Sympa
Sympa

Depuis quelques années, je vis aux Pays-Bas. Et je vais te raconter franchement à quoi ressemble la vraie vie au pays des tulipes

À quoi te font penser les Pays-Bas ? Aux tulipes, à la détente et aux vélos ? En réalité, les Néerlandais ont des caractéristiques bien plus originales : ils accrochent les portraits de leurs proches dans les toilettes, ils ne se lavent jamais les mains et ils sont connus pour être sans filtre. Il y a plusieurs années, Nathalie Kooijman s’est installée aux Pays-Bas ; elle partage sur son blog les différentes spécificités locales de la vie de tous les jours.

La rédaction de Sympa a lu en détail les publications de Nathalie pour découvrir les coutumes les plus insolites des Néerlandais.

Les Néerlandais ont une approche particulière de la parentalité

  • Les enfants néerlandais vont se coucher à 19h. Mon mari n’a pas su m’expliquer d’où venait cette tradition, cela reste encore un mystère aujourd’hui. Peut-être que les parents voulaient tout simplement regarder la télévision tranquillement.
  • Les enfants sont toujours habillés très légèrement. Une situation classique : fin avril ou début mai, les parents, emmitouflés dans plein de couches de vêtements, sont assis au bord de la mer. Et à côté, les enfants, avec de la morve qui dégouline jusqu’aux genoux, courent pieds-nus dans l’eau.
  • Aux Pays-Bas, les adolescents commencent à travailler très tôt. Légalement, un enfant peut commencer à travailler et accomplir des tâches simples à partir de 13 ans. Les plus jeunes font de la mise en rayon dans les magasins en libre-service ou distribuent des prospectus dans la rue. Dès l’âge de 15 ans, ils peuvent tenir la caisse, assurer le portage des journaux ou faire le service dans un café.
  • Les jeunes gagnent peu alors qu’ils effectuent le même travail que leurs collègues adultes. Dans ce pays, tout augmente avec le temps : plus on vieillit, plus le salaire et les impôts sont revus à la hausse.
  • Ici, il existe des maisons où vivent uniquement des personnes de plus de 55 ans et sans enfants en bas âge. Les seniors peuvent rencontrer des difficultés dans leurs déplacements quotidiens. Tout a été pensé pour leur faciliter la vie, des rampes sont prévues pour permettre le déplacement des personnes à mobilité réduite. L’accessibilité est la priorité.
  • Nous louons un appartement à une mamie qui vit dans une maison de retraite. De nombreuses personnes aux Pays-Bas procèdent ainsi : sa retraite lui permet de vivre dans cet établissement et le loyer lui permet de se faire plaisir.

Certaines habitudes locales mettent juste mal à l’aise et d’autres sont totalement inexplicables

  • La coutume la plus drôle et la plus cocasse est celle des toilettes. Chez les Néerlandais, un seul péché est considéré comme impardonnable : oublier l’anniversaire de quelqu’un. C’est exactement la raison pour laquelle tu trouveras dans n’importe quelle maison néerlandaise un calendrier épinglé dans les toilettes, avec les dates d’anniversaires de tous les proches (parfois même avec une photo).
  • Je l’ai vu pour la première fois lorsque nous sommes allés rendre visite à la fille de mon mari. Nous avons longuement discuté puis j’ai décidé d’aller me repoudrer le nez. J’entre dans les toilettes et je tombe sur une espèce de tableau sur lequel je vois immédiatement mon nom. Je me dis : “Mince, elle écrit des choses sur moi dans les toilettes alors que je suis vraiment gentille avec elle”. Je continue à regarder le tableau, son père et sa mère sont également mentionnés. Il s’est avéré que ce n’était pas un tableau mais un calendrier. Et il est très difficile d’oublier l’anniversaire de quelqu’un si tu as ce rappel devant les yeux plusieurs fois par jour.

  • Les Néerlandais adorent siffler. Lorsqu’ils viennent chez des amis, ils discutent pendant des heures. Puis quand ils ont fait le tour du sujet, ils attendent que quelqu’un lance une nouvelle discussion. Et pendant la pause, un sifflement artistique remplit la pièce.

  • Les Néerlandais aiment tout planifier à l’avance. Chaque habitant a un emploi du temps précis pour la journée, la semaine, le mois voire même pour toute l’année. Tu ne pourras donc pas débarquer chez une copine à l’improviste juste pour papoter. Et si tu viens sans avoir été invité, on pourrait te demander de partir.

  • Ce pays est complètement plat. Mais ses habitants ont un amour immense pour les montagnes. Ils sont terriblement jaloux des nations qui ont la chance d’en avoir. Ils donnent donc des noms en leur honneur à certaines localités : Driebergen (“Les trois montagnes”) ou Bergen aan Zee (“Les montagnes en bord de mer”). Bon, on peut s’entendre sur le nom de cette dernière car on y trouve des dunes. Mais à proximité, on trouve la magnifique ville de Zevenbergen (“Sept montagnes”). La seule chose qui ressemblerait vaguement à une montagne serait le ralentisseur sur la chaussée. Il doit y en avoir 7 dans la ville. Mon mari néerlandais ignore pourquoi est-ce qu’on donne des noms pareils aux localités. Il dit que ça sonne bien.
  • La fête d’anniversaire se déroule de façon très particulière. Lorsque tu arrives à l’événement, tu dois tout d’abord souhaiter joyeux anniversaire à la personne fêtée. Puis tu dois faire le tour des invités et serrer la main à tout le monde en disant “Félicitations”.
  • Si tu es invité chez quelqu’un, il est coutume de manger chez toi avant d’y aller. Lors d’une soirée, les invités se voient proposer du thé ou du café avec un biscuit ou une petite part de gâteau. Tu n’as le droit qu’à un seul biscuit. En prendre un deuxième est signe d’impolitesse. Et si tu oses te resservir une troisième fois, cela doit sûrement être vu comme le summum du culot.
  • En Hollande, les fleurs sont le cadeau par excellence (ce pays en regorge). Ou bien une enveloppe avec 20 € dedans. Il est rare qu’ils fassent des cadeaux onéreux. Même lors d’un mariage, les jeunes mariés vont recevoir de petites enveloppes avec des billets de 20 €. Si un invité vient les mains vides, personne ne lui en voudra.

Ici, ils ont le secret des rues propres

  • Jeter ses déchets aux Pays-Bas n’est pas chose facile. Pour ce faire, il faut contacter la mairie et commander une carte qui te permettra d’accéder au local poubelle. Elle est préparée et expédiée dans un délai de deux semaines.
  • Pour accéder à une déchetterie, il est nécessaire de prendre rendez-vous en appelant au préalable. À l’entrée, le gardien compare les biens que tu as apportés avec la liste qui lui a été fournie puis il te désigne le conteneur approprié. Par exemple, les matelas sont déposés dans un conteneur, les objets en fer dans un autre et les déchets ménagers dans un troisième etc. D’ailleurs, on ne trouvera jamais de montagnes d’ordures ni d’odeurs qui vont habituellement avec.
  • L’une des raisons les plus importantes de la propreté des Pays-Bas est la lutte constante avec la mer. Les Néerlandais se battent même pour un petit lopin de terre et ils en prennent grand soin. Toutes les maisons sont entourées d’un jardin que les habitants aménagent soigneusement. Ne pas faire attention à l’état de son mini jardin est mal vu, et les voisins peuvent même commencer à te haïr.
  • Cette tradition puise ses racines dans les temps anciens lorsque ne pas balayer devant sa porte était considéré comme un grave délit voire même un manque de patriotisme. Si tu vis dans un appartement, ton balcon doit obligatoirement être décoré avec des fleurs, des palmiers en pot et de petites chaises. Ces dernières sont sacrées. Les Néerlandais adorent s’installer sur un siège devant chez eux et observer les passants.
  • Les amendes qui permettent de discipliner la population sont l’autre raison qui explique la propreté des rues. Jeter ses déchets sur la voie publique te coûtera 140 €. Ne pas respecter les consignes de tri est passible d’une contravention de 95 €. Et tu devras débourser 390 € si tu décides de déposer tes déchets ailleurs qu’à la déchetterie.

Aux Pays-Bas, se disputer avec ses voisins est tout un art

  • Il faut être ami avec ses voisins et se rendre des services mutuels. Arroser leurs fleurs ou garder leur animal de compagnie pendant leurs vacances. Si tu ne te sens pas bien, tu peux demander à tes voisins de t’emmener à l’hôpital. Mais les voisins néerlandais peuvent aussi se disputer. Il existe même une émission télévisée Rijdende Rechter sur les disputes entre voisins.
  • Sur le site de la police, tu peux retrouver les instructions détaillées sur la bonne façon de te disputer avec tes voisins. Par exemple, si ton voisin écoute trop fort la musique ou si son chien aboie à longueur de journée, il est préconisé d’aller discuter avec lui puis de contacter le service local de médiation qui va vous aider à résoudre le conflit ensemble. Si la situation ne s’arrange pas, tu pourras contacter le commissariat et un agent de police viendra rendre visite à ton voisin. Si le problème persiste, l’agent pourra saisir le matériel ou l’animal.
  • Les Néerlandais évitent de contacter le commissariat, ils essayent de régler les conflits à l’amiable. Nous avons deux voisins. D’un côté, un être adorable et de l’autre, un personnage lunatique. Au début, le second nous saluait et nous souriait. Mais lorsque mon mari a rapproché la voiture de la porte pour pouvoir passer l’aspirateur à l’intérieur, le voisin a bondi en hurlant qu’il allait appeler la police. Mon époux a fini de nettoyer sa voiture en silence puis il l’a déplacée sur une place de stationnement. Deux semaines plus tard, il a mal garé son véhicule, l’un de ses pneus était sur la pelouse. Le matin, une contravention l’attendait sagement derrière l’essuie-glace.
  • L’une de mes amies a une voisine particulière. Cette mamie esquive la conversation et contacte en permanence le service local de médiation. Elle se plaint de tout et n’importe quoi. Elle surveille qui vient chez mon amie et qui reste dormir. Elle n’arrête pas de dire que ma copine tient un bordel ou sous-loue illégalement son logement. Un jour, cette charmante dame m’a fait signe qu’elle allait couper le cou de mon amie en la pointant du doigt. Le service local de médiation soutient ma copine et lui demande de ne pas faire attention à la personne âgée souffrante. Maintenant, conformément aux instructions, il ne reste plus qu’à contacter le commissariat pour essayer de mettre fin au problème.

Les Néerlandais ont une conception très particulière de l’hygiène

  • Les Néerlandais sont fâchés avec l’hygiène. Enfin, disons plutôt qu’ils ont leur propre conception de la propreté. Les habitants ne prennent pas la peine de se laver les mains lorsqu’ils rentrent chez eux, après être allés aux toilettes ou avant de se mettre à table. On m’a expliqué que cela se faisait dans le but de renforcer le système immunitaire. Aujourd’hui, j’ai réussi à convaincre mon mari qu’il était indispensable de se laver les mains lorsqu’on s’installait pour le goûter dans un café après une promenade.
  • Au début, je trouvais complètement surprenant qu’un médecin ne se lave pas les mains avant de recevoir un patient ou qu’un serveur prépare les assiettes sans gants tout en manipulant la caisse en même temps.
  • En revanche, ils respectent à la lettre l’hygiène corporelle. La douche quotidienne est obligatoire, le brossage des dents est incontournable. Les Néerlandais sont prêts à récurer leur logement pendant des heures mais ils ne jugent pas nécessaire de se laver les mains.

Les femmes néerlandaises ne se prennent pas la tête avec la mode

  • Le secret du style des filles hollandaises réside dans son absence. Dans ce pays, c’est le vélo qui décide de tout y compris de la mode. Le critère principal lors du choix des vêtements est l’aspect pratique : pas d’escarpins, de mini-jupes, de robes longues ni de pochettes (pas très pratique de rouler avec ça sous le bras, n’est-ce pas ?). Le vent glacial en provenance de la mer du Nord et les pluies fréquentes obligent les Néerlandaises à se tourner vers les coupe-vents et les vestes imperméables.
  • La gent féminine préfère s’habiller dans les friperies. C’est une sorte d’aventure à part entière, elles adorent fouiller dans des tas de vêtements pour dénicher la perle rare qui coûte trois fois rien. Elles racontent ensuite comment elles ont acquis cette pièce unique. Mais les jeunes femmes néerlandaises ont toujours cet air naturel comme si elles ne s’étaient pas préparées à sortir. On retrouve cette spontanéité aussi bien dans la rue que sur un plateau télévisé.
  • Tout comme en France, les fourrures naturelles ne sont pas les bienvenues. Mais les Néerlandaises ont une attirance pour ce genre de matière. Elles ont donc opté pour les vêtements en fausse fourrure. Parfois, les coloris peuvent surprendre ! Récemment, j’ai vu un petit couple haut en couleur : une maman et sa fille âgée de 5 ans environ. La mère portait une moumoute violet fluo, un legging jaune et des ballerines. La petite, en robe et en bottes de pluie, ne portait pas de collants. Et il faisait seulement six degrés dehors !

Bonus : Les Néerlandais et le tact
(ou plutôt, le manque de tact)

  • La simplicité et la franchise des Néerlandais est légendaire. Au début, cela choque au point de se demander s’ils sont mal élevés, sans tact ou tout simplement impolis par nature. De leur côté, ils considèrent que la franchise, l’honnêteté et l’absence d’hypocrisie font partie de leurs vertus. Par exemple, lors des funérailles, ils peuvent facilement déclarer que la personne n’était pas quelqu’un de bien. Ils estiment que la sincérité est plus importante que la compassion.

  • Lorsque nous avons décidé d’ouvrir un compte commun, le conseiller bancaire a dit devant moi à mon mari : “Pourquoi voulez-vous ouvrir un compte joint ? Votre femme n’a pas de revenus, ouvrez-lui un compte à son nom pour éviter qu’elle ne dilapide votre argent”. J’étais choquée comme s’il venait de me cracher au visage. Une fois rentrés, mon mari essayait de me calmer en me disant qu’il ne fallait pas faire attention. Et pourtant, lui aussi, il a déjà fait des bourdes. Un jour, on faisait un long trajet en voiture. Mon frère conduisait et on dormait tous les deux sur la banquette arrière. Je me suis réveillée et je me suis regardée dans le miroir : “Oh, j’ai l’air horrible !”. “Oui, ma chérie”, m’a répondu mon mari. J’ai commencé à m’indigner et il m’a simplement répondu : “Je ne peux pas te mentir”. Mais quel coquin !

Et toi, laquelle de ces singularités accepterais-tu volontiers ? Et quelle est celle qui te révolte le plus ? N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture MichaelMcLean / flickr
Sympa/Psychologie/Depuis quelques années, je vis aux Pays-Bas. Et je vais te raconter franchement à quoi ressemble la vraie vie au pays des tulipes
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire