Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pourquoi nous dormons (et quelques données sur le sommeil)

3-4-
460

Une personne passe environ 25 ans à dormir. D’après les experts, pendant que nous dormons, nous traversons plusieurs étapes (par exemple, nous ne rêvons pas tout le temps). Mais pourquoi nous dormons et rêvons ? C’est une question qui fait toujours l’objet de nombreuses recherches. Certaines théories évolutives et psychologiques indiquent que le sommeil nous aide à résoudre des problèmes. D’autres, en revanche, prônent l’idée selon laquelle le sommeil encourage l’organisme à récupérer, et le corps à rajeunir.

Chez Sympa, nous avons étudié plusieurs théories qui nous aident à comprendre pourquoi nous dormons et pourquoi nous rêvons. Ne manque pas de lire le bonus, tu y trouveras des rêves qui ont changé l’histoire !

Parce qu’en dormant, le corps récupère et rajeunit

Des fonctions restauratrices du corps, telles que la croissance musculaire, la réparation des tissus, la synthèse des protéines et la libération de l’hormone de la croissance ont lieu notamment pendant le sommeil. Ainsi, l’une des possibles raisons pour lesquelles nous dormons est reliée avec le processus de récupération et le rajeunissement de l’organisme.

De plus, quand nous ne dormons pas assez, des cernes apparaissent. L’une des astuces pour minimiser ce problème, c’est de faire un massage doux commençant par l’os lacrymal, tout en massant vers l’extérieur de la zone des cernes. Tu peux aussi les maquiller avec un correcteur rose.

Pour résoudre un problème

Il existe aussi la théorie qui affirme que les rêves pourraient avoir évolué et s’avérer utiles pour la résolution de deux types de problèmes : ceux qui doivent être visualisés dans notre esprit (tel un inventeur qui imagine son nouveau dispositif), et ceux qui doivent être abordés de manière non conventionnelle.

À ce propos, une psychologue de l’Université d’Harvard a raconté qu’elle avait demandé à des étudiants de choisir un problème et de tâcher de le résoudre dans un rêve. Au bout d’une semaine, la moitié d’entre eux ont rêvé du problème, et un quart environ ont pu le résoudre. Ce qui veut dire que, s’il s’agit de problèmes pas trop graves, il existe des gens qui peuvent les résoudre pendant qu’ils dorment.

Pour renforcer les souvenirs et l’apprentissage

Le sommeil joue un rôle important pour la mémoire, aussi bien avant qu’après un apprentissage. D’après quelques recherches, le renforcement de la mémoire a lieu pendant qu’on dort, grâce à la consolidation des connexions neuronales qui forment les souvenirs.

D’autre part, le fait de mal dormir et se reposer de manière inadéquate pourrait faire en sorte que les neurones qui travaillent trop fonctionnent de manière inefficace au moment de gérer l’information. Ainsi, notre capacité à accéder à nos apprentissages peut diminuer. Qui plus est, le manque de sommeil pourrait nuire à notre état d’âme, notre motivation, et même notre capacité de jugement de perception.

Pour que le cerveau fasse un tour de nettoyage

Pendant toute notre vie, nous recevons constamment de l’information, qu’elle soit nécessaire ou inutile. Un groupe de scientifiques a analysé les mécanismes qui interviennent sur la mémoire, notamment pendant la phase de sommeil profond.

Les résultats suggèrent qu’en dormant, les connexions neuronales qui recueillent les informations importantes se voient renforcées, tandis que celles créées à partir de données sans importance deviennent faibles et finissent par disparaître.

Parce que les rêves sont une sorte de simulateurs d’événements

La fonction biologique du rêve pourrait être considérée comme une simulation d’événements dans le but de s’entraîner face au danger et à la façon de l’éviter. Il est donc possible qu’en réalité le contenu des rêves soit organisé et sélectif.

Cela veut dire que, pendant le rêve, si nous nous en tenons à cet argument, le cerveau construit un modèle complexe du monde où sont sous-représentés et surreprésentés plusieurs éléments, qui sont à leur tour modulés par nos expériences vécues la veille.

Les raisons pourraient changer avec le temps

Il est possible que l’importance du sommeil change selon l’âge. C’est ce que prône une recherche qui montre comment les bébés passent la plupart de leurs heures de sommeil en phase REM, période pendant laquelle leur cerveau construit de nouvelles connexions entre les neurones.

À l’âge de deux ans et demi, les heures de sommeil REM diminuent, car le cerveau change son mode d’entretien, utilisant notamment le temps de sommeil pour nettoyer et réparer.

De plus, le temps de sommeil dépend de divers facteurs en fonction de l’âge. Il est donc conseillé de respecter les heures de sommeil nécessaires pour notre développement.

  • Nouveau-nés : 16-18 heures par jour.
  • Enfants en âge préscolaire : 11-12 heures par jour.
  • Enfants en âge scolaire : au moins 10 heures par jour.

Nous rêvons à des étapes spécifiques du cycle du sommeil

Nous, les êtres humains, passons par deux étapes de sommeil qui s’alternent successivement entre quatre et cinq fois pendant la nuit. Dans un cycle de huit heures de sommeil, la première est de six heures (75 %), et la deuxième, de deux heures (25 %).

La première étape, connue comme sommeil sans mouvement rapide des yeux (NREM pour ses sigles en anglais), est divisée en quatre phases :

Au début, la personne entre dans un endormissement, un sommeil léger. Dans la deuxième phase, elle atteint le sommeil profond, et l’organisme de la personne commence à récupérer. Dans les phases trois et quatre, elle atteint un sommeil encore plus profond et récupérateur, qui rétablit l’énergie et permet la libération d’hormones.

D’autre part, lors de la deuxième étape, nous passons par ce que nous appelons le rêve de mouvement rapide des yeux (REM pour ses sigles en anglais). Cela se produit entre les 70 et les 90 minutes qui suivent l’endormissement, dans des intervalles successifs qui s’allongent de plus en plus. Pendant cette étape, le cerveau est actif et rêve, tandis que le corps est détendu et immobile. L’organisme, lui, en profite pour récupérer son énergie.

Bonus : des rêves qui ont changé l’histoire

1. La création de Frankenstein a vu le jour grâce à un rêve

En 1816, pendant qu’elle passait l’été à Genève (Suisse), l’auteure Mary Shelley a conçu l’idée de son nouveau roman, Frankenstein, en rêvant.

2. Paul McCartney a rêvé d’une mélodie

D’après certains biographes du musicien et des Beatles, Paul McCartney a composé la mélodie de “Yesterday” pendant un rêve qu’il a fait chez sa copine, à Londres.

3. Niels Bohr a vu la structure des atomes dans un rêve

La structure de l’atome a été découverte par Niels Bohr. Aux dires de certains spécialistes, il a vu les électrons tourner autour du noyau, tout comme le système solaire, dans un rêve. Il a ensuite cherché à prouver l’hypothèse issue de son rêve, et a découvert la structure atomique, c’est-à-dire qu’il a découvert que la structure atomique était, en fait, similaire à celle de son rêve.

Et toi, es-tu d’accord avec le postulat qui prône que les rêves ont une signification ? As-tu déjà fait un rêve t’ayant permis de résoudre un problème quelconque ? N’hésite pas à le partager dans la section des commentaires !

3-4-
460
Partager cet article