Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des psychologues expliquent pourquoi aider les autres est la façon la plus simple de trouver le bonheur

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui cherchent à se faire plaisir après une mauvaise journée. C’est même considéré comme un signe de bonne santé qu’une personne pleine de vitalité se remette d’une situation inconfortable. Mais une étude psychologique va à l’encontre de cette tendance moderne et elle pourrait bien t’apporter une méthode pour te sentir mieux après une dure journée...

Sympa veut rendre tes journées plus agréables, même celles qui commencent mal. C’est pourquoi nous t’expliquons comment tu peux te motiver et te mettre de bonne humeur d’une manière simple et charitable !

Ces chocolats ne te feront pas te sentir mieux

Tu as rendu ce rapport en retard, tu t’es disputée avec ton compagnon à propos de quelque chose d’insignifiant, et cette fuite a recouvert le plancher de ton appartement. Quelle que soit la situation, si tu racontes ta mauvaise journée à une amie, elle te conseillera probablement quelque chose comme ça pour que tu te sentes mieux : “Ne t’inquiète pas, je t’emmène faire du shopping samedi” ou “J’arrive, j’apporte du chocolat”. Mais attention, contrairement à ce qu’on croit, cela ne te fera pas te sentir mieux, car ce réconfort durera aussi longtemps que les friandises !

La découverte de la générosité comme source de bonheur

Un groupe de scientifiques dirigé par le Dr Katherine Nelson, psychologue à l’Université du Sud au Tennessee, aux États-Unis, a entrepris de découvrir si le fait de se concentrer sur soi est plus bénéfique pour la personne et la santé émotionnelle que de se dévouer aux autres. L’étude a révélé que les personnes qui se focalisent sur elles-mêmes n’ont pas tendance à ressentir des émotions plus positives. Ce sont ceux qui se soucient constamment des autres qui sont les plus épanouis émotionnellement.

Voici comment les scientifiques ont fait cette découverte :

473 bénévoles ont été divisés en groupes. Un certain nombre de participants ont dû faire des actes de générosité. Il peut s’agir de quelque chose qui a eu un effet positif sur le monde, comme ramasser des ordures dans les rues, planter un arbre, ou réaliser un geste de gentillesse, comme aider un frère à faire ses devoirs. Un autre groupe devait être plus individualiste, par exemple, partir en vacances, et une partie des bénévoles devaient mener leur vie comme d’habitude. Après cela, les volontaires ont répondu à un questionnaire sur leurs conditions psychologiques et sociales. Leurs réponses ont été révélatrices.

Nous aimons aider les autres

Tous les participants qui s’étaient engagés dans des actions dans lesquelles ils s’étaient oubliés un instant pour aider la société et l’environnement, ou une personne en particulier, ont déclaré avoir senti une amélioration dans leur humeur. D’autre part, ceux qui ont suivi leur routine quotidienne sans changement ont déclaré ne pas percevoir de modifications dans leur état émotionnel ou ne pas éprouver de sentiments positifs.

Le paradoxe du bonheur : pour être heureux, il faut aider autrui à être heureux

“Les gens en quête de bonheur peuvent être tentés de se faire plaisir à eux-mêmes”, explique le Dr Nelson. “Cependant, nos résultats indiquent qu’ils pourraient avoir plus de succès s’ils choisissent de choyer quelqu’un d’autre à la place”. D’autres recherches ont donné les mêmes résultats et remettent en question l’idée populaire selon laquelle se concentrer sur soi-même est une bonne méthode pour se remonter le moral. Mais comment ce paradoxe est-il possible ? La réponse réside dans une substance chimique élémentaire de notre cerveau.

Bienvenue, dopamine !

Les actes de générosité envers les autres stimulent le cerveau à libérer de la dopamine, un neurotransmetteur qui nous rend heureux et même euphoriques. Pour résumer, ce produit chimique fait notre bonheur. Mais ce n’est pas tout. Manger un chocolat libère également de la dopamine, mais n’efface pas les émotions négatives. Par contre, cette étude a prouvé que les gestes généreux libèrent de la dopamine et réduisent les émotions négatives, rendant ce moment de joie plus durable.

Quels sont les autres moyens qui, selon toi, nous aident à nous remonter le moral ? Raconte-nous dans les commentaires !

Photo de couverture madsmith33 / Pixabay