Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Selon une étude, la génération des millenials est plus solitaire que les précédentes

4--6
165

Être un “millenial” n’est pas une tâche facile : ces individus appartiennent à une génération hyper-connectée qui considère comme normal d’avoir beaucoup d’amis sur les réseaux sociaux et d’interagir par le biais d’emojis ou de mentions “j’aime”. Mais derrière les écrans, la réalité est tout autre, et cette génération est aussi considérée comme plus solitaire que les précédentes. Une enquête a confirmé cette théorie, et voici les résultats qu’elle a permis de mettre en lumière.

Sympa souhaite te présenter ce rapport qui affirme que la génération Y a une tendance paradoxale à l’introversion quand on la compare aux précédentes.

Ce que dit l’étude

L’enquête de Yougov explique que 30% des représentants de la génération née entre 1981 et 1996 se “sentent” très seuls, contrairement à la génération X et aux baby-boomers. Pour cette recherche, 1 254 adultes américains de plus de 18 ans ont été évalués au moyen d’un questionnaire en ligne.

Les millenials ont peu d’amis

Les résultats de l’enquête indiquent que 20% des membres de la génération X se sentent toujours ou fréquemment seuls, tandis que 15% des baby-boomers ont déclaré vivre la même situation. En outre, contrairement aux générations précédentes, certains millenials ont déclaré n’avoir aucune connaissance (25%), aucun ami (22%), aucun ami proche (27%) et aucun meilleur ami (30%). Toutefois, la plupart d’entre eux (70%) ont aussi déclaré qu’ils avaient au moins un meilleur ami, tandis que (49%) ont déclaré qu’ils passaient généralement du temps avec trois ou quatre amis proches.

Une étude a révélé un lien entre les réseaux sociaux et le bien-être des gens

Bien que l’enquête n’ait pas révélé les raisons de cette solitude, une autre étude a tenté de le faire. Il s’agit d’une recherche menée à l’Université de Pennsylvanie et publiée dans le Journal of Social and Clinical Psychology, qui indique qu’une utilisation limitée des réseaux sociaux réduit les symptômes de solitude et de dépression par rapport à une utilisation intensive. La maîtrise de soi quant à l’utilisation des plates-formes numériques diminue l’anxiété ou la peur d’être isolé.

La psychologue Melissa G. Hunt, membre du même groupe de chercheurs, a participé à une étude où 143 personnes âgées de 18 à 22 ans ont répondu à un sondage déterminant leur humeur et leur bien-être. Par la suite, les participants devaient limiter leur utilisation des plateformes numérique. En trois semaines de recherche, Hunt a observé une diminution de sept symptômes chez les participants, parmi lesquels la peur d’être perdu, l’anxiété, la dépression et la solitude.

Nous pouvons contrôler la situation

Grâce à ces études, nous pouvons clairement nous rendre compte qu’une utilisation excessive des réseaux sociaux peut conduire à un sentiment d’isolement. Toutefois, nous sommes les seuls à pouvoir nous prendre en main et contrôler notre utilisation de ces outils afin d’améliorer notre bien-être.

Fais-tu partie de ceux qui n’utilisent pas les réseaux sociaux pour avoir de meilleures relations interpersonnelles et éviter la solitude ? Réponds-nous dans les commentaires !

4--6
165