions de ce qui arrive aux autres et que nous voulons qu’ils se sentent mieux. La générosité est une belle qualité qui nous rend heureux. Mais le problème se pose lorsque nous donnons trop à des gens qui, au début, avaient besoin de nous et qui finissent par abuser de notre gentillesse. Comment savoir à quel moment il faut fixer des limites ? Il y a 8 signes qui indiquent qu’il est temps d’apprendre à dire “non” si tu ne veux pas finir par en souffrir.

Sympa va donc t’expliquer quels sont ces signes pour t’aider à savoir si tu donnes trop de ta personne.

1. Ton aide rend l’autre personne irresponsable

Le fait d’être généreux, c’est très bien, mais l’aide que tu apportes doit être orientée pour que l’autre personne puisse avancer et n’ait plus besoin de toi. Si tes actes n’entraînent pas de changements positifs chez l’autre, tu dois alors te demander s’il faut continuer ou pas. Il peut arriver que cette personne finisse par vivre “à tes dépens” et devienne irresponsable. Eh oui, pourquoi s’inquiéter si elle t’a, toi, pour la sortir de l’embarras ? Cette situation n’est pas saine. Il vaut mieux se retirer et venir en aide à ceux qui en ont vraiment besoin.

2. Tu apportes tellement souvent ton aide que l’autre devient dépendant de toi

Quand tu aides quelqu’un, tu le fais en pensant que l’autre personne avancera grâce à ton coup de pouce. Cela devrait être le cas, mais, parfois, ton soutien est si récurrent qu’il entraîne une dépendance. On le voit lorsque l’autre personne ne peut pas prendre la moindre décision et te demande ton avis pour chacun de ses gestes. Comme tu l’imagines, cette situation peut devenir épuisante, alors il est peut-être temps de commencer à dire “non”.

3. Ton aide empêche la personne d’aller de l’avant dans sa vie

Une aide démesurée empêche l’autre de développer ses capacités à progresser dans la vie et à résoudre seul ses problèmes. Les parents hyperprotecteurs sont un exemple clair de cette situation. Lorsque tu ne laisses pas l’autre personne se tromper, tu ne lui laisses pas découvrir ses forces pour qu’elle puisse apprendre à aller de l’avant en toute autonomie.

4. La personne sollicite ton aide et se fâche contre toi si tu ne la lui donnes pas

Tu n’es pas toujours disponible pour aider. Si cela se produit et que l’autre personne se fâche contre toi, c’est un signe évident qu’il faut fixer des limites. Ta générosité devrait venir du fond du cœur, pas parce que tu te sens sous pression. Ton aide est utile lorsque l’autre personne décide de prendre sa vie en main, mais quelles que soient tes meilleures intentions, tu ne peux pas tout réparer. Il est indispensable que cette personne en soit consciente, et sans se mettre en colère.

5. La personne promet de faire tout son possible, mais tu finis par tout faire toi-même

Elle promet que la prochaine fois, elle ne te demandera pas ton aide, mais quand elle doit faire face à la moindre difficulté, elle t’appelle et tu accours. C’est un cercle vicieux qui ne profite à personne, ni à toi ni à l’autre. Laisse-la apprendre de ses erreurs, sinon elle continuera à faire les mauvais choix, et tu finiras par ne plus avoir envie de lui apporter ton soutien.

6. Tu commences à en vouloir à l’autre

Le problème quand on donne trop, c’est que les liens d’amitié se détériorent. Au lieu de ce sentiment de bien-être que produit la générosité, le ressentiment peut commencer à t’envahir parce qu’il n’y a aucun équilibre entre ce que tu donnes et ce que tu reçois.

7. La situation a commencé à affecter tes relations personnelles, ta santé ou tes finances

Pour pouvoir aider quelqu’un, il faut d’abord que toi, tu ailles bien. Si tu donnes jusqu’à ce que tu n’aies plus les ressources financières, émotionnelles ou physiques pour le faire, tu dois arrêter tout de suite. Essaie de t’éloigner et de voir la situation sous un autre angle. Si tu réalises qu’apporter ton aide ne te rend pas heureux, voire tout le contraire, et que cela affecte même ceux qui t’entourent, il est temps de prendre des distances !

8. Tu te sens manipulé

On te sollicite avec des arguments qui te font culpabiliser si tu refuses. Au lieu d’aider de ton plein gré, tu le fais par culpabilité ou parce que tu te sens sous pression. Cela signifie qu’on se sert de ta générosité et qu’on veut simplement profiter de toi. Prends un moment pour y réfléchir. Si tu te sens mal à l’aise ou manipulé au moment d’apporter ton aide, évite de le faire !

As-tu déjà été obligé d’imposer des limites à une personne qui t’en demandait trop ? Comment as-tu retrouvé l’équilibre entre donner et recevoir ? Raconte-nous dans les commentaires !

Photo de couverture Bride Wars / 20th Century Fox