Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Selon une étude, le “phubbing” pourrait modifier les relations sociales à l’avenir

3-25
506

L’émergence des smartphones a permis de faire tomber les barrières de la distance, du temps, de l’information, entre autres. Il est désormais possible de “se connecter” immédiatement avec sa famille ou ses amis, même s’ils sont loin, ou d’accéder à une impressionnante base de données en un seul clic. Mais bien qu’il s’agisse d’un excellent outil de travail, c’est aussi une distraction gênante qui mène souvent les utilisateurs à s’évader de la réalité et à “phubber” ou “télésnober” les gens qui les entourent.

Sympa a tenté d’approfondir le sujet afin d’aider tous ceux qui sentent que l’utilisation compulsive du téléphone portable affecte particulièrement leurs relations interpersonnelles.

Les smartphones réduisent les sourires entre les inconnus

Une étude publiée dans le Science Direct Journal a montré que les smartphones modifient le tissu social. Cette découverte est le fruit d’une expérience lors de laquelle des inconnus ont été rassemblés dans une salle d’attente, avec ou sans téléphone. Des assistants spécialement formés pour l’occasion avaient pour objectif de répertorier leurs sourires. En comparaison aux sujets privés de téléphone, ceux qui en avaient un entre les mains ont beaucoup moins souri de quelque nature que ce soit, et ont encore moins fait de sourires sincères.

La “présence absente”

L’étude a également montré que, depuis l’invention de l’imprimerie jusqu’à l’ère de la télévision, les gens ont développé une aptitude sans précédent : la “présence absente”. Il s’agit d’une habileté d’esprit qui permet à l’individu d’échapper aux limites de son environnement immédiat. Le fait d’être constamment en contact avec d’autres personnes et d’autres activités par le biais d’un téléphone portable diminue le besoin d’entrer en relation avec autrui dans le tissu social quotidien, ce qui réduit amplement la probabilité d’avoir un comportement d’approche primitive envers les inconnus, comme le fait de leur sourire, par exemple.

Le “phubbing” existe réellement

Lorsqu’une personne en ignore une autre en se concentrant sur son téléphone portable, délibérément ou non, on dit qu’elle tombe dans la pratique du “phubbing”. Le terme né en Australie est la contraction de “phone” et “snobbing”. On peut le traduire en français par “télésnober”. Cette habitude n’est pas seulement impolie, elle cause aussi des problèmes physiques et psychologiques, comme des lésions oculaires, des douleurs musculaires, des troubles de la personnalité, de l’anxiété et de la dépendance, pour n’en citer que quelques-uns.

Conséquences futures

Même si l’on peut penser que quelqu’un qui prête plus d’attention à son téléphone qu’à son interlocuteur est simplement impoli, il s’avère que ce comportement pourrait affecter la façon dont les individus se conduisent en société. Les résultats de cette étude sont basés sur une codification objective du comportement, et il en ressort qu’être en permanence “connecté” au monde numérique altère considérablement les interactions sociales.

Mettre le téléphone de côté comme première étape

Pour éviter cette tendance, la première étape consiste à reconnaître qu’il y a un problème de dépendance et que l’on souhaite en sortir. Ranger son portable ou l’ignorer est un bon point de départ. De même, avoir des conversations avec des inconnus dans un café, par exemple, est un premier pas vers le rétablissement de la capacité naturelle à l’interaction. Regarder les gens en face et écouter ce qu’ils ont à dire est aussi une méthode efficace. Enfin, rappelle-toi que rencontrer de nouvelles personnes peut être positif : tu auras toujours quelque chose à apprendre d’elles et à leur dire sur toi-même.

Mais de nos jours, sortir dans la rue, marcher en regardant devant soi, croiser le regard d’un inconnu et lui sourire sont des situations simples qui semblent appartenir au passé. C’est pourquoi l’Australie a lancé la campagne “stop phubbing”, qui vise à sensibiliser la population à l’utilisation excessive des smartphones et à ses conséquences sociales. Si nous continuons ainsi, notre société pourrait bientôt ressembler à un monde de science-fiction.

Alors, as-tu déjà pratiqué le “phubbing” ? Selon toi, les téléphones portables sont-ils plutôt un allié ou un ennemi dans les relations sociales ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture monkeybusiness / Depositphotos
3-25
506