Sympa
Sympa

La plupart des gens ont malheureusement encore tendance à croire ces 7 idées reçues sur les catastrophes aériennes

Malgré ce que les gens ont généralement tendance à penser au sujet des catastrophes aériennes, les chiffres officiels indiquent que 95% des passagers impliqués dans des accidents d'avion aux États-Unis entre 1983 et 2000 ont survécu. Au cours de ces dernières années, nous en avons d'ailleurs eu plusieurs confirmations. En fait, un accident d'avion survient tous les 1,2 million de vols, et la probabilité de mourir dans l'un d'eux est de une sur 11 millions. En comparaison, les chances de mourir dans un accident de voiture sont de une sur 5000.

Chez Sympa, nous avons donc décidé de rassembler pour toi quelques faits concernant les accidents aériens, afin de te rassurer et de dissiper quelques croyances populaires infondées.

7. La foudre peut faire exploser un avion

Cela peut paraître surprenant, mais en réalité, la foudre frappe les avions bien plus souvent qu'on ne l'imagine. Les statistiques indiquent que n'importe quel avion se fera frapper par la foudre au moins une fois, ce qui signifie environ 50 impacts par la foudre chaque jour dans le monde. Cette information semble effrayante, mais aujourd'hui, les éclairs ne sont plus vraiment dangereux pour un avion, et ne risquent pas de leur causer de graves dégâts.

Il y a encore quelques décennies, c'était différent, mais maintenant, tous les avions sont conçus pour résister à ce genre d'incident en toute sécurité. Les avions sont construits comme une sorte de cage métallique recouverte d'une surface conduisant l'électricité tout autour de la partie extérieure de la cabine, des compartiments à cargaison et des réservoirs de carburant. Ne crois donc pas forcément tout ce que tu vois dans les films.

6. Si le pilote automatique a été piraté, alors le hacker peut provoquer une catastrophe.

Dans certains films, on peut voir une scène où le pilotage automatique d'un avion se fait pirater, et l'équipage ne parvient plus à le contrôler. Cependant, cela ne reflète absolument pas la réalité. Pour des raisons évidentes, les avions sont conçus avec de nombreux niveaux de sécurité, tous différents pour chaque système, et cela inclut le pilote automatique.

En fait, tous les avions sont contrôlés par au moins deux ordinateurs distincts pour le pilotage automatique, chacun d'entre eux pouvant conduire l'avion sans avoir besoin de l'autre. Et même si tous les pilotes automatiques se retrouvent hors-service, les pilotes sont suffisamment qualifiés pour diriger l'avion eux-mêmes.

5. Un trou dans la carlingue d'un avion peut aspirer les passagers à l'extérieur.

Certains films comme Destination Finale (New Line Cinema, 2000), ont bien entretenu ce mythe, représentant ce type d'accident comme si l'avion était entouré par du vide. Mais c'est tout sauf cela.

Oui, il est vrai qu'il existe une différence significative de pression entre l'air extérieur et l'air intérieur de l'avion, mais pas assez pour aspirer à l'extérieur tout ce qui se trouve dans l'avion, y compris les passagers. En situation réelle, un courant d'air aspirera les objets les plus légers (comme une fenêtre de voiture ouverte), la cabine se refroidira, et bien sûr, les masques à oxygène tomberont. Aussi impressionnant que puisse l'être une telle situation, elle ne ressemblera en rien à ce que l'on peut voir dans les films.

4. Perdre l'un des moteurs peut être fatal

Ce mythe est très populaire à Hollywood. Dans un film, quand un avion perd un moteur, cela conduit généralement à un accident mortel. Mais en réalité, un avion peut facilement surmonter ce genre de situation avec un seul moteur.

L'histoire a montré de nombreuses situations d'atterrissages qui se sont très bien passés avec un seul moteur. La plupart des avions sont équipés de deux moteurs ou plus, justement pour ce type d'accident. Les avions modernes sont même conçus de telle manière que si un moteur tombe en panne lors du décollage, l'avion pourra tranquillement terminer son décollage, voler autour de la piste, et atterrir de nouveau.

3. Les turbulences peuvent être dangereuses.

Il est important de comprendre que les turbulences sont un phénomène entièrement naturel qui se produit lorsque nous volons. L'atmosphère de la Terre n'est pas parfaitement fluide et homogène, et les turbulences sont en fait le résultat de millions de petites variations de la vitesse de déplacement de l'air, en fonction de la direction et de la densité de l'appareil.

Comme il s'agit d'un phénomène naturel qui se produit très souvent, les constructeurs d'avions testent régulièrement de nouveaux types d'appareils dans les pires situations possibles. Toutes les ailes d'avions sont testées pour résister jusqu'à 150% du niveau maximum de variations d'air auquel elles peuvent faire face pendant un vol, y compris pendant une zone de turbulences. Rien de réel n'est aussi terrifiant que ce que nous montrent les films.

2. Les portes d'un avion peuvent s'ouvrir pendant le vol.

Il y a environ 70 ans, cela aurait pu être vrai, car les avions eux-mêmes n'étaient pas bien pressurisés. Les avions modernes sont sous pression, c'est-à-dire qu'ils apportent eux-même l'oxygène nécessaire aux passagers. Et toutes les portes de l'avion, y compris les issues de secours, sont conçues comme des bouchons. Elles s'ouvrent toutes en les faisant glisser, puis en les tirant vers l'intérieur de la cabine, avant de finalement les pousser à travers le cadre de la porte.

Cela signifie que les portes doivent d'abord être tirées pour s'ouvrir. En plus, selon les experts de l'industrie aéronautique, aucun passager ne pourrait être physiquement assez fort pour ouvrir la porte de secours d'un avion en plein air.

1. Il n'y a aucune chance de survivre à un accident d'avion.

Dans les films, un accident d'avion est forcément fatal. Cependant, il existe de vraies histoires qui prouvent bien le contraire. Comme l'histoire du vol 243 de la compagnie aérienne Aloha, entre Hilo et Honolulu, à Hawaii. Le 28 avril 1988, l'avion a subi des dommages importants après une décompression explosive survenue au milieu du vol, mais a réussi à faire un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Kahului à Maui.

Un autre cas s'est présenté en 2013, après que le vol 214 d'Asiana Airlines s'est écrasé lors de son atterrissage sur l'une des pistes de l'aéroport international de San Francisco. Cela semble presque impossible et pourtant, 304 des 307 passagers survécurent à l'accident. En fait, ce n'est pas si surprenant. Les chiffres du National Transportation Safety Board montrent que 95% des passagers qui ont été impliqués dans des accidents sur des avions américains entre 1983 et 2000 ont survécu.

Que penses-tu de cet article ? Es-tu rassuré ou as-tu toujours peur de prendre l'avion ? Laisse un message dans les commentaires !

Photo de couverture shutterstock, shutterstock
Ilustradora Ekaterina Gapanovich pour Sympa
Sympa/Psychologie/La plupart des gens ont malheureusement encore tendance à croire ces 7 idées reçues sur les catastrophes aériennes
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire