Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

“N’offrez pas de fleurs à une femme fatiguée”. Un récit qui nous montre qu’il existe des choses bien plus importantes que les cadeaux triviaux

3-4-
501

N’offrez pas de fleurs à une femme fatiguée.

Non, sérieux. Les fleurs sont un parfait cadeau lorsque le destinataire a la force de s’en réjouir. Surtout que pour celui qui les offre, il est généralement très important de voir une réaction du genre “Oh, comme c’est gentil, ce sont mes préférées !” et d’autres exclamations du genre. Mais une femme fatiguée n’aura ni l’envie, ni la force de le faire. D’habitude, dans les cas pareils, les hommes n’arrivent sincèrement pas à comprendre pourquoi une grimace mécontente apparaît sur le visage de leur épouse ou petite amie, car après tout, ils ont fait de leur mieux pour lui faire plaisir ! Mais le problème, c’est que ces fleurs doivent être coupées, mises dans un vase, pour ensuite devoir montrer, voire même imiter, une gratitude et une admiration des plus sincères et des plus émotionnelles. Mais où trouver la force de le faire ?

Tu veux faire plaisir à une femme fatiguée ? Prépare toi-même quelque chose à manger sans oublier de nettoyer la cuisine après le repas, ou bien commande son plat préféré. L’une des phrases les plus romantiques que j’aie jamais entendue était “envoie-moi une photo”. Non, pas une photo de moi-même, mais celle de mon frigo. On m’a dit : “Je sais que tu n’as probablement rien mangé de sain aujourd’hui, et ton frigo est généralement vide. Si c’est vraiment le cas, montre-moi une photo de ce que tu as dedans et je te rapporterais ce qui manque”. Pas de fleurs, pas de sérénade sous le clair de lune...
Si tu veux faire plaisir à une femme fatiguée, commande un ménage à domicile pour aider ta bien-aimée, afin qu’elle puisse se reposer et ne rien faire pendant que sa maison devient propre sans aucun effort de sa part. Crois-moi, pour une femme, il s’agit d’un véritable miracle et d’une pure magie.

Un mari se plaignait de son épouse : il lui a offert un très bel ensemble de sous-vêtements très chers, mais sa femme a piqué une crise. Il a pensé qu’elle est devenue complètement folle, car elle n’appréciait pas cette attention. Mais ensuite, elle lui a expliqué que cela faisait trois semaines qu’elle n’arrivait pas à trouver du temps pour s’épiler et aller se faire une pédicure, car ce même mari refusait de garder les enfants pendant seulement quelques heures : il était toujours soit fatigué, soit occupé. Et ces sous-vêtements étaient pour elle comme une sorte de moquerie : “Je suis épuisée et débordée, et, en plus de tout ça, je dois maintenant m’habiller et lui organiser tout un spectacle ?”

Une autre histoire : un homme est rentré chez lui avec un gâteau pour organiser une belle soirée romantique, mais sa femme était quand même en colère, car avant de pouvoir manger ce gâteau, elle devait finir de repasser le linge, faire la vaisselle, préparer à manger, laver et border les enfants. Et pendant que le mari était assis dans la cuisine en train d’attendre, elle courait dans toute la maison tel un aspirateur-robot. Après tout ce marathon et ses demandes infructueuses envers son mari de l’aider, ne serait-ce qu’un tout petit peu, la femme est allée dormir et l’homme s’est senti offensé : après tout, il avait fait de son mieux et a fait preuve d’une telle attention envers son épouse, mais elle ne l’a pas du tout apprécié.

Ces deux histoires montrent parfaitement le problème. Lorsque nous voulons faire plaisir à quelqu’un, essayons-nous réellement de le faire pour cette personne ? Ou est-ce juste notre propre désir de nous sentir mieux? Il est très important de comprendre les besoins de l’autre : qu’est-ce qui est réellement important pour lui ? Du repos, deux heures de silence, une sortie en solo ou peut-être la possibilité de se libérer d’une partie de ses obligations ? C’est ça, et rien d’autre, qui lui ferait le plus plaisir.

Mais si nous souhaitons faire quelque chose juste parce que nous en avons soudain eu envie, à qui essayons-nous de faire plaisir au juste ? Peut-être voulons-nous nous prouver, à nous-mêmes, à quel point nous sommes bon(ne)s et attentionné(e)s, et quels exploits nous sommes capables de faire pour autrui. Cependant, il est parfois important d’être honnête envers soi-même et d’admettre que ces petits plaisirs n’ont rien à voir avec les désirs de la deuxième personne. Tous ces actes ne cachent que l’envie de reconnaissance et de remerciements.

Les hommes se plaignent souvent que les femmes modernes sont trop émancipées, trop exigeantes, et qu’il est impossible de les surprendre avec quoi que ce soit. Oui, les cadeaux standards ne fonctionnent pas toujours : un bouquet surprise ne fera plus l’affaire. La seule chose qui puisse surprendre une femme adulte et moderne, c’est l’attention, ainsi qu’une attitude sincère et respectueuse. Tout le reste lui est sûrement déjà très familier.

Sympa publie ce récit avec l’accord de son auteure Anna Prosvetova.

Et toi, es-tu d’accord avec l’auteure de ce récit ? Ou penses-tu qu’il n’y a rien de mieux qu’un bouquet de fleurs ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

3-4-
501
Partager cet article