Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des scientifiques expliquent comment la télévision pourrait aider les enfants à manger plus sainement

1---
401

Nous savons tous que l’une des batailles les plus compliquées et les plus conflictuelles entre parents et enfants survient lorsqu’il s’agit de manger des légumes. Il semble qu’il soit pratiquement impossible, à quelques exceptions près, de convaincre les enfants de consommer des aliments sains, et surtout, qu’ils prennent du plaisir à les manger.

L’équipe de Sympa a trouvé une étude qui explique et fournit une méthode possible selon laquelle la télévision peut être utilisée à ton avantage pour amener les enfants à aimer la nourriture “saine”.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la télévision pourrait être un allié pour assurer une bonne alimentation aux enfants

Tu te demandes peut-être : “Comment la télévision peut-elle m’aider à faire manger mon enfant plus sainement ?”. La réponse est plus simple que tu ne le penses : il suffit de proposer à ton enfant de regarder une émission culinaire pour les petits où les principaux ingrédients des plats sont des aliments sains, un peu comme MasterChef Junior, ou du moins c’est ce qu’a montré une étude selon laquelle les programmes de cuisine peuvent avoir un effet positif sur les comportements et les attitudes des enfants. Cela s’applique également aux vidéos sur internet.

Comment ? Ces émissions favorisent la création de liens et une perception plus saine des aliments, expliquent les auteurs, car selon une théorie appelée Cue Reactivity, il est prouvé que les gens peuvent développer des réponses apprises par le biais de certains stimuli ou signaux. Les indices visuels des aliments dans ces programmes télévisés influencent les plats que les enfants veulent manger, en plus de déclencher des envies pour les aliments présentés et de provoquer des comportements alimentaires spécifiques chez les petits.

C’est ainsi qu’ils ont découvert l’influence de la télévision sur les habitudes alimentaires saines des enfants

Pour mener cette recherche, 125 enfants âgés de 10 à 12 ans ont été invités à regarder 10 minutes d’un programme télévisé néerlandais conçu pour un jeune public. Certains ont regardé une vidéo avec des aliments sains, d’autres en ont regardé une avec des produits plutôt nocifs pour la santé. La première montrait des tomates, des oignons, des choux de Bruxelles et d’autres fruits et légumes, tandis que la seconde présentait des hamburgers, des frites avec de la mayonnaise et des croissants.

Les chercheurs ont veillé à ce que l’accent soit mis sur la perception des aliments entre ceux qui sont bons pour la santé et ceux qui ne le sont pas en demandant aux enfants de classer les produits présentés dans les vidéos de 0 à 10 selon eux, où 0 correspond aux aliments malsains et 10 aux aliments très bons pour la santé. À la fin, les enfants se sont vu offrir un en-cas : ils pouvaient choisir parmi une sélection de produits tels que des quartiers de pommes, des rondelles de concombre, des chips ou des bretzels.

41% des enfants ont fait des choix bons pour la santé

Dans le groupe des enfants qui ont regardé la vidéo avec des aliments équilibrés, plus de 41 % ont choisi un en-cas sain, tandis que dans l’autre groupe, seulement 20 % des enfants ont choisi une option bonne pour la santé. Cela signifie qu’il y a 2,7 fois plus de chances qu’un enfant fasse un choix alimentaire sain après l’avoir vu à la télévision.

“Les résultats de cette étude indiquent que les émissions culinaires peuvent être un outil prometteur pour promouvoir des changements positifs dans les préférences alimentaires, les attitudes et les comportements des enfants”, a déclaré l’auteur principal de l’étude, Frans Folkvord, docteur à l’université de Tilburg.

D’autres alternatives pour encourager une bonne alimentation chez les enfants

Favoriser une alimentation saine chez les enfants n’est pas vraiment compliqué, car c’est en fait une question d’habitude, et celle-ci s’acquiert plus facilement au cours de l’enfance. Ce qui est compliqué, c’est de leur faire prendre cette habitude et de l’acquérir en tant que telle. Pour cela, il existe des alternatives comme :

  • Donner l’exemple : Frans Folkvord affirme que les enfants adoptent le comportement de leurs parents, l’exemple sera donc toujours le meilleur allié et le moyen le plus conscient d’influencer les enfants. Mais pas seulement : dans cette étude, les spécialistes proposent de promouvoir l’éducation du palais dans les écoles, c’est-à-dire de créer des programmes scolaires qui inculquent une bonne nutrition. “Fournir une éducation nutritionnelle en milieu scolaire peut avoir une influence positive significative sur les connaissances, les attitudes, les compétences et les comportements des enfants. Un modèle positif émanant des pairs et des enseignants peut encourager les élèves à goûter de nouveaux aliments qu’ils n’aimaient pas auparavant”, explique M. Folkvord.

  • Essayer plusieurs fois, mais ne pas forcer : il arrive que les enfants rejettent complètement certains aliments sans même les avoir goûtés. Il est nécessaire de réessayer encore et encore, mais en laissant du temps entre les tentatives, une semaine au moins. Une étude a montré que si tu donnes à ton enfant le goût de différents nouveaux aliments chaque jour dès son plus jeune âge, tu l’aideras à perdre sa peur d’essayer des saveurs inconnues et de nouvelles textures.

  • Cuisiner avec eux : une autre étude du même auteur a montré que lorsque les jeunes participent à la préparation d’aliments sains, ils sont plus susceptibles de consommer des produits riches en nutriments. De plus, ils consomment davantage de nutriments essentiels et moins d’aliments riches en sucres et en graisses que ceux qui ne participent pas à la cuisine.

  • Utiliser un langage positif : le Dr Maya Adam, directrice de la sensibilisation à l’éducation pour la santé au Centre d’éducation sanitaire de l’Université de Stanford, dit qu’il faut parler de la nourriture avec les enfants non pas pour interdire, mais pour encourager. Cela signifie qu’au lieu de dire “tu ne devrais pas manger de sucre”, mieux vaut se concentrer sur des questions comme : “tu connais le goût des concombres si tu mets du citron et du sel dessus ?”.

As-tu du mal à faire en sorte que tes enfants mangent sainement ? Quelles méthodes utilises-tu pour y parvenir ? Raconte-nous dans les commentaires !

1---
401